Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 12:30

Estelle Laure : un nom à retenir. Son premier roman Cette obscure clarté a été traduit cette année par Hachette Romans. Et les seuls adjectifs qui me viennent en tête pour décrire le roman sont : puissant, extraordinaire, bouleversant, grandiose. Une auteure à suivre et un roman à lire.

 

Lucille, 17 ans, se retrouve seule avec sa sœur de 9 ans, Wren. Leur père a été interné et leur mère est partie en vacances. Sauf qu'elle ne revient pas. Lucille doit mentir à tout le monde pour ne pas être séparée de sa sœur et prendre un petit boulot pour payer les factures. Eden, sa meilleure amie, a bien des soupçons car Lucille n'a plus une seule seconde pour elle. Mais la peur de perdre sa sœur la contraint au silence. Dans ce contexte, difficile de continuer à vivre normalement et de construire une histoire d'amour ! Et pourtant, le beau Digby l'obsède. Un beau jour, le frigo se remplit tout seul. Y aurait-il une petite fée pour veiller sur elles ?

 

"Ma mère aurait dû rentrer chez nous hier, après ses deux semaines de vacances. Quatorze jours. Elle avait besoin, soi-disant, de prendre ses distances avec tout (lire aussi avec NOUS), et elle serait de retour avant la reprise des cours. Je savais au fond qu'elle ne pointerait pas le bout de son nez, vu ce que j'avais trouvé au courrier hier. (...) On était seules, Wrenny et moi, au moins pour le moment. Wren et Lucille. Lucille et Wren. Je suis prête à tout. Personne ne nous séparera."

 

Si le point de départ du roman est plutôt négatif, Estelle Laure écrit avec beaucoup de poésie et d'optimisme. Les liens entre frères et sœurs (aussi bien Lucille et Wren qu'Eden et son frère) sont exprimés avec énormément de puissance et d'amour. L'héroïne est têtue, certes, mais c'est ce qui fait sa force. Un message d'espoir pointe évidemment derrière ce récit : même dans les situations les plus difficiles, on n'est jamais seuls. Un roman qui ne laisse pas indifférent. Dès 13 ans.

 

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 12:30

Thierry Dedieu a le don de nous épater. Son travail est toujours différent d'un livre à l'autre. Ou presque... Cette année, il nous propose un album charmant, en écho à son précédent titre À la recherche du Père Noël. Retour de Bonhomme de neige, personnage principal, et d'un superbe conte de Noël.

 

Ce matin, Écureuil et Chouette se réveillent très enthousiastes ! Ils ne doivent pas rater Bonhomme de neige, avec qui ils passent de formidables journées ! Il emmène avec lui tous les animaux de la forêt et leur raconte des histoires passionnantes sur tous les pays du monde. Mais petit à petit, le printemps arrive. Et Bonhomme de neige ramollit et diminue jusqu'à se réduire à un nez et deux yeux sur le sol. Mais que devient la neige une fois fondue ? De l'eau bien sûr ! Et Bonhomme de neige est loin d'avoir terminé son périple.

 

Thierry Dedieu donne vie à un bonhomme de neige absolument craquant, entouré de tous ses amis. Les illustrations en tons sépia offrent des portraits d'animaux et des paysages superbes, jouent sur la lumière, les contrastes et diffusent une chaleur étonnante pour des décors enneigés. La conclusion rassure et permet d'aborder le cycle de l'eau et des saisons. Cet album réchauffe et réconforte les plus petits, pendant les longues soirées d'hiver. Le très grand format nous fait nous plonger davantage dans l'image. Un énorme coup de cœur !

 

Les bonshommes de neige sont éternels de Thierry Dedieu

Seuil Jeunesse, 2016

18,00€

 

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 12:30

Il n'est jamais évident de créer une fiction à partir d'un personnage ayant réellement existé. C'est en tout cas très réussi dans le cas de Sharon E. McKay, qui a souhaité raconter la vie d'Esther Brandeau, jeune juive au début du XVIIIème siècle. En voici un résumé.

 

En 1735, en France, Esther Brandeau a quatorze ans et est la fille illégitime d'un grand marchand d'étoffes juif. À cette époque, où les femmes ne peuvent vivre sans la tutelle d'un homme et où la religion juive est tolérée mais non acceptée, Esther fait office d'exception. Car la jeune fille, très déterminée et courageuse, n'accepte pas le destin qui lui est proposé. Fuyant loin de sa famille, elle va d'abord être cuisinière avant de devenir protégée d'une courtisane puis d'embarquer en tant que marin sur un bateau à destination de la Nouvelle-France... Arrivera-t-elle à vivre enfin une vie paisible là-bas ?

 

 

" Tandis qu'elle attendait dans l'antichambre humide, avec pour seule compagnie la présence douteuse des gardes, Esther se rongeait d'inquiétude en repensant à sa conversation avec l'intendant . Elle n'avait pas autant douté d'elle même depuis qu'elle s'était coupé les cheveux et avait mis des vêtements d'homme.
Elle avait pris la décision de dire la vérité au moment où elle s'était débarrassée de ses vêtements masculins et où elle avait retrouvé son état de femme.
-Esther... Esther...
Comme il était bon d'entendre son prénom.
Elle avait parlé à haute voix. Un garde se retourna et la regarda durement. Gênée, elle baissa les yeux sur ses mains. Mais quelle importance ? Peu de choses comptaient pour elle, à présent. [...]Si la vérité ne lui apportait pas la liberté, peut-être lui apporterait-elle au moins un certain soulagement.
"

 

C'est une très belle fresque historique que nous propose Sharon E. Mckay. Découvrez à travers les yeux d'Esther les conditions de vie des femmes au début du XVIIIème siècle, mais aussi celle des juifs, contre lesquels l'antisémitisme était déjà présent. Remarquablement bien traduit, riche en vocabulaire, l'épopée de cette jeune femme aux multiples destins ne cesse de surprendre et de susciter l'admiration de la part du lecteur. Raconté avec beaucoup de justesse, il est à faire découvrir de toute urgence aussi bien aux ados qu'aux adultes !
Dès 13 ans.

 

Esther de Sharon E. Mckay
L'école des loisirs, 2016
18,80€

 

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 12:30

Publié pour la première fois en France cette année, Jakob Wegelius a reçu un grand prix en Suède pour son œuvre. À mi-chemin entre le roman d'aventure et le récit de voyage, voici un petit aperçu de ce roman et de l'album l'accompagnant.

 

 

 

Sally Jones est un gorille. Mais, contrairement à ses congénères, Sally sait lire, écrire et comprend parfaitement notre langue. Elle vit avec le Chef sur un bateau, où elle y est mécanicienne. En repos pour quelques jours à Lisbonne, la voilà bien embêtée : un transport de cargaisons pour le moins douteux se transforme en drame au cours duquel le Chef est accusé d'un meurtre. Pourtant, Sally en est sûre et même témoin, son chef n'a pas tué qui que ce soit. Accusée de complicité, elle fuit au cœur de Lisbonne où elle va faire la rencontre d'une chanteuse de fado, avant de fuir vers l'Inde, à la recherche d'indices. Mais la route ne sera pas de tout repos, car les facultés de Sally vont en intéresser plus d'un, pas toujours à bon escient... Sally arrivera-t-elle à prouver l'innocence de son compagnon ?

 

 

Derrière sa taille imposante, dont il ne faut surtout pas avoir peur, se cache un excellent roman d'aventure et de voyage. Découvrez entre autres l'Inde et Lisbonne grâce à de magnifiques illustrations en noir et blanc, accompagnées d'un texte très bien traduit. Entre enquête, rebondissements en tout genre et moments d'émotions, embarquez avec Sally dans un périple qui ne vous laissera pas insensible. Dans l'album, Jakob Wegelius nous raconte l'enfance de cette gorille et comment elle en est arrivée à devenir marin sur le bateau du Chef. Les deux ouvrages se complètent très bien mais peuvent être lus indépendamment. À partir de 12 ans.

 

Sally Jones de Jakob Welegius

Éditions Thierry Magnier, 2016

16,90€

 

Sally Jones, la grande aventure de Jakob Welegius

Éditions Thierry Magnier, 2016

15,50€

 

 

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 12:30

 

 

Un cocon, une grotte humide, une caverne... Voici l'univers dans lequel grandit un petit être, dans lequel il se sent bien, confortablement installé. Il observe et ressent les choses de l'extérieur auxquelles il s'empresse de goûter. Au fil des jours ce petit être se développe et se demande ce qu'il se passe en dehors de son nid, dans lequel il se sent de plus en plus à l'étroit.

 

 

 

 

"D'abord point en suspensions, il se meut, se tourne, valse sur lui-même entre les parois sombres. Il devient un tissage, un fil après l'autre, il s'étend, il croît. Bientôt, des bouts de lui effleurent la paroi."

 

Fanny Ducassé pose de magnifiques illustrations sur les mots de Cécile Roumiguière, poétiques et remplies de douceur. Elles soulignent toute la tendresse qui ressort de cet album, d'un trait subtil. Tout en pudeur, Cécile Roumiguière manipule les mots avec une incroyable douceur. L'auteure nous raconte le magnifique voyage, la merveilleuse aventure des 9 mois d'une grossesse. Un très bel album racontés par les grands pour les plus petits. Dès 4 ans.

 

 

Dans le ventre de la Terre de Cécile Roumiguière et Fanny Ducassé

Seuil Jeunesse, 2016

14,00€

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 13:00
Un regard. Un visage. Une histoire.

Un regard. Un visage. Une histoire.

Un dessin, un portrait et, derrière, l’œil curieux de l’artiste Françoise Caillette-Deneubourg.

 

   Originaire d’Île-de-France, graphiste de formation, elle décide, après dix années à travailler enfermée dans la publicité, de consacrer sa vie aux voyages, aux rencontres aux quatre coins du monde et de partager sous forme de carnets la beauté et l’émotion d’un paysage, d’une scène de vie, d’une famille.
Sac sur le dos et pinceaux en main, ses pas l’ont menée dans ses trois premiers ouvrages au Maroc (Vies Berbères, Éd. Magellan et Cie, 2009), au Népal (Vies du Népal, Éd. Magellan et Cie, 2011) et en Birmanie (Vies Birmanes, Éd. Magellan et Cie, 2014). Dès les premières pages, le lecteur est saisi par la justesse du trait, la douceur ou le feu des couleurs qui font plonger directement dans la culture, le quotidien, les villages chaleureux que Françoise ne voulait pas oublier.

 

    Dans son dernier ouvrage, la voyageuse a voulu croquer essentiellement des visages d’enfants, d’ici et d’ailleurs, rendant un magnifique hommage aux « bout’choux » du monde entier et à leurs droits qui ne sont pas toujours assez respectés.
Le résultat est à couper le souffle. À travers ces bouilles de papier, c’est la vie qui jaillit, l’éclat d’une pupille qui serre le cœur, la magie d’un sourire qui passe de leurs lèvres aux nôtres.
Et pour tisser davantage le lien avec ces petits inconnus, l’Émile a le plaisir de convier vos enfants à un échange avec l’auteure qui leur proposera d’imaginer ensemble les vies de celles et ceux qui se cachent derrière ces portraits.

 

    La rencontre se déroulera dans notre jolie librairie le vendredi 4 Novembre à partir de 17h30. L’activité est conseillée pour des enfants de 6 à 10 ans. Le nombre de places étant limité, merci de réserver au 01.45.75.16.15 ou directement en magasin.

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 12:30

Attention attention ! Vous allez entrer en collision avec un objet étrange et non défini. C'est un livre, assurément. Mais ce n'est pas un roman. C'est addictif et passionnant. Voilà un dossier très réussi et un premier volume qui appâte.

 

 

Lorsque Kady rompt avec Ezra, ce dernier pense qu'il vit la pire journée de sa vie. C'est sans compter sur l'horrible entreprise interplanétaire BeiTech qui décide d'attaquer leur planète le même jour. Kady et Ezra se retrouvent obligés de fuir, avec la quasi-totalité de la population de Kerenza. Elle se retrouve à bord de l'Hypatia, un vaisseau de recherche, et il embarque dans l'Alexander, un vaisseau militaire. Très vite, Kady sent que les autorités dissimulent des faits aux passagers. Elle utilise alors ses compétences informatiques pour pirater le système, avec l'aide de Byron Zhang, un informaticien, et d'Ezra. Jusqu'au moment où Aidan, l'Intelligence Artificielle de l'Alexander décide d'attaquer un vaisseau ami...

 

 

Ce livre n'est pas construit comme un roman mais comme un dossier secret regroupant une quantité astronomique de documents (rapports écrits, échanges de mails, codes informatiques,...). La description de la « pensée » de l'Intelligence Artificielle est fascinante et nous rappelle forcément 2001 : l'odyssée de l'espace et son comportement invite à réflechir. Au delà de la volonté de réinventer le roman jeunesse, Illuminae développe un univers cohérent et des personnages attachants. Le format étrange du récit peut perturber au début (les 20 premières pages maximum), mais on se laisse finalement facilement happer par le fond de l'histoire. Suspense et action sont les maîtres mots de cet OVNI littéraire, aussi original qu'inventif. Dès 13 ans.

 

Illuminae ; Tome 1 Dossier Alexander d'Amie Kaufman et Jay Kristoff

Casterman, 2016

19,90€

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 12:30

Il n'y a pas que les hommes qui sont parfois têtus, les vers de terre peuvent l'être aussi. C'est en tout cas ce que nous raconte Mathieu Lavoie dans son nouvel album très réussi. 

 

Voici Toto le ver de terre. Toto aimerait beaucooup grignoter la belle pomme rouge qu'il a vue. Mais un problème se pose : la pomme est en haut de l'arbre et Toto en bas... Pas de panique, notre héros a une solution : se déguiser en brindille de bois et être transporté par l'oiseau qui passe par là. Oui mais, manque de chance, il atterrit dans l'arbre d'en face. Après quelques plans loufoques et voyages dans le jardin, le voici fin prêt à déguster le fameux fruit. Mais un dernier obstacle se présente : une petite demoiselle qui a grand faim elle aussi ! Toto trouvera-t-il une solution ?


Pauvre Toto. Il a beau avoir de bonnes idées et beaucoup d'imagination, pas toujours simple d'atteindre son but. Encore moins du premier coup ! Ce qui est sûr, c'est que Mathieu Lavoie a le don de raconter cette petite histoire de façon très humoristique, avec une succession de gags de répétition très bien menée. Les illustrations sont quant à elles simples et colorées, ce qui permet à l'enfant de comprendre l'histoire de lui-même. Un album très efficace qui fera rire les petits comme les grands, avec ses phrases courtes et ses dessins à croquer.
Une histoire à lire dès 2 ans.

 

Toto veut la pomme de Mathieu Lavoie
Hélium, 2016
11,90€

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 18:01

Après Le choix de Rudi, Françoise Dargent nous revient avec son tout nouveau roman : Agatha, inspiré de l'autobiographie de l'immense Agatha Christie. Il nous plonge au tout début du XXème siècle en Grande-Bretagne, quand les codes victoriens dominaient encore la société et, parallèlement, nous montre une jeunesse qui avait un réel besoin d'émancipation et d'évolution des mœurs. Pour le coup, on sent que l'auteure maîtrise parfaitement le sujet de l'histoire et la place de la femme au XIX-XXème siècle. Et c'est super chouette !

 

Nous faisons la connaissance d'Agatha lors de sa quatorzième année. Depuis la mort de son père, elle vit seule dans une immense demeure avec sa mère. La jeune adolescente est débordante d'imagination, pétillante, avec néanmoins un caractère bien affirmé. Agatha s'ennuie pendant que ses amies partent en pensionnat. Elle a tout le temps de s'adonner à ses activités préférées : rêver et lire ! Un jour, elle redécouvre l'un des derniers présents de son père, un carnet, qui deviendra un véritable compagnon de route entre l'Angleterre, Paris et le Caire et qui sera le premier témoin de la passion naissante d'Agatha pour l'écriture.

 

"Agatha avait parfois l'impression qu'Ashfield entière s'était endormie depuis la mort de son père. Avec sa mère, la vie était vraiment tranquille. Trop tranquille. Elles se faisaient la lecture ou brodaient dans le petit salon. Mme Miller avait aussi décrété que sa fille n'irait plus en cours à l'école de jeunes filles de Torquay qui n'était selon elle « pas au niveau »."

 

Une biographie fictive ou presque, pleine de clins d’œil à la future œuvre de la romancière...  Un roman prenant, une Agatha pétillante, rêveuse et charmante dont on suit l'évolution et le fort désir d'autonomie et d'indépendance au fil des pages.  
Roman dévoré et approuvé ! Dès 12 ans.

 

Agatha de Françoise Dargent

Hachette Romans, 2016

15,90€

 

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 17:43

Il existe de nombreux albums sur la naissance d'un petit frère ou d'une petite sœur. Ma grande sœur et moi s'intéresse au problème inverse. Que se passe-t-il quand les grands deviennent ados ? Comment le vit-on quand on est le petit ? Simona Ciraolo nous offre cet album tendre et intimiste, à mettre dans toutes les mains.

 

"En ce moment, j'ai des doutes... Je crois que ma sœur a été remplacée par quelqu'un qui lui ressemble beaucoup." C'est ce que se dit cette petite fille en admirant ses abums photos. Sa grande sœur a bien changé ! Elle dit tout le temps non, ne s'intéresse plus à la mode et cache des tas de secrets. Ses amis aussi se sont renfermés sur eux-mêmes et personne ne lui explique plus rien. Papa et Maman semblent au courant ! Du coup, le vide semble encore plus grand.

 

"Un jour, alors que je passais en revue tous les indices, j'ai repensé à l'époque où ma sœur me disait tout (...) Et j'ai réalisé... à quel point elle me manquait."

 

 

Il est assez rare de trouver un texte aussi juste et émouvant sur cette problématique. Mêlant habilement amour et nostalgie des bons moments passés, il parlera à toutes les sœurs, petites ou grandes. L'illustration renforce l'expressivité des personnages, avec une cadette tour à tour triste et furieuse, et une aînée tantôt renfermée, tantôt pétillantes. Fort heureusement, tout se termine bien car rien n'est plus fort que l'amour entre les deux. Dès 4 ans.

 

Ma grande sœur et moi de Simona Ciraolo

Gallimard Jeunesse, 2016

15,00€

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.