Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 14:18

Pour la deuxième édition du concours du premier roman jeunesse, organisé par Gallimard jeunesse et en partenariat avec Télérama et RTL, c’est Lucie Pierrat-Pajot qui a remporté le prix et la publication de son ouvrage. Je vous laisse tout de suite découvrir ce petit bijou…


Bienvenue à Larispem, à la fin du XIXème siècle, anciennement Paris, transformé suite à la révolution de 1871. Désormais, les aristocrates et autres bourgeois n’ont plus leur place dans cette cité-état, où les bouchers sont la caste forte, et surtout où tous les citoyens sont à priori égaux. Liberté est mécanicienne, Carmine apprentie louchébem (bouchère). Les deux amies vont régulièrement voler des objets précieux dans les vieilles maisons bourgeoises abandonnées. Un soir, lors d’une expédition, elles tombent sur un homme étrange dont Carmine ne se souvient plus le lendemain et auquel Liberté arrive à voler un carnet indéchiffrable… Peu de temps après, différents attentats sont commis dans la ville. On parle du retour des frères de sang, que la population redoute… mais qui sont-ils ? Auraient-ils un lien avec le mystérieux carnet ?


Végétariens, s’abstenir ! Dans un monde où les bouchers sont une part importante de la population, vous avez intérêt à avoir l’estomac bien accroché. Avec ce premier tome, Lucie Pierrrat-Pajot nous propose un monde rétrofuturiste très réussi ! L’intrigue met un peu de temps à se mettre en place, ce qui permet au lecteur de s’imprégner d’une ambiance très particulière, dans ce Paris réinventé. Le récit est original, les personnages attachants et mystérieux, l’univers très bien travaillé, alors que demander de plus ? La suite ! Une mention toute particulière doit être faite tout de même pour les très belles illustrations qui ouvrent chaque chapitre et renforcent la plongée dans le livre.
À faire découvrir aux jeunes qui aiment lire, dès 12 ans.

 

Les mystères de Larispem 
Tome 1 Le sang jamais n’oublie de Lucie Pierrat-Pajot
Gallimard jeunesse, 2016
16,00€

Partager cet article

Repost0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 12:30

Amoureux des dinosaures, accrochez-vous ! L'auteur-illustrateur du Croque Pirate, Jonny Duddle, revient avec Le Gigantosaure et il compte bien faire du bruit !

 

Tête d'Os, Mini-Dino, Bill et Crêtacé sont quatre petits dinosaures. Et comme tous les enfants, ils aiment jouer à se faire peur... Enfin surtout Tête d'Os qui n'hésite pas à crier à qui veut bien l'entendre que le GIGANTOSAURE, le plus terrifiant des dinosaures, se trouve dans les parages. Mais gare à celui qui raconte des mensonges car ils pourraient bien se retourner contre lui...

 

La fable de l'enfant qui criait aux loups est ici revisitée avec des dinosaures. On s'attache à ces petits personnages espiègles et les enfants seront fascinés par le gigantosaure. Ce dernier est si monumental qu'il occupe à lui seul une double page à la fin de l'album. Les illustrations amusantes, pouvant rappeler les films d'animations, plairont aux petits comme aux grands. Vous retrouverez dans le livre une fresque indiquant l'évolution des dinosaures. Les enfants pourront également découvrir des petites anecdotes sur les personnages rencontrés dans le livre. Dès 5 ans.

 

Le Gigantosaure de Jonny Duddle

Piccolia, 2014

12,50€

Partager cet article

Repost0
3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 12:40

Vous pensez vraiment que les ogres n'existent pas ? Qu'ils font juste partie des histoires de votre enfance ? Détrompez-vous car Jeanne, elle, en a rencontré un... Vous ne me croyez pas ? Lisez donc ce qui suit !

 

Suite à un accident à l’école, Jeanne se retrouve pendant quelques jours dans le coma à l’hôpital. C’est alors qu’apparaît soudainement un ogre, qui lui vole son cœur puis s’enfuit par la fenêtre ! Surprise, la jeune fille voit alors apparaître un mousquetaire magicien accompagné d’un chat qui parle. Les deux héros cherchent à rattraper le fameux ogre, échappé d’un monde fantastique. Bien décidée à récupérer son cœur avant le lever du soleil, Jeanne décide de suivre les deux comparses dans leur quête. Embarquez avec eux pour une grande aventure dans Paris !

 

C'est une aventure qui démarre sur les chapeaux de roues, et nous, on aime ! Paul Beorn sait choisir les bons mots pour créer une histoire à la fois drôle, mystérieuse, surprenante et surtout passionnante. Les personnages, qu'ils soient magiciens ou simples humains, forment une belle équipe, qu'on espère revoir dans de prochaines histoires. Les enfants peuvent facilement s'identifier à cette petite équipe d'aventuriers d'une journée et découvrent Paris d'un œil singulier. Quelques illustrations très réussies sont parsemées dans les chapitres.
Un très bon roman, à lire ou faire lire à partir de 9 ans.

 

Un ogre en cavale de Paul Béorn
Castelmore, 2016
10,90€

Partager cet article

Repost0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 12:30

C'est la première fois que Stéphane Michaka s'attaque à une série pour les ados. Après avoir écrit des romans et du théâtre pour les grands et les petits, après plusieurs adaptations de textes pour de grandes radios et des scénarios pour la télé et le cinéma, il fait une entrée fracassante et réussie avec cette série, entre roman historique et thriller.

 

 

Faustine, jeune lycéenne parisienne de 16 ans, voit sa vie bouleversée le jour où deux policiers viennent lui annoncer le décès de son père et lui demander d'identifier le corps. La jeune fille, très surprise et attristée par cette annonce, ne reconnaît pas le corps de son père, tandis que les policiers insistent fortement sur l'identité. Persuadée qu'il a été enlevé par les Illuministes, une mystérieuse secte, elle est bien décidée à partir à sa recherche. Mais alors qu'elle prend le métro pour rentrer chez elle, un inconnu bien étrange se présente et l'assomme. Elle se réveille dans une rue, dans Paris, mais pas en 2015... La voici plongée dans le Paris du XIXème siècle, dans les années 1870 !
 

 

Qui n'a jamais rêvé de changer d'époque simplement en prenant le métro ? C'est sur ce concept sortant de l'ordinaire que démarre la nouvelle série en deux volumes de Stéphane Michaka. On plonge avec bonheur et surprise dans cet univers atypique et très bien décrit. De rebondissements en découvertes, suivez Faustine, adolescente au fort caractère et très débrouillarde, toujours prête à en découdre avec les adversaires et à résoudre les mystères. L'écriture est très prenante et nous met encore un peu plus dans cette ambiance à la fois historique et mystérieuse. À découvrir ou faire découvrir de toute urgence aux ados en manque de lecture originale !  
Un roman à dévorer dès 13 ans !

 

 

Cité 19 de Stéphane Michaka
Tome 1 Ville noire
Tome 2 Zone blanche
Pocket Jeunesse, 2015
16,90€

Partager cet article

Repost0
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 12:30

Vous connaissiez déjà sûrement la grande légende de la grenouille à grande bouche. Ça ne vous dit rien ? Mais si, rappelez-vous, c'est l'histoire de ce petit batracien qui va voir tous les animaux en leur demandant "Et t'es qui tôa ? Et tu manges quoi tôa ?", jusqu'au moment où le crocodile lui dit qu'il adore les grenouilles à grande bouche... Hé bien Pierre Delye et Cécile Hudrisier ont décidé de revisiter cette histoire. Et nous, on adore ! 

 

 

Depuis quelques temps sur Terre, il pleut des cordes, sans cesse. Il pleut tellement que les terres commencent à être inondées, la mer commence à déborder. Alors un couple a une idée : construire une arche. Ils décident ensuite d'y accueillir un couple de chaque animal, les gentils comme les terribles et même les pires ! Et les pires, se sont les deux grenouilles à grande bouche, qui chantent à tue-tête, fort et faux en plus. Les pauvres animaux n'en peuvent plus de ces odieux batraciens. Mais c'est alors que le mot "Terre" est crié au bout de quelques jours. Nos voyageurs sont heureux, avant de se rendre compte que c'est encore une blague des deux grenouilles. Après l'avoir refaite à plusieurs reprises et s'être attiré les foudres de tous leurs compagnons, quelle bêtise vont-elles encore nous réserver ? Le bateau arrivera-t-il à bon port ? 

 

 

C'est une très belle surprise que nous propose Didier Jeunesse avec cet album. Histoire, texte et illustrations sont pleins d'humour, truffés de références aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Ces fameuses deux grenouilles sont tout de même attachantes, malgré leurs bêtises incessantes et donneront sûrement de bonnes idées aux enfants. Les illustrations sont très colorées et vivantes, ce qui ajoute un gros plus au texte, que les lecteurs se régaleront à raconter. 
À découvrir, offrir et lire dès 5 ans.

 

Les deux grenouilles à grande bouche de Pierre Delye et Cécile Hudrisier
Didier jeunesse, 2016
12,50€

Partager cet article

Repost0
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 12:30

Nous vous en parlions déjà au mois de janvier, Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous est un roman qui nous a beaucoup marquées et, surtout, énormément plu. C'est donc totalement excitées que nous vous annonçons la venue de Nathalie Stragier à la librairie le samedi 21 mai, à partir de 15h ! 

 

Si vous n'avez pas encore entendu parler du roman (ce qui est très étrange, avouons-le !), notre article est ici !

 

Si vous l'avez déjà lu, on vous attend !

 

Et si vous ne l'avez pas lu et bien... venez le découvrir !

Événement : Nathalie Stragier en dédicace le 21 mai !

Partager cet article

Repost0
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 12:30

De temps en temps, les histoires tendres, ça fait du bien, pour les petits comme pour les grands. Et ça tombe bien, on vous en a déniché une, une petite merveille.  


C'est la fin de l'hiver et donc la fin de l'hibernation pour Albert l'ours. Tout content de voir la neige fondre et de retrouver sa belle forêt, le voici qui se précipite vers un lieu qu'il affectionne particulièrement : son arbre. Cet arbre est parfait : pas trop rapêux, ni trop haut, ni trop dur. Mais, au bout de quelques minutes, l'arbre se met à pleurer. Inquiet, Albert se demande bien ce qu'il se passe. En apparence, rien : les branches sont toujours aussi souples, les feuilles vertes... Les amis d'Albert vont lui proposer différentes solutions comme cueillir de l'herbe comme aime faire l'élan, ou bien creuser des trous comme le lapin, mais rien ne fonctionne. Alors que les cris redoublent d'intensité. Albert a alors une idée de génie : faire un gros câlin de nounours à son arbre. Va-t-il réussir à le consoler ? 




 

 

C'est une histoire toute douce et tendre que nous a composé Jenni Desmond. Le texte court et les illustrations colorées sauront faire rêver les enfants. Les mimiques du héros, tantôt drôles, tantôt attendrissantes, sauront elles aussi les séduire, autant que les adultes. Le dénouement se compose d'une jolie surprise, que nous vous laisserons découvrir par vous-même. Une belle histoire à lire le soir avant de s'endormir ou lorsque l'on veut un peu de calme à la maison. 
Dès 3 ans.

 

L'arbre d'Albert de Jenni Desmond
Éditions Kaléidoscope, 2016
13€

Partager cet article

Repost0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 12:30

Vous ne connaissez pas encore Robin Pineau et Tom Chegaray ? Ça ne va pas durer longtemps... À la tête de la nouvelle maison Toro Edition, ils nous offrent un superbe album inspiré de la culture des Hopis, Indiens du nord-est de l'Arizona. Et il n'y a pas à dire, tout est réussi !
 

 

 

Avant toute chose, les kachinas sont des esprits de la Nature, représentant l'air, le feu, les serpents, les différents éléments qui composent la vie des Hopis. Physiquement, ils sont symbolisés par des danseurs ou des poupées de bois offertes aux enfants pendant les fêtes. Et la petite Nampeyo a bien envie de savoir comment on les fait, ces kachinas ! Papy lui explique, étape après étape : d'abord, trouver le bois...

 

"- C'est quoi du bleu-vert Papy ?

Pour trouver cette couleur, marche plusieurs jours à travers le désert jusqu'à la grotte de cuivre. Gratte les parois pour en détacher des morceaux. Puis réduis-les en poudre pour faire un pigment."

 

 

Cet album regorge de qualités. Les illustrations de Tom Chegaray, à la fois douces et modernes immergent enfants et adultes dans cet univers amérindien. Et les textes de Robin Pineau réhabilitent totalement cet artisanat trop méconnu. Le vocabulaire choisi accentue également cette volonté d'enrichir le lecteur et en fait un album adapté à tous les âges. La relation d'apprentissage entre le grand-père et sa petite fille et les tons pastels employés nous enveloppent de tendresse. De plus, certaines pages sont découpées en case, permettant de familiariser les enfants à la bande dessinée. Bref, un album parfaitement réussi et une maison d'édition à suivre de près ! À partir de 4 ans.

 

 

Papy, comment fait-on une kachina ? de Robin Pineau et Tom Chegaray

Version anglaise : Grandpa, how do you make a kachina ?

Toro Edition, 2016

15€
 

Partager cet article

Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 12:30

Qui n'a jamais rêvé de se retrouver dans la tête son animal favori ? Qui n'a jamais souhaité vivre la vie de centre équestre, même la nuit, quand tous les cavaliers sont couchés ? Bonne nouvelle, les éditions Belin rééditent Bienvenue au club, le journal intime du cheval Crac, écrit par Sylvie Overnoy, et vous en donnent donc l'occasion ! Un format pour emporter partout et des couleurs vives pour un récit toujours aussi réjouissant.

 

Suivez donc les aventures de Crac qui nous guide avec ses mots, de son élevage au centre équestre. On constate que quitter son foyer de naissance et ses amis pour se retrouver en territoire inconnu n'est pas chose facile ! Heureusement, Crac est une crème et ne tarde pas à s'acclimater. Il accepte sans trop de problèmes cette vie rythmée par les carottes et les séances de manège... Crac se fait aussi de nombreux amis : entre Darling la jument obsédée par le prix de Diane, Kipling le poney malicieux, Muffin le chien toujours débordant d'énergie et les autres, l'entraide et la bonne ambiance règnent au club.

 

"Les différents Cavaliers

Au début j'avais beaucoup de mal à m'y retrouver parmi les cavaliers, mais ça vient.
Une chose très importante, c'est qu'il y a les Cavaliers qui montent à cheval et les Cavaliers qui ne montent pas à cheval. Ceux-là disent "Je vais juste regarder cinq minutes" et ils vont dans les Tribunes parler pendant que nous, on Travaille. Quand ils font trop bruit Vincent "Moins fort là-haut s'il vous plait" et on ne les entend plus du tout.
[...]
Pour reconnaître les Cavaliers, on peut regarder leurs Crins qui sont de plusieurs nuances différentes. Il y a beaucoup de Cavaliers bais, très peu de Cavaliers alezans, quelques Cavaliers gris (plus ou moins clair) et pas mal de Cavalier à crins lavés sur les longueurs mais bizarrement plus foncés près de la tête sauf quand il y a "Je suis retournée chez le coiffeur, il était temps".
Les Cavaliers ne contiennent pas tous la même chose. Par exemple, Véro contient plutôt des Pommes, Clément contient souvent des Carottes, Sandrine contient du Sucre-c'est-plus-pratique, et Monsieur Reverchon contenait du Pain qui craque, quand il montait encore sur mon dos (je vais raconter). Je n'ai pas encore vu de Cavalier qui contienne toutes ces choses à la fois.
Dommage
"

 

Un récit ébouriffant, raconté (presque) au jour le jour par un narrateur surprenant, bourré d'humour et de tendresse. Belin nous fait le plaisir de sortir trois tomes simultanément : Bienvenue au club !, Surprise au club ! et Heureux au club !. Très vraisemblable, ce livre est à mettre entre toutes les mains ! Dès 10 ans
 

Bienvenue au club ! de Sylvie Overnoy

Belin Jeunesse, 2016

17,00€

Partager cet article

Repost0
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 16:25

"Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles,
cette curieuse créature espère vous emmener faire une balade,
et peut-être laisser son empreinte sur votre imaginaire.
"

 

Voilà comment s'indroduit la maison d'édition Le Diplodocus, créée en septembre 2015 par Floriane Charron. Aujourd'hui, cette maison a quatre titres à son actif, de grande qualité. Et ils sont désormais disponibles à la librairie l'Émile !

 

 

Dans la rue de Tineke Meirink - 9,90€

Et si nous apprenions à regarder autour de nous ? Sur un concept de livre-jeu, Tineke Meirink part d'une photo d'un élément de la rue et le transforme en autre chose. Ainsi; un arbre devient un oiseau, un toit se transforme en femme amoureuse. Dans la rue nous invite à nous questionner sur notre environnement, à faire travailler l'imagination des enfants. Et ça marche ! Ce livre tout carton peut également donner suite à de nombreux ateliers dessin. Dès 2 ans.

 

 

Qu'est-ce qu'il y a dans ton ventre ? de Sara Trofa et Elis Wilk - 11,90€

Et si, dans ton ventre, il y avait un trèfle à quatre feuilles, un précieux trésor ou un drôle de magicien ? Sara Trofa revisite l'attente d'un enfant, avec douceur et poésie, en s'inspirant de concepts familiers à un petit. Les illustrations en tampons d'Elis Wilk accentuent cette fantasmagorie de l'enfant dissimulé, avec des couleurs vives et des images fabuleuses. Qu'est-ce qu'il y a dans ton ventre ? est un livre superbe, à offrir à toutes les femmes enceintes et à partager avec tous les grands frères et grandes sœurs ! Dès 3 ans.

 

 

Temps de chien de Marion Barraud - 10,90€

Bien souvent, les jours de pluie, nous ne savons comment occuper nos enfants. Marion Barraud nous propose donc une frise de 2 mètres de long, à colorier selon nos envies. Revivez une année complètement folle au pays des chiens, avec voitures-os ou glaces géantes ! Une myriade de détails vous feront traverser les quatre saisons. Une belle frise pour décorer la chambre une fois terminée ! À partir de 4 ans.

 

 

Le grand écart de Thomas Scotto et Lucie Albon - 12,90€

Anya vient d'arriver dans un nouveau pays, dans une nouvelle ville, dans un tout petit appartement. Elle ne parle pas la langue et son intégration est difficile. Thomas Scotto prête sa plume à Anya, et écrit une histoire sur l'immigration à hauteur d'enfant. Poésie, imaginaire et inventivité se mêlent, autant dans le texte que dans l'illustration de Lucie Albon. Le grand écart  est un album sensible, qui parlera d'un problème actuel aux enfants à partir de 5 ans, avec une grande douceur.

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.