Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2019 5 31 /05 /mai /2019 12:30

 

Vous aimez la science-fiction et l’histoire ? Ce roman est fait pour vous !

Cette aventure spatio-temporelle entre le futur et le passé nous fait voyager d’une époque à l’autre au fil des pages, qui nous entraîne dans une réalité aussi futuriste que visionnaire.   

 

 

 

 

 

Je n’existe plus prend place dans un futur lointain, au IIIème millénaire, dans un système planétaire à des années-lumières de la Voie Lactée. Armance Fredixen et Al Stalino sont des voyageurs du temps professionnels. Suite à une expérience génétique qui a mal tournée, Armance commence peu à peu à s’effacer du monde. Son identité a été effacée des registres, sa présence passe de plus en plus inaperçue, en une journée la vie d’Armance a basculée et son existence même est mise en péril. Le seul moyen de la sauver est de revenir dans le passé. Plus précisément sur la planète Terre, au XVIIème siècle…

 

 

 

 

 

“J’étais devenue celle qu’on ne voit jamais. Oh, non pas que j’étais matériellement invisible, mais on ne s’apercevait tout simplement pas de mon existence. Tellement quelconque que rien en moi n’attirait le regard. Pour Innisfree, les douaniers, tous les autres, j’étais manifestement quantité négligeable, quelque chose entre assistante et robot de première génération. Celle qu’on invite aux soirées par habitude, mais que personne ne remarque. (...) Celle qui ne brille pas, qui parle d’une voix éteinte et qui s’excuse toujours. Celle qu’on a vite fait d’oublier. Celle qu’on considère comme pas intéressante. (...) Le drame des effacés. Non pas ça! Je voulais qu’on me remarque! Je voulais compter pour les gens, pour tout le monde. Et c’était cela, que j’étais en train de perdre. J’en suffoquais presque.”

 

Dans la même veine que Valérian et Laureline, Je n’existe plus nous entraîne dans une aventure spatiale et historique, aussi profonde que effrénée! Avec un humour irrésistible et une légèreté apaisante, Béatrice Bottet  aborde l’importance de l’identité et de la connaissance de soi. Mêlant science-fiction et roman historique, Béatrice Bottet nous livre sa vision d’un univers interplanétaire, nouvel habitat des Terriens expatriés, ainsi qu’une plongée enrichissante dans le milieu de la noblesse au XVIIème siècle. De péripétie en péripétie, les unes toujours plus rebondissantes que les autres, ce voyage spatio-temporel sans temps mort est aussi divertissant que surprenant et nous livre une fin inattendu…

 

Une virée spatiale à ne pas louper dès 13 ans!

 

Je n’existe plus de Béatrice Bottet

Scrinéo-2019

254 pages

12.90€

 

Partager cet article

Repost0
28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 12:30

 

 

 

“Le temps, c’est de l’argent”.

Vous avez surement déjà entendu cette expression, mais avez-vous déjà imaginé l’inverse?

Et si l’argent dont nous avions besoin était le temps qui nous était imparti?

 

 

 

Au royaume de Sempéra, tout se paye en fer-de-sang. Les plus riches accumulent les siècles, tandis que les plus démunis se saignent pour gagner quelques mois de vie en plus. Vivant dans la misère, Julie refuse de céder face au sort. Afin de sauver son père gravement malade et de régler leurs dettes, elle décide de travailler en tant que servante à Everless, le domaine des Gerling, l’une des plus puissantes familles de Sempéra…Vouant une haine farouche aux Gerling depuis qu’ils les ont chassé d’Everless, elle et son père, Julie compte bien prendre sa revanche sur les injustices du passé et trouver des réponses à ses questions.

 

 

 

 

 

 

“ Les murailles apparaissent, émaillées de dizaines de gardes. A cette distance, on dirait des figurines. Instinctivement, je me recroqueville. Nous traversons les rues étroites de Laista, et lorsque nous arrivons assez près des portes du château, un soldat posté au sommet du rempart nous ordonne de nous arrêter d’une voix puissante. Tout se fait silencieux et se fige ; je n’entend plus que les battements de mon coeur.(...)  Sur le parapet, les gardes aux visages impassibles restent immobiles. J’ai le pressentiment que le monde va être englouti, que tout va s’effondrer d’un instant à l’autre. Puis, dans un vacarme assourdissant, les épais battants de bois et de métal cloutés s’ébranlent, et notre charrette s’élance de nouveau. Nous passons à l’ombre de la muraille et, enfin, nous entrons dans le palais.”

 

Avec une élégante finesse et une force surprenante, la plume de Sara Holland nous entraîne dans un roman fantasy poétique, qui aborde des thèmes actuels, bien que l’histoire se passe dans un monde médiéval. Que ce soit les inégalités sociales, la maladie ou bien  la misère, Sara Holland nous fait part de ses réflexions sur les maux de l’humanité. Néanmoins, cela reste avant tout un roman initiatique où la quête de soi prend une place importante, où l’amitié et l’amour sont difficiles à définir. Le départ de Julie à Everless symbolise le passage à l’âge adulte, où pour se construire, l’on doit doit laisser derrière soi tout ce que l’on a connu.

 

Sara Holland nous emporte dans des contrées au-delà du réel dans ce bijou de fantasy, qui se déclinera en deux autres tomes.

 

 

A lire à partir de 15 ans.

 

 

Everless de Sarah Holland

Bayard Jeunesse, 2019

450 pages

17.90€

 

 

Partager cet article

Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 12:30

Le bricolage n'est pas vraiment ce que l'on croit ! Enfin si on écoute les enfants, ce métier semble bien mystérieux et plein de danger.

 

Une fois le week-end arrivé, papa échange sa cravate pour sa tenue d'agent secret : un vieux tee-shirt tout troué et moche. Maman ne serait pas contente si papa abîmait ses beaux costumes pour bricoler. 

 

 

Dans son repaire secret d'agent, papa cache tous ses gadgets avec des noms imprononçables et très rigolos. Avec ses "outils" papa fait des merveilles. Il peut tout réparer coller souder, et tout ça grâce à sa gentille assistante : sa petite fille.

 

 

 

Mon père, le plus grand agent bricoleur est un  album charmant et délicat comme il en existe peu sur la relation père fille. Empli de poésie et de douceur, il vous donnera envie de bricoler avec vos enfants pour créer de merveilleux souvenirs. Avec son style inimitable, Barroux nous propose un joli univers plein de légèreté.

A dévorer dès 4 ans !

 

Mon père, le plus grand des agents bricoleurs, de Barroux

Little Urban, 2019

13.50€

Partager cet article

Repost0
22 février 2019 5 22 /02 /février /2019 12:30

Les jeunes ados sont des férus de bédés difficiles à contenter. En revanche, quand ils aiment quelque chose il devient difficile de passer à côté ! Parmi leurs séries à succès nous retrouvons des titres comme Les Légendaires (Delcourt), Louca (Dupuis) ou encore Seuls (Dupuis). Cette dernière saga est d'ailleurs depuis plusieurs années LA référence en matière de récit étrange et post-apocalyptique pour le public visé. Cependant, il se pourrait bien qu'un nouvel adversaire se présente dans la partie : KidZ de Aurélien Ducoudray et Jocelyn Joret (Glénat).

 

 

Brooks, Spielberg, Ben, Mickey et les jumeaux vivent tous ensemble. Ils voyagent de maisons en maisons afin d'échapper à la menace qui les poursuit. En effet, ils sont les derniers survivants d'une apocalypse zombie et pensent former le dernier rempart avant la disparition totale de l'humanité. 

Obligés de fuir sans cesse et de combattre des ennemis qui n'ont de cesse de réapparaître, nos héros s'attendaient à tout sauf à l'arrivée de Polly et Sue, deux jeunes sœurs (dont une en fauteuil roulant) en pleine traversée d'Amérique à la recherche de leurs parents. D'abord méfiants, ils acceptent finalement de les accueillir à conditions que les deux sœurs se plient à leur règlement,

 

Tout va alors changer dans le quotidien de nos héros. Pour le meilleur, et surtout pour le pire...

 

 

Cette nouvelle collaboration est ABSOLUMENT GÉNIALE ! Le scénario de KidZ rassemble tout ce qui est nécessaire à la naissance d'une bonne histoire de zombies : de l'action, du suspens, du mystère et des héros débrouillards ! 

 

Le graphisme de Joret est très moderne et parfaitement incroyable, il nous entraîne à mi chemin d'univers connus comme ceux de Gorillaz ou de Spielberg et c'est un véritable régal ! 

 

Une nouvelle série dont nous attendons la suite avec vraiment beaucoup trop d'impatience !

Dès 12 ans.

 

KidZ de Ducoudray et Joret

Glénat, 2019

14,95€

Partager cet article

Repost0
19 février 2019 2 19 /02 /février /2019 12:30

Les enfants sont les plus grands lecteurs et surtout les plus courageux de tous les aventuriers ! La preuve en est, ils sont les héros de nombreuses histoires ! Et dernièrement, nous avons particulièrement aimé l'un d'entre eux : il s'agit de Charlie Fisher Jr ! 

 

Charlie, 13 ans, est le fils d'un diplomate américain et d'une dame au très faible instinct maternel. C'est pour cela que depuis son plus jeune âge, il suit son père dans chaque pays qu'il visite : Angleterre, Inde, Japon ou encore Allemagne. Leur dernière destination en date ? Marseille !

Comme Charlie est un jeune garçon plutôt timide, il a du mal à se faire des amis et n'a donc personne avec qui s'amuser pendant son temps libre (et comme notre histoire se déroule dans les années 60 il n'a pas non plus de console de jeux ou de smartphone). Pour s'occuper, il s'installe donc dans un parc ou encore sur une place pour observer les passants et imaginer les moindres détails de leurs vies. 

 

Un jour, alors qu'il observe la plus grande place du marché de Marseille, un jeune hommes s'installe à côté de lui et porte son attention sur quelque chose d'absolument extraordinaire. Ensemble ils voient œuvrer une bande de pickpockets. Tellement absorbé par ce manège, Charlie ne se rend même pas compte que lui aussi est en train de se faire arnaquer ! En effet, son interlocuteur lui a sournoisement dérobé son stylo...

Charlie se lance alors à la poursuite de son voleur. Il parvient à le rattraper, puis le force à accepter son offre : si il apprend à Charlie comment voler, ce dernier ne le dénoncera pas à la police...

 

Et c'est à cet instant que survint l'événement qui donnerait un virage à quatre-vingt-dix degrés à la vie rectiligne de Charlie Fisher. 

L'homme fut dépouillé.

Plus exactement : des pickpockets le volèrent. 

Pas un vol éclair dans un moment de distraction, non : tout avait été très bien orchestré, digne d'une chorégraphie soigneusement préparée. Charlie vit à peine l'action, comme lorsqu'on aperçoit du coin de l’œil un oiseau-mouche s'approcher brièvement, avant qu'il ne s'envole. Le garçon placé devant s'arrêta soudain afin que l'homme stoppe sa marche à quelques centimètres seulement de son dos. Un troisième enfant sorti de nulle part - un garçon de l'âge de Charlie apparut alors dans la foule et, d'un geste tranquille, donna un léger coup à l'arrière du chapeau de l'homme, de telle sorte que le couvre-chef descendit légèrement sur son front. L'individu, pensant avoir été simplement bousculé, sortit la main de la poche de son pantalon et releva le bord de son chapeau. La fille, parfaitement positionnée derrière lui, profita de cette seconde pour glisser doucement la main sur le côté du pantalon de l'homme - un geste léger, comme quand on balaye une miette sur sa manche-, puis elle se mit brusquement à courir. Un quatrième enfant - un autre garçon - se détacha de la foule et se plaça à côté de la fille. Un objet marron fut transféré de l'une à l'autre : un portefeuille. 

 

 

 

 

Charlie Fisher et le gang des Whiz est une gigantesque histoire d'amitié mais aussi une aventure hors norme. En effet, à travers les règles du gang des Whiz, Colin Meloy met en avant les règles de fidélité et de confiance qui permettent la création d'une relation amicale. La confiance est vraiment un élément central de ce roman. En effet, le personnage de Charlie jour sur les deux tableaux ; d'un côté il est le fils exemplaire d'un diplomate et de l'autre un voyou de bas-étage, chaque camp espérant l'exclusivité de la fidélité du héros.

 

Et c'est évidemment quand les deux univers se rencontrent que les événements deviennent vraiment intéressants car alors Charlie se retrouve face à ses responsabilités. Le roman met donc son héros enfant en position d'adulte responsable de ses actes et c'est un vrai régal.

 

Colin Meloy signe un superbe roman initiatique qui met en avant l'importance de la confiance et de la responsabilité qu'on accorde à un enfant et qui lui incombe en retour. 

 

Le + : un humour délectable et les splendides illustrations de Carson Ellis !

 

Charlie Fisher et le gang des Whiz de Carson Ellis

Pocket Jeunesse, 2019

17.90€

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 12:30

L'automne (et l'hiver aussi)... Saison des arbres aux couleurs changeantes, des sorcières sur leurs balais volants et des lanternes citrouilles, est aussi une saison où l'on aime prendre son temps. Que ce soit assis sous un plaid au coin du feu, ou dans un parc à regarder les feuilles (ou la neige) tomber, on aime prendre le temps de voir les choses et surtout, de les savourer. 

Nadine Brun-Cosme et Aurélie Guillerey ont bien saisi l'importance de ces petits détails et en parlent dans un album tendre et chaleureux :

 

Arthur est tout le temps pressé, enfin non. Le monde d'Arthur est toujours pressé.  A la maison il faut toujours aller vite, à peine habiller il faut prendre son petit déjeuner, à peine assis en face de son bol de lait, il faut déjà partir pour ne pas être en retard au travail. 

A l'école c'est pareil, la récréation vient tout juste de commencer et elle est déjà terminée ; le maître passe aux leçons de mathématiques alors qu'Arthur vient à peine de réussir à trouver la bonne page de son manuel de français. 

Les gens sont toujours pressés et Arthur lui aimerait bien prendre son temps. 

Quelle n'est donc pas sa surprise quand un matin, Papa et Maman partent travailler en l'oubliant devant ses tartines beurrées !

 

Arthur décide alors qu'aujourd'hui, il ne se pressera pas pour aller à l'école, il va profiter de cette occasion inespérée pour vivre une toute nouvelle aventure...

 

Cet album est une réussite totale, chaque lecteur, qu'il soit enfant ou adulte, s'identifie au jeune Arthur qui n'attend qu'une chose, être libre de son propre temps et donc, de ses décisions. 

Tout le monde devrait lire cette aventure  qui rappelle l'importance de profiter du temps présent et de tout ce qui nous entoure. Une très belle collaboration. 

Dès 5 ans.

Arthur et les Gens très Pressés de Nadine Brun-Cosme & Aurélie Guillerey

Nathan, 2019

11,50€

 

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 10:47
Évènement : dédicace de Viviane Koenig et Dominique Joly le 8 décembre 2018 !

Viviane Koenig et Dominique Joly
sont historiennes et elles nous font l'honneur et la très grande amitié de nous rendre visite en voisines pour
une rencontre-signature de Noël,

c'est mille fois mieux que le Black Friday !

L’histoire vous fait rêver, avec ses rebondissements et ses héros, ses batailles et ses histoires d’amour ? Vos enfants vous questionnent sur la vie des Gaulois ou des révolutionnaires ? Oui, mais vous n’avez pas forcément le temps de vous plonger dans un essai ou un roman… Qu’à cela ne tienne ! Parce que vos libraires sont des super-héros, ils ont la solution :

Viviane Koenig et Dominique Joly, passionnées d’histoire et associées à des illustrateurs talentueux, nous livrent avec enthousiasme leur vision de l’histoire. Plongez avec Viviane Koenig dans l’Égypte ancienne,  à la suite de Mitet, un chat facétieux qui se glisse dans le palais des Pharaons ou parmi les paysans sur les rives du Nil. Si vous préférez les chevaliers, c’est le chien Frajout que Dominique Joly vous propose de suivre pour découvrir la vie dans le château du seigneur de Rochebonne ou les costumes portés par ses habitants. Ces BD de la collection « Bulles d’Histoire » chez Belin vous permettront de vous immerger à différentes époques pour « vivre au temps » de nos héros.

Si c’est l’avancée dans le temps qui vous passionne, si vous voulez comprendre l’enchaînement des événements à travers les siècles, et l’influence qu’ils gardent sur nous aujourd’hui, alors L’Histoire de France en BD chez Casterman est faite pour vous. Vous suivrez le récit d’un grand-père à ses petits-enfants captivés : de la Préhistoire à nos jours, se déroule sous nos yeux l’aventure palpitante de la France. À la fois récit au long cours et description minutieuse des us et coutumes de nos ancêtres, la BD est ponctuée de questions des enfants à leur Papi et de petites chronologies pour pouvoir se situer dans le temps.

La BD n’est pas le seul domaine de ces incomparables conteuses, vous trouverez de quoi alimenter votre curiosité avec le magnifique album Prince d’Égypte, ou le beau livre Dieux et héros, qui trace le portrait détaillé des grandes figures de la mythologie grecque.

Complets et palpitants, ces ouvrages sauront ravir les enfants à partir de 7 ans, et leurs parents !

 

RDV
le 8 décembre, de 15h à 17h
dans notre librairie pour un ouvrage dédicacé !

Quelle belle idée pour un cadeau de Noël, non? 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2018 5 26 /10 /octobre /2018 12:30

À la fois roman, enquête et biographie, « Madame, vous allez m'émouvoir » est livre inclassable. Vous serez happés par le récit familial de Lucie Tesnière. Ce texte, écrit comme une course contre la montre, est aussi un thriller. Une quête généalogique bouleversante et pleine d’actualité en ce centenaire de la Grande Guerre.

 

 

L'auteur, Lucie Tesnière s'engage dans un véritable tournant existentiel lorsqu’elle (re)découvre chez sa grand-mère les lettres de guerre de son arrière-grand-père, Paul Cabouat. La lecture de ces archives la bouleverse. Dans un premier temps, elle envisage de publier ces textes, et de témoigner ainsi de la vie de son ancêtre, médecin dans les tranchées de 1914-1918. Puis, intriguée et même obsédée par cette découverte, elle se lance alors dans une quête passionnante, et retrouve la trace d’autres personnes qui ont entouré son aïeul. Nous voici plongés dans l’histoire, à la fois banale et extraordinaire, d’une famille dans la tourmente des deux Guerres mondiales. Ce n’est pas seulement Paul dont la vie s’écrit sous nos yeux, mais aussi celle de ses proches, de ses enfants, et jusqu’à la vie de Lucie. À travers les photos, les témoignages, les lettres, les événements historiques, se mêlent plusieurs parcours et surgit une famille française dans toute sa complexité. On suit avec fascination la trajectoire des Cabouat, faite d’amour et de haine, de disputes et d’amitiés, d’actes héroïques et de lourds secrets. C’est avec beaucoup d’humanité que Lucie Tesnière nous révèle le destin poignant de ses ascendants, qui deviennent, par la force de sa plume, de véritables personnages romanesques.

 

 

Bouleversant et passionnant, ce livre éclaire une période sombre de l’histoire pour redonner vie à des hommes et des femmes plongés dans l’oubli. Un hommage vibrant qu’il faut lire absolument.

A l'heure du tout numérique, des vies étalées sur les réseaux sociaux, cette œuvre témoigne aussi que la puissance de l'écrit réside dans sa matérialité ( le papier, les photos jaunies) et sa conservation.

La tenue d'un « journal » était une pratique mixte assez répandue au tournant du siècle dernier. Jetés, brûlés, remisés, oubliés dans les fins fonds d'un grenier inaccessible, et un jour, littéralement « réanimés » par un regard bienveillant : « Madame, vous allez m'émouvoir », illustre le pouvoir hypnotique et obsédant des archives familiales et leur puissance créative.

 

 

Madame, vous allez m'émouvoir de Lucie Tesnière

Flammarion, 2018

19.90€

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 12:30

Aujourd'hui, pas de romans ni d'albums, seulement un atlas : celui des Monstres et des Fantômes du Monde. Cette nouveauté des éditions Piccolia a fortement attiré notre attention et on peut dire que nous l'adorons. 

 

Pour ce nouveau mois d'octobre et ce nouveau Halloween, Piccolia a décidé d'inspirer les enfants en leur faisant découvrir les monstres et légendes du monde entier. 

Ce (TRÈS) grand atlas est divisé en différentes parties, chacune correspondant à un continent ou une catégorie de créatures. Chaque double-page présente ainsi une dizaine de créatures. Toutes sont représentées par les magnifiques illustrations de Laura Brenlla et accompagné d'une mini biographie résumant l'origine du monstre en question et son histoire. 

 

 

Que vous soyez simple curieux ou véritable fan de monstres, ce très beau documentaire saura vous satisfaire. N'attendez donc plus et découvrez votre légende préférée ! Dès 8 ans. 

 

Atlas des Monstres et des Fantômes du Monde, Federica Magrin et Laura Brenlla

Éditions Piccolia, 2018

18.50€

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2018 2 02 /10 /octobre /2018 12:30

Cette année, pour la deuxième fois, sera décerné le prix Vendredi, prix national de littérature ado. Celui-ci présente une sélection, plus ou moins éclectique, dont l'objectif " est de mettre en valeur la richesse et la créativité de la littérature jeunesse française contemporain" (voir ici). 

Nous, libraires jeunesse, sommes donc fortement concernées par cette sélection et avons jeté notre dévolu sur la sélection ; en ressorte quelques pépites comme Rester Debout, de Fabrice Colin, Pâquerette, de Gaston Boyer ou encore Les Amours d'un Fantôme en temps de guerre, de Nicolas de Crécy. 

 

Ce dernier est mon plus grand coup de cœur de la sélection. On y découvre l'histoire d'un jeune fantôme dont les parents viennent mystérieusement de disparaître. Avec l'aide de son oncle, il va alors lui aussi disparaître et vivre caché en compagnie d'une autre fantôme, Lili. Tout cela se passe dans la deuxième moitié du vingtième siècle.

Notre jeune héros finit par prendre conscience des raisons de ces disparitions forcées, c'est la guerre au pays des Fantômes. Un parti politique, celui des Fantômes Acides, a choisi de contrôler tous les autres fantômes et ses membres tentent d'éliminer tout opposant à leurs idées, peu importe les méthodes. Fatigués de toujours rester cachés, notre fantôme et sa nouvelle amie décident de devenir actifs et de s'engager dans la Résistance. C'est ainsi qu'ils font une étrange découverte : tout ce qui se passe dans le monde des Fantômes fini irrémédiablement par se produire dans celui des humains... Ainsi, la violence fantôme engendre la violence humaine et inversement, créant un cercle vicieux et sans fin. 

 

 

A la lecture de ce roman, nous comprenons bien vite que l'aventure du petit fantôme n'est pas anodine. En effet, dans ce roman, Nicolas de Crécy raconte la Seconde Guerre Mondiale et apporte un nouveau regard sur les conflits qui se répètent encore et encore ; le tout dans un texte d'une grande poésie et des illustrations splendides. 

Les Amours d'un Fantôme en temps de guerre est une magnifique fresque, un morceau de vie et d'espoir au milieu de la réalité. A savourer, dès 14 ans.

 

Les Amours d'un Fantôme en temps de guerre, de Nicolas de Crécy

Albin Michel Jeunesse, 2018

23.90€

 

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.