Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 12:30

Après nous avoir fait découvrir l'enfance et le parcours de la célèbre scientifique Marie Curie, Albin Michel Jeunesse continue dans sa lancée. Cette fois-ci, c'est Fabrice Colin (Wonderpark, Trois frères en finale) qui se prête au jeu et nous fait découvrir la jeunesse d'une autre grande femme française : Simone Veil. 

 

 

 

Simone est une petite fille comme les autres. Elle habite à Nice entourée de ses soeurs qu'elle adore, de son père qu'elle prend plaisir à embêter et de sa mère qui, pour elle, représente plus que tout au monde.

Jeune fille innocente, Simone va grandir et assister impuissante à la lente chute de sa famille face aux difficultés de la vie ainsi qu'à celle de la France face à l'envahisseur.  En effet, Simone est née dans une famille juive. Elle devra donc peu à peu renoncer à ses droits et à sa liberté : en 1944, un an avant la fin de la guerre, elle sera déportée. 

Enfermée dans un lieu destiné à annihiler l'espoir, Simone fera tout pour entretenir le sien et survivre.

 

Du calme. Tu es ici, mais ils sont ailleurs. Ils vont déménager. Ils vont fuir. Tu t'en sortiras. Tu t'en sors toujours. 

Elle ferme les yeux. Ses pensées s'égarent - des oiseaux fous dont on aurait ouvert la cage, et qui ne sauraient que faire de toute cette liberté. 

Elle pense à son bac. Qui ira chercher ses résultats ? Elle songe à ce Noël délicieux, il y a des siècles, où Denise et Milou étaient parties skier avec des amies en montagne, et où elle était restée seule avec sa mère. Elle se revoit, à la Ciotat, ses petites mains fermées sur les cordes de la balançoire. Plus haut. Plus haut ! Elle se rappelle cette amie, Sarah, douce merveilleuse Sarah aux parents si tristes, si rigides, Sarah venues de Pologne, et Éclaireuse comme elle, et oh, la fois où elles avaient trouvé ce faon blessé, dans la forêt, et comment elles s'étaient approchées à pas comptés, si douces et pénétrées d'une crainte respectueuse, que s'était-il passé ensuite, elle ne se le rappelle plus, elle...

-Simone Jacob.

La porte s'est rouverte. L'Allemand est là. Il pose une main sur son épaule. Son regard n'exprime rien. Il a l'air fatigué. 

- Vous allez rester ici. Avec Nous. (Il se tourne vers l'ami de Simone.) Vous, monsieur, vous pouvez rentrer chez vous. Avec toutes nos excuses pour le dérangement occasionné. 

Le garçon acquiesce, avec un mélange terrible d'embarras (pour elle), et de soulagement (pour lui). 

 

 

Rester debout est un roman très documenté et réaliste. Fabrice Colin livre une histoire poignante et aboutie, celle d'une femme comme les autres, une femme à la vie difficile et son combat pour la liberté et l'égalité des Hommes. 

En plus de son texte de qualité, le roman présente des choix éditoriaux intéressants. Par exemple, l'absence de pagination sur certaines pages permet d'accentuer le l'importance de ce qu'elles présentent. De plus, la sélection de lettres et de témoignages adressés à Simone Veil qui terminent ce récit mettent en avant l'importance qu'elle a pu avoir dans la vie de ses concitoyens. 

Rester debout est un roman percutant qui emmène son lecteur au cœur de la tourmente d'une époque et lui fait découvrir un destin exceptionnel, bien que difficile. Dès 13 ans. 

 

Rester debout de Fabrice Colin

Albin Michel Jeunesse, 2018

15€

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.