Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:30

Vous cherchez un nouveau thriller à dévorer en cette fin de rentrée ? Eh bien figurez-vous que je l'ai trouvé pour vous ! Pourtant connue aux États-Unis, E. Lockhart arrive seulement maintenant dans nos librairies avec un roman haletant qui allie suspens et retournement final.

 

Chaque été depuis qu’ils sont tout petits, Johnny, Mirren, Gat et Cadence passent leurs vacances sur leur île privée. Beaux, riches, blonds, les Sinclair ont tout pour eux. Cadence, l’héroïne, est l’aînée des petits enfants de la famille. Âgée de 17 ans, elle n’a plus de souvenirs de l’été de ses 15 ans depuis le fameux "accident". Prise de maux de têtes, de nausées, elle n’est plus la même et peut rester alitée durant des jours. Le seul souvenir qui lui reste est la sensation de s’être noyée et retrouvée sur la plage à moitié nue.

 

"Je prouverai ma force à ceux qui me croient malade. Je prouverai mon courage à ceux qui me croient faible. Le vent souffle fort, là-haut. Mirren pleure à chaudes larmes. Gat et Johnny me hurlent un tas de choses. Je ferme les yeux et je saute."

 

Qu’est-il arrivé de si horrible pour que sa propre famille refuse de lui raconter les événements passés ? Basé sur les amnésies de l’héroïne, ce livre nous fait passer un bon moment jusqu'à la révélation finale : UN CHOC ! Dès lors, je me devais de faire une deuxième lecture pour retrouver tous les indices laissés par l'auteur. Et après cette relecture, la fin paraît tellement évidente... Un livre, en somme, que je qualifierai d'OVNI ! Dès 14 ans.

 

Nous les menteurs d'E. Lockhart
Gallimard Jeunesse, 2015
14,50€

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 12:30

Les éditions Albin Michel lance une nouvelle collection pour ados : Litt'. Le concept ? Mettre à disposition des ados des textes réalistes écrits par des auteurs français. Pour ses premières parutions, la collection a fait appel à deux auteurs dont le talent n'est plus à prouver : Fabrice Colin et Audren. Par cet article, je vous présente Wild Girl, l'excellent roman d'Audren.

 

Nous sommes aux États-Unis, en 1867, soit deux ans après la fin de la Guerre de Sécession. Milly Burnet a 19 ans. Elle s'ennuie sur la côté Est et rêve de liberté. Elle profite donc d'un poste d'institutrice dans le Montana pour quitter son Massachussetts natal. Dans un village de chercheurs d'or, Milly se rend vite compte que cette contrée reste malheureusement très sauvage malgré des conventions puritaines bien ancrées. À l'Ouest, la liberté n'est finalement pas beaucoup plus accessible qu'à l'Est. Le jour où Milly accepte dans sa classe Joshua, bandit notoire de 17 ans, les ennuis commencent.

 

"L'école était située à l'extrémité de la ville, au bout de la rue principale. D'ailleurs, il n'existait qu'une rue dans le bourg. Une rue dans laquelle se regroupaient les commerces : la banque, le maréchal-ferrant, le bureau des télégraphes, la boulangerie, trois saloons, le charpentier, les pompes funèbres, le salon de coiffure, le salon de thé et le bureau du shérif. Les maisons, aux facades de bois, étaient principalement construites sur cette artère, mais on trouvait aussi des cabanes de mineurs plantées un peu n'importe où aux alentours, et des exploitations agricoles, plus loin dans la ville. Milly était passée devant, en charette. (...) Les oiseaux semblaient plus libres ici que partout ailleurs."

 

Tout d'abord, il faut saluer le travail de recherche effectué par Audren. Si les personnages et la ville de Tolstoy sont pure fiction, tout le reste - sans exception - reflète au plus précis le quotidien des pionniers dans le Montana. Cet aspect documentaire est à apprécier. Pour ce qui est du récit, on se laisse totalement emporter par la plume légère et littéraire, les personnages romantiques (en particulier une Milly pleine d'espoirs ou de désillusions) et les rebondissements inattendus. Audren parvient à nous montrer une héroïne farouche, idéaliste et tenace que l'on suit avec régal et émotion. Les personnages secondaires sont également très bien décrits et l'on s'attache sans retenue à certains d'entre eux. On pleure, on rit, on frissonne : bref, on s'immerge totalement dans ce roman. À lire ! Dès 13 ans.

 

Wild Girl d'Audren
Albin Michel, 2015
15,00€

En bonus, le teaser raconté par Audren elle-même !

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 12:30

Pas facile d’écrire une histoire à 3… C’est pourtant le défi que se sont lancé deux auteures et une illustratrice, toutes ayant déjà un pied dans le monde de la littérature jeunesse, à travers le journalisme ou l’écriture. Et c’est une belle réussite ! Je vous présente le premier volume des aventures de Lucile Finemouche et son compagnon le Balafré. En voici tout d’abord un petit résumé.

 

Bienvenue dans l’agence de détectives privés 3ID (Investigation Discrète, Indices Décisifs, Intrigue Dénouée). Elle se compose de deux associés : Lucile Finemouche et Le Balafré, tous deux jeunes enquêteurs pour qui les affaires marchent plutôt bien. Et les voici sur une nouvelle affaire : le dernier manuscrit de Madame Agatha Holmes vient d’être dérobé, alors qu’elle s’apprêtait à le dévoiler au public… Une enquête plutôt classique démarre. Mais très vite, le mystérieux voleur disparaît littéralement, laissant place à d’étranges phénomènes ou fantômes et autres esprits démoniaques… Une aventure que nos deux héros, poussés par leur curiosité, vont devoir résoudre avec beaucoup de sang-froid et de patience ! 

 

C’est une histoire très surprenante (je ne vous en dit pas plus…) qui mérite l’attention des jeunes lecteurs. Des personnages hauts en couleurs avec des caractères et des histoires plus loufoques les unes que les autres, un univers un peu sombre et mystérieux, un vocabulaire et une écriture recherchée (parfois peut-être un tout petit peu difficile pour des petits lecteurs) et surtout des rebondissements et révélations à chaque chapitre pour tenir le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page ! Une note toute particulière pour les illustrations très jolies, qui ajoutent un petit plus à l’univers du roman. 
À partir de 9 ans pour les bons lecteurs. 



Lucie Finemouche et le Balafré, Tome 1 La dimension chronogyre 
de J. Vallery, A. Fati et Y. Dumont
Actes Sud Junior, 2015
12€

 

En prime, une petite vidéo présentant l’histoire et les illustrations

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 12:30

Avez-vous entendu parler de la série W.I.T.C.H. ? Créée en 1998, cette série alliait à la perfection magie et aventure pour les petites filles de 8 à 12 ans. Leur créatrice, Elisabetta Gnone, revient cette année avec un univers très développé. Best-seller en Italie, Fairy Oak rassemble une trilogie et une série annexe intitulée Les quatre mystères. Les éditions Kennes nous font le plaisir d'éditer le premier volume, et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est prometteur !


Aux confins d'un monde merveilleux, aux paysages rappelant les falaises normandes ou les vertes prairies d'Irlande, se trouve le village de Fairy Oak. Depuis la nuit des temps y cohabitent créatures fantastiques, humains "Magiques" et "Non-Magiques", vivant en parfaite harmonie. Nous y rencontrons donc Féli, fée-nounou de la famille Periwinkle. Avec tendresse, elle est chargée de veiller à la bonne éducation des jumelles Vanilla et Pervinca et, surtout, de déceler toute trace de pouvoirs magiques entre l'arrivée des premières prémolaires et leurs poussées définitives. Leur tante, Lalla Tomelilla, sorcière accomplie et renommée, ne peut imaginer ses nièces sans pouvoirs. Surtout avec la terrible menace qui gronde sur Fairy Oak...

 


 

"Tout le monde savait que Lalla Tomelilla était une sorcière, et tout le monde avait de l'estime pour elle. Elle était peut-être l'habitante la plus respectée de Fairy Oak et l'estime qu'on lui témoignait rejaillissait sur moi : tout le monde, ou presque, me choyait et avait pour moi mille égards. Et ce n'est pas tout : comme les Magiques de Fairy Oak qui avaient des nièces et des neveux hébergeaient d'autres fées-nounous telles que moi, j'avais également beaucoup d'amies.
Chacune de nous veillait sur ses petits magiciens es ses petites sorcières en herbe. Pour moi, j'en avais deux, qui se prénommaient Vanilla et Pervinca. C'étaient les nièces de Lalla Tomelilla, les filles de sa sœur, Dahlia Periwinkle.
"


Mettre un pied à Fairy Oak, c'est se laisser emporter par des personnages attachants, un Chêne Parlant et une petite fée dépassée par les événements. Elisabetta Gnone construit un univers fabuleux dans lequel le lecteur peut s'identifier et s'immerger. En filigrane, elle explore de nombreux thèmes tels que l'amour, l'amitié et les relations au sein d'une fratrie de façon profonde et subtile. Un premier tome très réussi, à lire dès 8 ans.

 

Fairy Oak, Tome 1 Le secret des jumelles d'Elisabetta Gnone
Éditions Kennes, 2015
15,00€

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 12:30

Aaaah l’été ! Le bon moment pour lire de bons romans détentes et un peu « girly ». Mais pas toujours évident de faire le bon choix parmi la large panoplie de propositions ! En voici un qui m’a tapé dans l’œil, grâce à son titre, dans un premier temps, puis à son résumé pour le moins alléchant. En voici un personnalisé…

 

C’est un été original qui s’annonce pour Douce, jeune adolescente de 15 ans : tandis que toutes ses copines partent en voyage ou au bord de la plage, elle réalise un stage au sein un magazine féminin avec une amie de sa mère. Mais l’ambiance est mauvaise. Notre jeune stagiaire un peu méprisée décide pourtant de s’accrocher et de s’occuper de la rubrique des tests, délaissée par ses collègues. Un matin, au détour d’un couloir, elle croise sa chanteuse préférée, Amira, star du moment. Cette dernière, désespérée et en larmes, lui demande un grand service… Douce va-t-elle profiter de cette opportunité pour tenter de décrocher une interview exclusive ? 

 

Vous cherchez une histoire drôle et émouvante, qui amène à la réflexion sans pour autant tomber dans les reflexions « toutes faites » ? Alors ce livre est pour vous ! Il aborde des sujets chers aux pré-ados et ados tout en laissant place à la discussion, aussi bien entre amies avec les tests glissés entre les chapitres qu’avec les adultes. On peut citer en exemple assez pertinent le thème des stars et de leur quotidien. Une très bonne surprise, à mettre dans toutes les mains à partir de 13 ans ! 

 

Même les stars aiment les sardines à l’huile de Maïa Brami
La Martinière Jeunesse, 2015
12,90€

Partager cet article

Repost0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 12:30

Il y a des auteurs qui, quoiqu'ils fassent, seront toujours justes et passionnants ! C'est le cas d'Annie Jay qui nous offre une série mettant en scène Élisabeth. Petite sœur de Louis XVI, Élisabeth est un personnage historique méconnu et pourtant très proches des enfants.

 

Nous sommes en 1774. Élisabeth a 11 ans et s'ennuie terriblement au château. Elle qui est sauvage et rebelle, se voit contrainte de passer ses journées enfermées à apprendre. Fort heureusement, Mme de Mackau, nouvelle gouvernante, arrive à la Cour avec sa fille Angélique. Très vite, les deux jeunes filles vont devenir inséparables. Ensemble, elles découvriront un mystère très étrange et devront retrouver le célèbre tableau La Dame à la rose, disparu depuis près de trente ans. Le jeune page Théo semble pouvoir les aider...

 

"Quand Élisabeth était petite, Marie-Antoinette, au mépris de l'étiquette, n'hésitait pas à jouer avec elle. Elle se mettait même à quatre pattes pour faire le cheval ! Cela révoltait la sévère Mme de Marsan qui n'osait pas crier : Marie-Antoinette deviendrait un jour reine de France. Si elle voulait promener la princesse sur son dos, on ne pouvait lui interdire !"

 

Comme toujours, Annie Jay mêle avec brio fiction et faits historiques pour une tranche d'âge souvent oubliée. En effet, Élisabeth, princesse à Versailles se lit dès 7 ans grâce à l'intrigue et l'humour savamment distillés dans le récit. L'héroïne, petite peste du XVIIIème siècle séduit par sa fraîcheur et permet aux lecteurs de s'identifier totalement au personnage. Les deux premiers volumes sortent simultanément le 2 septembre et, une chose est certaine, nous attendrons la suite avec impatience !

 

Élisabeth, princesse à Versailles
Tome 1 Le secret de l'automate

Tome 2 Le cadeau de la reine
Albin Michel Jeunesse, 2015

6,90€

Partager cet article

Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 12:30

Un même univers, quatre héros, quatre auteurs et deux éditeurs : c'est le pari fou dans lequel se lance la série U4. Réunissant Yves Grevet, Florence Hinckel, Vincent Villeminot et Carole Trébor (4 auteurs qui ont déjà largement fait leurs preuves), cette série sort le 27 août 2015 en coédition Nathan/Syros et nous, on est addicts ! Les 4 tomes se lisent dans n'importe quel ordre.

 

 

Mi-octobre, un terrible virus s'est déclaré à Utrecht, aux Pays-Bas. Après quarante heures de migraines, asthénies, paralysies puis hémorragies, les personnes le déclarant meurent toutes, sans exception. Rapidement, la pandémie envahit le monde entier et le virus est nommé U4. Étrangement, seuls les adolescents semblent survivre. Le 1er novembre, Khronos, maître du jeu vidéo Warriors of Time, lance un message d'espoir aux quelques 150 Experts du jeu : il existerait un moyen de retourner dans le passé pour stopper le virus. Pour cela, "rendez-vous le 24 décembre à minuit sous la plus vieille horloge de Paris".

Koridwen, Yannis, Stéphane et Jules ont reçu cette bouteille à la mer. 

Chaque personnage a un parcours différent, une vision du rendez-vous bien particulière. Koridwen verra sa route rythmée par des légendes ancestrales bretonnes. Yannis devra affronter la mort, à de nombreuses reprises. Stéphane luttera avec l'espoir de retrouver son père, spécialiste des pandémies, mis à l'abri quelque part. Jules fondera une communauté avec laquelle il pourra échanger, partager et tenter de survivre. Ils ne se connaissent pas, mais finiront par se rencontrer, et faire un bout de chemin ensemble. 

 

 

Au delà de l'univers terriblement bien construit et des péripéties haletantes de chacun, on ne peut que saluer la perfection de cette écriture à huit mains. Les quatre tomes sont crédibles, à la fois individuellement et dans la globalité de la série. Néanmoins, je pense qu'il est impossible de n'en lire qu'un seul : une fois accroché, on ne peut que terminer. Mon cœur tend toutefois vers Yannis, que j'ai trouvé plus complexe et plus subtile que les autres personnages. Dans tous les cas, cette tétralogie post-apocalyptique renouvelle une bonne fois pour toutes le genre et surprend ! Une série exceptionnelle ! Dès 13 ans.

 

Koridwen d'Yves Grevet :

"Ma grand-mère m'a toujours enseigné que la vie était précieuse, celle des hommes comme celle des animaux ou même des plantes. On ne peut s'autoriser à la supprimer qu'en cas de nécessité absolue. Elle disait que nous étions les cellules vivantes d'un grand organisme qu'on appelle la Terre, qu'on y jouait tous notre rôle."

 

Yannis de Florence Hinckel :

"C'est le premier que je vois. Un cadavre met plusieurs jours à remonter à la surface. Beaucoup d'autres vont suivre, et le port va devenir méconnaissable. De toute façon, ce que j'ai vécu sur ces quais ne reviendra plus jamais. Rire et courir, se prélasser sur un banc, y déguster une glace, pêcher les petits poissons avec du pain au bout d'un hameçon, interpeller les pêcheurs sur leurs pointus, chasser les goélands, admirer le scintillement des vagues... Plus jamais."

 

Stéphane de Vincent Villeminot :

"Je reprends mon téléphone, presque à bout de batterie, comme si j'avais besoin de relire cela pour m'en convaincre. Voici onze jours, mon père m'a envoyé un SMS : "Urgence absolue. Je dois te laisser pour 72h." Puis un autre, le lendemain, lorsque la contagion a atteint son effet de seuil : "Ne sors de chez nous sous aucun prétexte. Agis comme je te l'ai appris. suis de retour dès que possible". Je connais ces deux messages par cœur."

 

Jules de Carole Trébor :

"Mon grand-père m'avait dit de ne pas sortir. Mais peut-être suis-je immunisé contre le virus ? Peut-être suis-je en vie pour remplir la mission de Khronos avec les autres Experts ? Je dois tenir jusqu'au 24 décembre et me rendre sous la plus vieille horloge de Paris pour savoir si ce retour dans le passé est possible."

 

U4 ; Koridwen d'Yves Grevet
U4 ; Yannis de Florence Hinckel
U4 ; Stéphane de Vincent Villeminot
U4 ; Jules de Carole Trébor
Éditions Syros/Nathan, 2015
16,90€ chaque

Partager cet article

Repost0
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 17:16

Eric Boisset n’en est plus à son premier essai. Après de nombreux romans fantastiques pour la jeunesse, dont entres autres la série Arkandias (adaptée au cinéma en 2014), le voici de retour avec le premier volume d’une saga absolument géniale !

 

Bienvenue dans le royaume des Quatres Terres, aujourd’hui divisé par des « pierres de fumées ». De part et d’autre de ces frontières vivent respectivement les humains et les roomajads, des lézards humanoïdes. Par le passé, ces deux peuples vivaient en harmonie, mais pour de sombres raisons, ils se sont déclarés une guerre sans pitié. C’est dans ce contexte que nous faisons la connaissance de Liam et Eléa, jumeaux d’une douzaine d’années, tous deux curieux et débrouillards dans leurs domaines respectifs. Celui de Liam, c’est le maniement de la fronde. Un jour, il fait la rencontre d’un vieillard aveugle faisant des miracles… Ou serait-ce de la magie ? Ce dernier décide de le prendre sous son aile et de lui enseigner un savoir ancestral.
Quant à Eléa, ce sont les plantes qui la passionnent. Elle passe ses nuits à les récolter, les mélanger, et tenter toutes sortes de potions, plus ou moins réussies. Mais un soir, elle est enlevée par des roomajads et emmenée de l’autre côté des « pierres de fumées », auprès de deux sœurs dirigeant leur royaume d’une main de fer, mais surtout aux intentions pour le moins douteuses.
Liam et Eléa sont-ils les enfants dont la vieille prophétie parle ? Si oui, vont-ils choisir le bien ou le mal pour la réaliser ?

 

Absolument addictif ! C’est l’un des adjectifs qui, à mon sens, qualifient le mieux ce premier tome. Plongez dans un univers fantastique et original et suivez les aventures de ces jumeaux au caractère bien trempé. Une écriture accessible à tous les types de lecteurs, de l’action et du suspense à foison, c’est LA nouvelle série fantastique à suivre de très près. À partir de 12 ans.

 

Les pierres de fumées ; Tome 1 La prédiction d'Éric Boisset
Magnard Jeunesse, 2015
16,90€

 

Partager cet article

Repost0
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 12:30

Une nouvelle fois, les éditions Sarbacane nous offrent un album tendre, drôle et illustrant à la perfection l'amour d'un père pour sa fille. Séverin Vidal et Claire Le Meil réalisent un superbe tour-de-force avec Gamine et son roi.

 

Dès la naissance de Gamine, le Roi tombe en adoration devant sa fille. Jamais elle ne manquera de quoique ce soit. Il la protège également du froid, de la pluie, des blessures... Gamine passe ses journées enfermée dans le château, comme dans un cocon, à l'abri de tout. Malheureusement, elle ne se fait pas d'amis et s'ennuie terriblement. Un beau jour, elle décide de sortir en cachette et d'explorer la vraie vie. Au château, c'est le branle-bas de combat ! 

 

 

Au delà d'une histoire sur la volonté d'autonomie des enfants, cet album permet de rire – sans moquerie – des parents stressés et hyper-anxieux. Il s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants, en dédramatisant le réel et l'indépendance. Lorsque Gamine part en exploration dans la « vraie vie », la chose la plus grave qui lui arrive est de rentrer sale, fatiguée et repue par les bonbons qu'elle a avalés. Les illustrations, à la fois élégantes et truffées de détails, ajoutent à l'album la touche d'humour et de décalage nécessaire pour un traitement tout en finesse. Une perle, dès 4 ans et pour tous les parents (un peu) stressés.

 

Gamine et son roi de Séverine Vidal et Claire Le Meil

Éditions Sarbacane, 2015

14,90€ 

 

 


Dès la naissance de Gamine, le Roi tombe en adoration devant sa fille. Jamais elle ne manquera de quoique ce soit. Il la protège également du froid, de la pluie, des blessures... Gamine passe ses journées enfermée dans le château, comme dans un cocon, à l'abri de tout. Malheureusement, elle ne se fait pas d'amis et s'ennuie terriblement. Un beau jour, elle décide de sortir en cachette et d'explorer la vraie vie. Au château, c'est le branle-bas de combat ! 

Au delà d'une histoire sur la volonté d'autonomie des enfants, cet album permet de rire – sans moquerie – des parents stressés et hyper-anxieux. Il s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants, en dédramatisant le réel et l'indépendance. Lorsque Gamine part en exploration dans la « vraie vie », la chose la plus grave qui lui arrive est de rentrer sale, fatiguée et repue par les bonbons qu'elle a avalés. Les illustrations, à la fois élégantes et truffées de détails, ajoutent à l'album la touche d'humour et de décalage nécessaire pour un traitement tout en finesse. Une perle, dès 5 ans et pour tous les parents (un peu) stressés.

Dès la naissance de Gamine, le Roi tombe en adoration devant sa fille. Jamais elle ne manquera de quoique ce soit. Il la protège également du froid, de la pluie, des blessures... Gamine passe ses journées enfermée dans le château, comme dans un cocon, à l'abri de tout. Malheureusement, elle ne se fait pas d'amis et s'ennuie terriblement. Un beau jour, elle décide de sortir en cachette et d'explorer la vraie vie. Au château, c'est le branle-bas de combat ! 

Au delà d'une histoire sur la volonté d'autonomie des enfants, cet album permet de rire – sans moquerie – des parents stressés et hyper-anxieux. Il s'adresse autant aux adultes qu'aux enfants, en dédramatisant le réel et l'indépendance. Lorsque Gamine part en exploration dans la « vraie vie », la chose la plus grave qui lui arrive est de rentrer sale, fatiguée et repue par les bonbons qu'elle a avalés. Les illustrations, à la fois élégantes et truffées de détails, ajoutent à l'album la touche d'humour et de décalage nécessaire pour un traitement tout en finesse. Une perle, dès 5 ans et pour tous les parents (un peu) stressés.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 12:30

Yann Darko a d'abord été journaliste avant de devenir écrivain pour la jeunesse. Et pour un premier opus, c'est plutôt réussi !


Qui se cache derrière le masque de Chat Noir, célèbre voleur aux griffes de métal ? Pour certains, c'est un justicier, pour d'autres un malfaiteur. Toujours est-il que le Seigneur des Deux Brumes offre une forte récompense à qui attrapera ce personnage mort ou vif !
Pour Sacha, fils du Forgeron du village, c'est une occasion à ne surtout pas rater : quoi de mieux pour gagner le cœur de la fille du baron, la belle Phélina ? Mais au jeu du chat et de la souris, qui sera le vainqueur ? Quand le jeune garçon découvre la véritable identité de Chat Noir, il est trop tard pour faire marche arrière... Aidé de son ami Cagouille, toujours prêt pour l'aventure et plein d'humour, le voilà embarqué dans une grande et mystérieuse aventure !


La légende de Robin des bois revisitée et rajeunie ? On adhère totalement ! Une écriture agréable (et pas de traduction !), un vocabulaire simple mais soutenu, pour une lecture fluide et plaisante. De plus, l'histoire, pleine de rebondissements, d'humour et d'aventure, nous emporte dans le monde du Moyen-Âge de façon très ludique !
En bonus, retrouvez tout l'univers de Chat noir sur un blog dédié !

 

À partir de 11 ans, 10 ans bon(s) lecteur(s).

 

 

 

 

Chat noir ; Tome 1 Le secret de la tour Montfrayeur
Chat noir ; Tome 2 Le naufragé de l'île maudite
de Yann Darko
Gallimard jeunesse, 2014
11,90€

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.