Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 11:52

En juin dernier, les éditions Pocket Jeunesse nous ont présenté un de leur plus gros enjeu de l'année 2020. Un enjeu éditorial certes, mais aussi un enjeu important et personnel pour son auteur : Michel Bussi.

 

Personnalité iconique du paysage de la littérature française, Michel Bussi est un habitué des succès et du public. S'il est principalement connu et reconnu pour ses romans policiers, il s'est aussi essayé à la bande-dessinée et à l'album jeunesse. Il ne lui manquait donc plus qu'une corde à son arc, celle du roman pour la jeunesse.

 

Et BAM ! voilà qu'il signe une entrée fracassante en passant par la porte de la fiction pour adolescent. Cher lecteur, il est temps de découvrir N-E-O, "La chute du Soleil de fer".

 

 

 

Il y a douze ans, une étrange épidémie a quasi entièrement décimée la population. Peu d'êtres ont survécu et parmi eux ne restent que des enfants nés la même année que cette maladie.

Tout au long de ces douze années un nouvel ordre s'est installé. D'un côté il y a le Tipi et de l'autre le Château. Chacune de ces deux tribus accueillent des enfants très différents. Ceux du Tipi vivent en harmonie avec la nature et presque sauvagement. Ils vivent entre eux, chassent, font confiance aux signes que leur envoie la nature et aux légendes qu'ils se racontent depuis leurs plus tendre enfance. S'ils ont peu de règles, au moins l'une d'entre elles supplantent toutes les autres : les enfants du Château sont dangereux, il ne faut surtout pas s'en approcher sous peine de disparaître à jamais...

 

Zyzomys est un des enfants les plus valeureux et courageux du Tipi, il est choisi parmi tous ses pairs pour enfreindre la règle numéro un et il est envoyé en tant qu'espion au Château.  Sa mission : trouver un moyen d'entrer, espionner les habitants du lieu puis rentrer avec une solution permettant de définitivement mettre fin à cette menace.

 

Néanmoins, une fois arrivé sur place et après quelques temps, les idées et illusions de Zyzo vacillent. Il fait la rencontre d'Alixe, la reine du Château qui l'invite à découvrir son univers. Un monde fait de lois, de hiérarchie et d'érudition. Un monde de paix et de culture. Un monde construit sur le modèle de celui d'avant la maladie.

Si l'amitié de Zyzo et Alixe pourrait laisser place à une paix durable et une évolution des relations entre les deux tribus, il n'en est rien. La méfiance et la haine restent présentes et fortes, accentuées par les étranges phénomènes qui se propagent depuis le début de l'aventure. Les températures changent, les animaux meurent mystérieusement. Les esprits s'échauffent et les anciennes légendes commencent à devenir réalité.

Le Tipi et le Château parviendront-ils à mettre de côté leurs différences ? La situation reviendra-t-elle à la normale ? Le monde retrouvera-t-il un jour la paix ?

 

 

- Quelque chose est en train de changer, Zyzomys, on ne le voit pas encore, mais je le sens. C'est dans l'air. La course des nuages n'est plus la même. Ni la caresse du vent, ni la brûlure du soleil. Quelque chose se modifie. Nous ne pouvons pas attendre les grands froids de la Veillée du Sanctuaire. Nous devons préparer. Il nous faut être prêts. Il nous faut des informations.

Quelles informations ? allait demander Zyzo. Il n'en eu pas le temps. Akan prit à son tour la parole. Tout de suite, Zyzo préféra son discours. Akan ne prédisait pas les menaces dans la forme des nuages. Les menace dont parlait leur chef étaient beaucoup plus réelles.

- Mordélia a raison. Nous avons besoin d'informations ! Tu seras notre espion.

Akan tourna son regards vers le grand fleuve, suivit sa courbe, délaissa le Sanctuaire et s'arrêta sur les bâtiments carrés, tous éclairés, du Château.

- Eux aussi grandissent, poursuivit Akan. Les enfants du Château ne se contenteront pas toujours de vivre sous terre, bientôt ils voudront sortir, eux aussi, et pas seulement dans le Sanctuaire. Peut-être demain jusqu'aux pieds du tipi. Ils gagnent en force, en ruse. Nous devons savoir combien ils sont. A quoi ils jouent. Ce qu'ils mangent, puisqu'ils ne chassent jamais. Ce qu'ils font de leur journée... Ce qu'ils...

Le premier coup de cloche de la tour du Sanctuaire résonna dans la nuit.

[...]

- Tu partiras demain matin, fit-il. Tu devras t'approcher le plus près possible du château. Tu devras trouver s'il existe un moyen d'entrer. Tu ne devras pas prendre de risques. Tu devras revenir chaque soir nous rapporter ce que tu as découvert, et repartir le plus tôt possible le lendemain matin.

Demain ? Le plus tôt possible ? Zyzo avait prévu de jouer avec Agnel et Gulo à une partie de Loup-pas-vu dans la savane sous le tipi. Zyzo savait qu'Akan et Mordélia ne participaient presque jamais à leurs jeux, mais les autres enfants occupaient la plus grande partie de leur temps à s'amuser. Qui avait-il d'autre à faire, toute la journée, à part jouer, une fois que l'on avait cueilli, chassé, qu'on s'était lavé et qu'on avait mangé ?

- C'est important, Zyzomys, ajouta Akan, en se tenant juste à côté de Mordélia, nous comptons tous sur toi.

 

 

"La Chute du Soleil de fer" est incontestablement un roman dystopique, et un bon en plus !

Si ce genre est très présent au sein de la littérature adolescente. On le retrouve plus souvent chez nos voisins anglo-saxons et américains qui sont les maîtres incontestés du genre. On cite, entre autres, Hunger Games, Divergente, Le Labyrinthe, tous adaptés au cinéma (et pourquoi pas N-E-O bientôt ?). Du côté de la fiction jeunesse française, on peut citer U4, Interfeel et d'autres encore. Michel Bussi se hisse sans peine à leurs côtés.

Outre l'aspect aventure, beaucoup de choses font que l'univers de N-E-O est intéressant. Comme toute dystopie, le roman présente un univers futur où le monde a subi un grand bouleversement. Ici, il s'agit d'une mystérieuse épidémie (toute ressemblance avec des faits ayant réellement existés serait purement fortuite) qui a fait disparaître les adultes et laisser le monde aux mains de la jeunesse. Si l'on aurait pu espérer un changement des choses, de la façon qu'à le monde de tourner, la lecture a plutôt tendance à révéler un schéma proche de notre réalité actuelle.

D'un côté il y a le Château, l'érudition et la culture qui voient les habitants du Tipi comme des êtres primitifs et sauvages. Le Tipi, lui, voit dans le Château la menace ultime. Ainsi, sans même se connaître ni essayer de se comprendre, les deux clans se vouent une haine sans faille créant ainsi un fossé quasi impossible à combler.

"La Chute du Soleil de fer" est, en quelque sorte, une mise en abîme de la réalité du lecteur et on peine à croire ou même à envisager que ça ne soit que pure coïncidence de la part de l'auteur. La lecture de ce roman laisse place à une vision autre de ce que pourrait être le futur de notre planète. Une vision autre mais surtout une vision neutre pleine d'espoir et d'aventure.

En effet, une fois le sous-texte de "mise en garde" laissé de côté, on a surtout un roman d'aventure initiatique prenant et haletant, le tout dans un décor à la fois familier et déroutant.

A peine après quelque pages du roman, le lecteur découvre sans peine que son nouveau terrain de jeu n'est autre que le Paris d'après l'apocalypse. Les enfants du tipi vivent en fait dans la tour Eiffel, drapée de tentures pour les protéger et de cordes pour y monter. Les enfants du Château, eux, vivent dans le faste et le luxe du palais du Louvre et sont nourris par les terres cultivées du jardin des Tuileries.

Tout au long de la lecture on prend donc plaisir à chercher et découvrir tous les petits secrets de cet univers très bien imaginé par l'auteur.
Enfin, l'aventure en elle-même est composée de tout ce qui fait un bon récit. Un héros courageux et curieux, des méchants sombres et torturés, un mailleur ami loyal et intelligent, une irréductible bande de copines et surtout, une grande histoire d'amour impossible.

 

Vous l'aurez donc compris la "Chute du Soleil de fer" est une réussite. La lecture et l'écriture sont fluides sans pour autant être simples. L'univers bien construit et solide laisse place à une évasion totale et les personnages réalistes, attachants, parfois détestables, permettent une véritable identification pour le jeune lecteur.

Conclusion, si vous aimez l'aventure, si vous aimez les récits futuristes, si vous aimez les histoires de vie, alors N-E-O est fait pour vous, n'attendez plus !

Enfin, bienvenue à vous, Michel Bussi, dans la grande famille du roman ado.

 

N-E-O, "La Chute du Soleil de fer" de Michel Bussi

Pocket Jeunesse, 2020

19,90€

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.