Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 12:30

Un même univers, quatre héros, quatre auteurs et deux éditeurs : c'est le pari fou dans lequel se lance la série U4. Réunissant Yves Grevet, Florence Hinckel, Vincent Villeminot et Carole Trébor (4 auteurs qui ont déjà largement fait leurs preuves), cette série sort le 27 août 2015 en coédition Nathan/Syros et nous, on est addicts ! Les 4 tomes se lisent dans n'importe quel ordre.

 

 

Mi-octobre, un terrible virus s'est déclaré à Utrecht, aux Pays-Bas. Après quarante heures de migraines, asthénies, paralysies puis hémorragies, les personnes le déclarant meurent toutes, sans exception. Rapidement, la pandémie envahit le monde entier et le virus est nommé U4. Étrangement, seuls les adolescents semblent survivre. Le 1er novembre, Khronos, maître du jeu vidéo Warriors of Time, lance un message d'espoir aux quelques 150 Experts du jeu : il existerait un moyen de retourner dans le passé pour stopper le virus. Pour cela, "rendez-vous le 24 décembre à minuit sous la plus vieille horloge de Paris".

Koridwen, Yannis, Stéphane et Jules ont reçu cette bouteille à la mer. 

Chaque personnage a un parcours différent, une vision du rendez-vous bien particulière. Koridwen verra sa route rythmée par des légendes ancestrales bretonnes. Yannis devra affronter la mort, à de nombreuses reprises. Stéphane luttera avec l'espoir de retrouver son père, spécialiste des pandémies, mis à l'abri quelque part. Jules fondera une communauté avec laquelle il pourra échanger, partager et tenter de survivre. Ils ne se connaissent pas, mais finiront par se rencontrer, et faire un bout de chemin ensemble. 

 

 

Au delà de l'univers terriblement bien construit et des péripéties haletantes de chacun, on ne peut que saluer la perfection de cette écriture à huit mains. Les quatre tomes sont crédibles, à la fois individuellement et dans la globalité de la série. Néanmoins, je pense qu'il est impossible de n'en lire qu'un seul : une fois accroché, on ne peut que terminer. Mon cœur tend toutefois vers Yannis, que j'ai trouvé plus complexe et plus subtile que les autres personnages. Dans tous les cas, cette tétralogie post-apocalyptique renouvelle une bonne fois pour toutes le genre et surprend ! Une série exceptionnelle ! Dès 13 ans.

 

Koridwen d'Yves Grevet :

"Ma grand-mère m'a toujours enseigné que la vie était précieuse, celle des hommes comme celle des animaux ou même des plantes. On ne peut s'autoriser à la supprimer qu'en cas de nécessité absolue. Elle disait que nous étions les cellules vivantes d'un grand organisme qu'on appelle la Terre, qu'on y jouait tous notre rôle."

 

Yannis de Florence Hinckel :

"C'est le premier que je vois. Un cadavre met plusieurs jours à remonter à la surface. Beaucoup d'autres vont suivre, et le port va devenir méconnaissable. De toute façon, ce que j'ai vécu sur ces quais ne reviendra plus jamais. Rire et courir, se prélasser sur un banc, y déguster une glace, pêcher les petits poissons avec du pain au bout d'un hameçon, interpeller les pêcheurs sur leurs pointus, chasser les goélands, admirer le scintillement des vagues... Plus jamais."

 

Stéphane de Vincent Villeminot :

"Je reprends mon téléphone, presque à bout de batterie, comme si j'avais besoin de relire cela pour m'en convaincre. Voici onze jours, mon père m'a envoyé un SMS : "Urgence absolue. Je dois te laisser pour 72h." Puis un autre, le lendemain, lorsque la contagion a atteint son effet de seuil : "Ne sors de chez nous sous aucun prétexte. Agis comme je te l'ai appris. suis de retour dès que possible". Je connais ces deux messages par cœur."

 

Jules de Carole Trébor :

"Mon grand-père m'avait dit de ne pas sortir. Mais peut-être suis-je immunisé contre le virus ? Peut-être suis-je en vie pour remplir la mission de Khronos avec les autres Experts ? Je dois tenir jusqu'au 24 décembre et me rendre sous la plus vieille horloge de Paris pour savoir si ce retour dans le passé est possible."

 

U4 ; Koridwen d'Yves Grevet
U4 ; Yannis de Florence Hinckel
U4 ; Stéphane de Vincent Villeminot
U4 ; Jules de Carole Trébor
Éditions Syros/Nathan, 2015
16,90€ chaque

Partager cet article

Repost0
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 17:16

Eric Boisset n’en est plus à son premier essai. Après de nombreux romans fantastiques pour la jeunesse, dont entres autres la série Arkandias (adaptée au cinéma en 2014), le voici de retour avec le premier volume d’une saga absolument géniale !

 

Bienvenue dans le royaume des Quatres Terres, aujourd’hui divisé par des « pierres de fumées ». De part et d’autre de ces frontières vivent respectivement les humains et les roomajads, des lézards humanoïdes. Par le passé, ces deux peuples vivaient en harmonie, mais pour de sombres raisons, ils se sont déclarés une guerre sans pitié. C’est dans ce contexte que nous faisons la connaissance de Liam et Eléa, jumeaux d’une douzaine d’années, tous deux curieux et débrouillards dans leurs domaines respectifs. Celui de Liam, c’est le maniement de la fronde. Un jour, il fait la rencontre d’un vieillard aveugle faisant des miracles… Ou serait-ce de la magie ? Ce dernier décide de le prendre sous son aile et de lui enseigner un savoir ancestral.
Quant à Eléa, ce sont les plantes qui la passionnent. Elle passe ses nuits à les récolter, les mélanger, et tenter toutes sortes de potions, plus ou moins réussies. Mais un soir, elle est enlevée par des roomajads et emmenée de l’autre côté des « pierres de fumées », auprès de deux sœurs dirigeant leur royaume d’une main de fer, mais surtout aux intentions pour le moins douteuses.
Liam et Eléa sont-ils les enfants dont la vieille prophétie parle ? Si oui, vont-ils choisir le bien ou le mal pour la réaliser ?

 

Absolument addictif ! C’est l’un des adjectifs qui, à mon sens, qualifient le mieux ce premier tome. Plongez dans un univers fantastique et original et suivez les aventures de ces jumeaux au caractère bien trempé. Une écriture accessible à tous les types de lecteurs, de l’action et du suspense à foison, c’est LA nouvelle série fantastique à suivre de très près. À partir de 12 ans.

 

Les pierres de fumées ; Tome 1 La prédiction d'Éric Boisset
Magnard Jeunesse, 2015
16,90€

 

Partager cet article

Repost0
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 12:30

Une nouvelle fois, les éditions Sarbacane nous offrent un album tendre, drôle et illustrant à la perfection l'amour d'un père pour sa fille. Séverin Vidal et Claire Le Meil réalisent un superbe tour-de-force avec Gamine et son roi.

 

Dès la naissance de Gamine, le Roi tombe en adoration devant sa fille. Jamais elle ne manquera de quoique ce soit. Il la protège également du froid, de la pluie, des blessures... Gamine passe ses journées enfermée dans le château, comme dans un cocon, à l'abri de tout. Malheureusement, elle ne se fait pas d'amis et s'ennuie terriblement. Un beau jour, elle décide de sortir en cachette et d'explorer la vraie vie. Au château, c'est le branle-bas de combat ! 

 

 

Au delà d'une histoire sur la volonté d'autonomie des enfants, cet album permet de rire – sans moquerie – des parents stressés et hyper-anxieux. Il s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants, en dédramatisant le réel et l'indépendance. Lorsque Gamine part en exploration dans la « vraie vie », la chose la plus grave qui lui arrive est de rentrer sale, fatiguée et repue par les bonbons qu'elle a avalés. Les illustrations, à la fois élégantes et truffées de détails, ajoutent à l'album la touche d'humour et de décalage nécessaire pour un traitement tout en finesse. Une perle, dès 4 ans et pour tous les parents (un peu) stressés.

 

Gamine et son roi de Séverine Vidal et Claire Le Meil

Éditions Sarbacane, 2015

14,90€ 

 

 


Dès la naissance de Gamine, le Roi tombe en adoration devant sa fille. Jamais elle ne manquera de quoique ce soit. Il la protège également du froid, de la pluie, des blessures... Gamine passe ses journées enfermée dans le château, comme dans un cocon, à l'abri de tout. Malheureusement, elle ne se fait pas d'amis et s'ennuie terriblement. Un beau jour, elle décide de sortir en cachette et d'explorer la vraie vie. Au château, c'est le branle-bas de combat ! 

Au delà d'une histoire sur la volonté d'autonomie des enfants, cet album permet de rire – sans moquerie – des parents stressés et hyper-anxieux. Il s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants, en dédramatisant le réel et l'indépendance. Lorsque Gamine part en exploration dans la « vraie vie », la chose la plus grave qui lui arrive est de rentrer sale, fatiguée et repue par les bonbons qu'elle a avalés. Les illustrations, à la fois élégantes et truffées de détails, ajoutent à l'album la touche d'humour et de décalage nécessaire pour un traitement tout en finesse. Une perle, dès 5 ans et pour tous les parents (un peu) stressés.

Dès la naissance de Gamine, le Roi tombe en adoration devant sa fille. Jamais elle ne manquera de quoique ce soit. Il la protège également du froid, de la pluie, des blessures... Gamine passe ses journées enfermée dans le château, comme dans un cocon, à l'abri de tout. Malheureusement, elle ne se fait pas d'amis et s'ennuie terriblement. Un beau jour, elle décide de sortir en cachette et d'explorer la vraie vie. Au château, c'est le branle-bas de combat ! 

Au delà d'une histoire sur la volonté d'autonomie des enfants, cet album permet de rire – sans moquerie – des parents stressés et hyper-anxieux. Il s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants, en dédramatisant le réel et l'indépendance. Lorsque Gamine part en exploration dans la « vraie vie », la chose la plus grave qui lui arrive est de rentrer sale, fatiguée et repue par les bonbons qu'elle a avalés. Les illustrations, à la fois élégantes et truffées de détails, ajoutent à l'album la touche d'humour et de décalage nécessaire pour un traitement tout en finesse. Une perle, dès 5 ans et pour tous les parents (un peu) stressés.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 12:30

Yann Darko a d'abord été journaliste avant de devenir écrivain pour la jeunesse. Et pour un premier opus, c'est plutôt réussi !


Qui se cache derrière le masque de Chat Noir, célèbre voleur aux griffes de métal ? Pour certains, c'est un justicier, pour d'autres un malfaiteur. Toujours est-il que le Seigneur des Deux Brumes offre une forte récompense à qui attrapera ce personnage mort ou vif !
Pour Sacha, fils du Forgeron du village, c'est une occasion à ne surtout pas rater : quoi de mieux pour gagner le cœur de la fille du baron, la belle Phélina ? Mais au jeu du chat et de la souris, qui sera le vainqueur ? Quand le jeune garçon découvre la véritable identité de Chat Noir, il est trop tard pour faire marche arrière... Aidé de son ami Cagouille, toujours prêt pour l'aventure et plein d'humour, le voilà embarqué dans une grande et mystérieuse aventure !


La légende de Robin des bois revisitée et rajeunie ? On adhère totalement ! Une écriture agréable (et pas de traduction !), un vocabulaire simple mais soutenu, pour une lecture fluide et plaisante. De plus, l'histoire, pleine de rebondissements, d'humour et d'aventure, nous emporte dans le monde du Moyen-Âge de façon très ludique !
En bonus, retrouvez tout l'univers de Chat noir sur un blog dédié !

 

À partir de 11 ans, 10 ans bon(s) lecteur(s).

 

 

 

 

Chat noir ; Tome 1 Le secret de la tour Montfrayeur
Chat noir ; Tome 2 Le naufragé de l'île maudite
de Yann Darko
Gallimard jeunesse, 2014
11,90€

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 12:30

Albin Michel jeunesse se distingue depuis toujours par des albums originaux. Corne de licorne & pet de dragon ne déroge pas à la règle !

 

La licorne a un problème. Avec sa corne tout atrophiée, elle fait bien pâle figure. Elle décide donc de partir voir la mère l'Oie sur le mont Flûte, cette femme capable de guérir tous les maux. En chemin, elle récupère le basilic qui louche et ne peut immobiliser ses victimes, le dragon qui crache des flammes par les fesses et la sirène qui chante tellement faux qu'elle a été expulsée de l'océan. En route pour le mont Flûte ! Sauf qu'une fois là-bas, de mère l'Oie il n'y a pas ! La fière équipée n'est pourtant pas au bout de ses surprises...

 


Animaux fabuleux, brigands et roi cupide, les codes de l'épopée fantastique sont respectés ! Avec beaucoup d'humour, Claire Ubac aborde des thèmes importants tels que l'acceptation de soi, la tolérance et l'entraide. Les illustrations très colorées et les visages expressifs d'Irène Bonacina accrochent le regard. De plus, quel enfant ne rigolera pas devant un dragon qui pète du feu ? En bref, cet album fera rire ! Sans aucun doute ! Dès 5 ans.

 

Corne de licorne & pet de dragon de Claire Ubac et Irène Bonacina
Albin Michel Jeunesse, 2015
12,90€

 

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 12:30

Quoi de mieux que de présenter un roman se terminant à la Garden Party de l'Élysée un 14 juillet ? Avec Les petites Reines chez Sarbacane, Clémentine Beauvais nous régale et nous offre LE roman de l'année 2015 !

 

Cette année, Mireille est élue Boudin de Bronze de son lycée. Quelle horreur ! Quelle nouvelle insupportable ! Elle qui avait décroché le titre de Boudin d'Or les deux dernières années, la voici subitement rétrogradée ! En même temps, elle doit bien avouer qu'Astrid et Hakima (respectivement Or et Argent) méritent largement leur place... Les jeunes filles vont se rapprocher et réaliser qu'elles ont toutes trois une excellente raison de se rendre à la Garden Party de l'Élysée. Qu'à cela ne tienne ! Elles enfourchent leurs vélos et partent en périple de Bourg-en-Bresse jusqu'à Paris ! Et sur la route, elles vendront des boudins, histoire de s'autofinancer !  Elle sont loin de se douter que ce voyage fera la Une de toute la presse française...

 

Mon père est franco-allemand. Pour préserver son anonymat, surnommons-le Klaus Von Strudel. Professeur à la Sorbonne, à Paris, Klaus écrit des livres de philosophie. Il fut aussi le directeur de thèse de ma mère, et il l'a fort bien dirigée, apparemment, puisqu'elle s'est retrouvée enceinte de ma personne. Hélas, leur relation était vouée à rester clandestine ! Car Klaus était à l'époque - et il l'est d'ailleurs toujours - le mari d'une personne dotée d'un énorme potentiel. La preuve, cette personne est depuis deux ans Présidente de la République de notre beau pays la France. Nous l'appellerons pour simplifier Barack Obamette.

 

Revanche des moches sur le culte de la beauté physique, grosse rigolade contre déprime, amitié contre solitude, ce road trip est libérateur. Certes, la vraisemblance n'est pas toujours au rendez-vous mais les personnages sont tellement bienveillants et attachants qu'on ne peut que s'immerger dans cette histoire fantaisiste. Les trouvailles de langage et l'humour mordant de Mireille sont un régal. Une critique sociale et de la presse survole le parcours de ces "petites reines" en filigrane. Une lecture intelligente bien que fraîche et revigorante ! Dès 12 ans.

 

Les petites Reines de Clémentine Beauvais
Éditions Sarbacane, 2015
15,50€

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 12:30

Yves Grevet n’en est plus à son premier best-seller ! Après Méto, ou encore Nox, le voilà de retour avec un roman poignant et qui est en passe de devenir un roman important dans la littérature adolescente ! 


Fin du XIXème siècle, en Italie. Frida, adolescente de 16 ans, est obligée de fuir sa maison et son village natal. Son crime ? Être la fille d’un couple qu’on accuse de crimes odieux et, surtout, de frôler la sorcellerie. En effet, ces derniers vivaient au beau milieu d’un marécage, où avaient régulièrement lieu des disparitions de diligences et de voyageurs. Après un bref procès, les parents sont condamnés à mort. Frida est heureusement sauvée et cachée par un couple d’amis. Mais il lui faut rapidement fuir le village pour ne pas être découverte. La voilà donc envoyée à la ville, chez un médecin réputé : le Docteur Grüber. Très vite, la jeune fille trouve étrange l’attitude de l’homme à son égard. Spécialiste de la folie et des troubles du comportement, serait-elle un nouveau sujet d’étude pour cet homme bien curieux, ou seulement son invitée ? 


Âmes sensibles s’abstenir. Ce récit puissant par ses non-dits et ses sous-entendus, révèle et dénonce des pratiques qui ont bel et bien eu lieu au début du XXème siècle, au moment où les études sur la psychologie se développaient énormément. Grâce à une écriture d’une grande fluidité, suivez à travers les yeux de Frida une histoire pleine de suspense, de surprises et de manipulations… 
Un roman à lire absolument, un gros coup de cœur, pour les adolescents à partir de 14 ans !
 

 

Celle qui sentait venir l’orage d'Yves Grevet
Syros, 2015
16,90€

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 17:17

Nouvel auteur très prometteur, Marc Lataste nous offre chez Bayou une bande-dessinée délicieuse. À cette époque où la science passionne, il s'en inspire et propose une aventure décapante !

 

L'expérience du professeur Infini a très mal tourné. En voulant ouvrir un portail dimensionnel, il a non seulement échangé son corps avec celui d'un alien (tout petit et à la peau bleue) mais également fragilisé les frontières entre les mondes parallèles. Petit à petit, d'effrayantes créatures surgissent sur Terre. Sa seule solution, pour restaurer un certain équilibre entre les univers, est de retrouver son corps et de refermer la faille, assisté par des coéquipiers aux pouvoirs très spéciaux. Un beau jour, une jeune fille à la peau bleue, comme lui, chute d'une faille et avoue au professeur que son monde est en grand danger. Il va donc tout faire pour l'aider !


À cheval entre la science, l'humour et l'action, cette bande dessinée offre un univers très riche. Empruntant tour à tour au manga, aux jeux vidéo et aux super-héros, l'auteur s'inscrit dans une génération connectée et avide de sciences avec beaucoup de facilité. Les illustrations aux couleurs éclatantes s'adressent tout à fait au public visé. Les personnages sont caractériels et très expressifs et les rebondissements n'en finissent jamais. Professeur Infini est une excellente bande dessinée dont le tome 2 est attendu avec impatience ! Dès 10 ans.

 

 

Professeur Infini de Marc Lataste
Bayou, 2015
16,90€

Partager cet article

Repost0
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 12:30

Le Diable Vauvert est une maison d'édition créée il y a maintenant une quinzaine d'années ! Habituellement plutôt tournée vers les adultes, elle nous propose cette fois-ci le premier volume d'une trilogie de Jessica Brody sur le thème de l'amnésie, très en vogue en ce moment.

 

Lorsqu'elle est retrouvée indemne dans les décombres d'un avion en pleine mer, elle ne se souvient de rien. D'abord transportée à l'hôpital, elle est ensuite placée dans une famille d'accueil, les services sociaux ne lui trouvant aucune parenté. Dans le même temps, un jeune homme, Zen, lui rend visite à plusieurs reprises et affirme la connaître, être son petit ami et vouloir la protéger d'un grand danger. Mais qui croire ? Et comment retrouver la mémoire ? Comment démêler le réel de la manipulation ?

 

 

 


C'est fou comme le thème de l'amnésie est à la mode en ce moment ! Un peu intriguée par cette nouvelle trilogie, je me suis plongée avec beaucoup de bonheur dans ce texte très bien écrit (et traduit), au rythme soutenu et aux révélations bien distillées. Au delà de l'histoire principale, l'auteure a le mérite de nous surprendre et de nous questionner sur notre monde et sur la manipulation (entre autres le pouvoir des médias, mais je ne vous en dis pas plus !).
Un très bon premier tome ! Une adaptation en film est déjà en préparation !
À lire dès 14 ans !

 

Inaccessible de Jessica Brody
Au Diable Vauvert, 2015
18€

Partager cet article

Repost0
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 12:30

La collection Mouche de L'école des loisirs accueille une nouvelle auteure, Claire Lebourg ! Et pour fêter ça, voici un article de blog pour le premier ouvrage de cette jeune écrivaine, un premier petit roman que voici !

 

 

 

 

 

Mousse est un drôle de petit personnage, un genre de petit chien rayé bleu et blanc. Et quelle belle vie il a ! Habitant au bord de la plage, il a pour seule compagnie le bruit des vagues et la présence des coquillages. Aujourd'hui, comme tous les jours, il s'en va faire son petit tour, ramasser les petits trésors que lui apporte la mer pour ensuite les trier et les ranger dans sa collection. Mais en rentrant, un drôle de visiteur l'attend dans son salon...

 

 

 

 

Mousse, quel personnage attachant ! J'ai complètement craqué pour ce petit animal au calme impartial, d'une douceur infinie et d'une générosité sans fin. Il faut dire que l'invité mystère (je vous donne un petit indice tout de même : il se nomme Bichon) n'en est pas moins attachant lui aussi. Les illustrations sont tantôt rigolotes, tantôt douces, et le texte qui les accompagne est parfait pour des petits lecteurs débutants. C'est un très gros coup de cœur, que je vous invite à découvrir dès maintenant !
À partir de 7 ans.

 

En prime, découvrez le blog de Claire Lebourg ci-dessous : http://www.clairelebourg.com/

 

 

 

Une journée avec Mousse de Claire Lebourg
L'École des Loisirs, 2015
8,50€

 

 

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.