Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 11:56

Carina Rozenfeld revient à la librairie pour une dédicace exceptionnelle de ses ouvrages !

doregon.jpgÀ l'Émile, nous avons découvert ses ouvrages grâce à la trilogie Doregon qui restera l'un de nos plus grands coups de cœurs. 
Avec Doregon, on voyage à travers le temps, les dimensions et... la peinture. Cette trilogie est une magnifique fresque dans laquelle nous nous sommes plongées avec un immense plaisir. Onirique et captivant, cette trilogie mérite le détour.
De plus, la plume efficace de Carina Rozenfeld vous fera voyager en quelques pages dans son univers unique et reconnaissable. Nous vous conseillons cette lecture à partir de 13 ans.

livresmonde.jpgUne autre série de l'auteur que nous avons grandement appréciée est La Quête des Livres-Monde.
Cette fois-ci, c'est un récit ancré dans le Paris de notre époque (et pas si loin de la librairie) qui s'offre à nous. La chasse aux Livres-Monde donne lieu à un récit qui se dévore sans interruption. Les personnages sont réalistes et nous donnent envie de les suivre au bout du monde... (ce qui va d'ailleurs être le cas dans le troisième volume).
Tous les éléments sont là pour plaire à des lecteurs dès l'âge de 11 ans, que l'on soit un garçon ou une fille d'ailleurs !

 

phaenix.jpegEnfin, Carina nous a offert une sublime duologie : Phænix.
Suivant la veine des trios amoureux fantastico-impossibles, on découvre des personnages complexes et fascinants. Ce qui semble être une histoire d'amour banale prend rapidement une forme mystique et mythologique passionnante !
À dévorer, dès 13 ans.

 

 

Retrouvez l'article de sa dernière dédicace.

 

Doregon
3 tomes, Éditions L'Atalante
14,50€ chaque tome

La Quête des Livres-Monde
3 tomes, Éditions L'Atalante
14,50€ chaque tome

Phænix
2 tomes, Éditions Robert Laffont
17,90€ chaque tome

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 12:00

Kiki, c'est un pingouin, qui vit sur la banquise. Jusque là, rien de très original. Mais Kiki, c'est aussi des allitérations en K et des références qui amuseront beaucoup les parents. Et c'est là que les Éditions du Seuil se démarquent. Elles ont fait appel à Vincent Malone... un nom qui ne vous dit peut-être rien mais qui, pour toute une génération, incarnait Le Roi des Papas, ce chanteur avec des textes décalés, qui parlaient autant aux enfants qu'à leurs parents. Alors, une idée a germé chez lui : pourquoi ne pas appliquer ce même principe à des albums jeunesse ?

 

Vincent Malone a donc créé la collection "L'Ours qui pète" qui réunit deux formats de Kiki : 

- Les grands Kikis racontent les aventures du héros depuis sa naissance. Les histoires se suivent et on retrouve un mode de narration à cheval entre la BD et l'album. Une double lecture a également été mise en place : ce qu'il se passe au-dessus de la banquise, au niveau de Kiki, et ce qu'il se passe en-dessous.
- Les petits Kikis sont beaucoup plus proches des héros habituels et se situent dans l'action simple. Une frise au début du livre va situer l'histoire dans la vie entière de Kiki.

De plus, Kiki étant un pingouin sur la banquise, on se retrouve bien évidemment avec quelques messages écologiques, très légers.

 

En bref, Kiki est un héros qui désarçonne au début, de part son décalage avec le reste des héros. Cependant, sa réelle force est cette double-lecture : Kiki parle aux enfants ET aux parents. Nous, on aime ! Dès 3 ans.

 

"Si vous avez aimé Andromaque d'Euripide, vous allez adorer Kiki fout le camp !"

 

La série Kiki de Vincent Malone
Éditions du Seuil Jeunesse
2013
Grands Kikis : 8,90€
Petits Kikis : 5,90€

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 12:00

david-kessel.jpgDavid Kessel est un collégien comme les autres, vivant seul avec sa mère, sans histoires. Son plus grand atout est une imagination débordante et toujours en activité, surtout les nuits où se répète son terrible cauchemar... Un jour, il découvre un poème caché dans le grenier de sa grand-mère. Il se persuade que c'est un message codé, qui lui permettra d'éclaircir la mystérieuse disparition de son arrière-grand-père. En parallèle, il étudie L'Iliade au collège. Et si tout était intimement lié ?

 

Si vous aimez la mythologie grecque, si vous êtes férus de mystères et d'épopées périlleuses, si vous attachez une importance très particulière au style et à l'écriture, ce livre est fait pour vous. On embarque avec David dans cette chasse au trésor, pour notre plus grand plaisir. Un roman à ne pas laisser passer ! Dès 12 ans.

 

Dans l'obscurité, des bruits de bottes se rapprochent dans un grondement saccadé. David se retourne et aperçoit fondant sur lui une horde d'hommes sans visage, vêtus de longs manteaux noirs. Il tente de leur échapper dans une course folle, ses jambes lui semblent légères, ses pieds touchent à peine le sol blanc et rocailleux. Il trébuche pourtant sur une pierre et s'écroule de tout son long. Les hommes en noir ne sont plus qu'à quelques pas de lui. Une extrême douleur envahit sa cheville gauche...

 

David Kessel : L'Île Blanche de Marie Bariller
Éditions Amalthée, 2013
18,80€

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 12:00

 

« Si tu perds tout ce que tu as, il te restera les oiseaux. Et tu n’auras pas tout perdu. »


laviecommence.jpgVictor vit à Södra Fisonda, un hameau perdu dans la campagne suédoise. Ses journées s’écoulent lentement en compagnie de Brigitte et Gustavo ainsi que de son chien Piccolo. Victor est un doux rêveur, qui commence des études de philosophie à distance. Son petit modem est son seul lien vers l’extérieur. Mais voilà qu’un beau jour Esméralda, Caroline, Aline ou encore Louise (elle change de prénoms tous les jours) fait irruption dans la ferme et décide d’y rester. Qui est cette fille mystérieuse ? Que fait-elle ici ?
Une chose est sûre, la vie de Victor et de ses parents ne sera plus la même après ça.


Difficile de résumer sans trop en dire ce roman, au style mélancolique et doux, poétique et majestueux. À la manière d’une balade en forêt Stefan Casta entraîne le lecteur dans un monde bucolique et intemporel, tout en ayant de solides ancrages dans le réel. L’écriture subtile et maitrisée permet aux descriptions du quotidien d’acquérir une grâce inouïe. Un roman lent mais envoutant, teinté de repères philosophiques dont on a l’impression qu’ils ne s’adressent qu’à nous. On ne peut que tomber sous le charme de cette maisonnette suédoise et de tous ses personnages atypiques. Une lecture à savourer lentement et sous sa couette, avec une tasse de chocolat chaud !

Dès 14 ans. 

 

La vie commence, de Stefan Casta
Éditions Thierry Magnier, 2009
17,30€

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 10:59

Encore une fois, nous voici totalement charmées par deux nouveaux titres de la collection Witty. Après les désormais célèbres Madame Pamplemousse et 43, rue du Vieux-Cimetière, découvrez avec nous deux pépites de la littérature jeunesse.

 

fennymore.jpgLa folle Balade de Fennymore Coupure de Kirsten Reinhardt – 2 septembre 2013 – 10,00€

Les parents de Fennymore ont disparu depuis très longtemps et il vit maintenant seul. Son unique distraction est sa tante Else à qui il rend visite tous les dimanches, et avec laquelle il mange de délicieux teckels en croûte de sel. Lorsque celle-ci décède, il aperçoit un vieux monsieur gris que lui seul semble voir. Accompagné de son fidèle destrier, le cheval-vélo Monbijou et de sa nouvelle amie Fizzie, Fennymore part à la recherche de cet étrange visiteur, en espérant découvrir le secret de son enfance. Drôle, émouvant, un délice ! Dès 8 ans.

 

ratburger.jpgRatburger de David Walliams – 2 octobre 2013 –12,50€

Après Joe Millionnaire et Monsieur Kipu, David Walliams nous offre à nouveau un texte plein d'espoir. Zoé vit seule avec son papa et son horrible belle-mère Sheila. Un jour, elle rencontre un bébé rat et décide de l'adopter. Mais elle fait soudain la rencontre de Burt, un dératiseur très louche... Comme dans tous les Walliams, il y a un réalisme très fort, bien que loufoque comme il faut. C'est frais, tendre et agréable. À mettre entre toutes les mains, dès 9 ans.

 

Witty s'impose de plus en plus dans le paysage de la littérature jeunesse, pour notre plus grand plaisir ! De l'humour, de l'émotion, bref, Albin Michel nous régale ! Une collection à ne plus louper !

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 12:30

 

En ces jours chargés de rentrée scolaire, alors que nous cherchions désespérément une distraction pour nous sortir de ces multiples livres scolaires et cahiers d'activités, la Petite Gymnastique Fantôme nous est apparue.

petitegym.jpgCe livre se caractérise avant tout par une idée géniale : prenez quelques chaînettes, des dessins et, surtout, des modèles à reproduire ! Chaque personnage (fantôme, chat, ver de terre) doit faire sa gymnastique. Agitez le livre, tournez-le, secouez les chaînettes en suivant les exercices proposés. Dans l'esprit de ces jeux d'enfants impossibles au cours desquels nous devions faire rentrer une minuscule bille dans un trou au fin fond d'un labyrinthe, ce livre nous obligera à faire preuve d'un maximum de concentration et de mimiques ridicules.

Un livre comme il en existe peu : un objet, un jouet, un déclencheur de fous-rires. Nous, on aime !

Si vous souhaitez le tester, n'hésitez pas, il est en démonstration ! Pour tout le monde, dès 3-4 ans !

 

P1040001.JPG

 

Petite Gymnastique Fantôme, de Jacques Duquennoy
Albin Michel Jeunesse, 2013
19,50€

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 17:19

9782364742574.jpgKatarina Mazetti. Ce nom vous paraît familier ? Et pour cause, elle est un véritable phénomène littéraire en France, notamment avec des romans adultes tels que Le mec de la tombe d’à côté, Les larmes de Tarzan ou encore Mon Doudou Divin. Les cousins Karlsson, moins connu, est une série jeunesse, dont seul le tome 1 est paru pour l’instant.

 

Julia, Daniella (que tout le monde appelle Bourdon), Alex et Georges ont entre 9 et 12 ans. Ils sont tous cousins et vont passer, grâce à l’emploi du temps chargé de leurs parents, tout leur été sur l’île de Tante Frida. Tante Frida est une artiste célibataire, sans enfants et un peu étrange qui ne possède ni télé ni eau courante ! Elle passe son temps à réaliser des sculptures en fil de fer. Réticents au départ, les enfants ne vont pourtant pas tarder à découvrir que des choses étranges se passent sur l’île et qu’elle ne semble pas si inhabitée que cela. En l’absence de leur tante, les cousins vont mener l’enquête. Qui sont les mystérieux habitants qui dérobent les boîtes de conserves et l’eau potable chez Frida ? À qui appartient la chaussure retrouvée sur la plage ? Qui fait des feux de camps dans la forêt ?

La résolution de cette énigme ne sera pas sans surprise !

 

Un vrai coup de cœur pour cet ouvrage, à la couverture colorée et attrayante. À la manière d’un Club des 5 contemporain, K. Mazetti nous entraîne dans un roman prenant, drôle et bien construit. Naviguant habilement entre humour et situations bien réelles ce roman aborde de nombreux thèmes importants sans jamais tomber dans l’excès ou le cliché. Une très bonne lecture pour les 9/12 ans ou pour tous les nostalgiques d’Enid Blyton et qui donne, en outre, envie de découvrir la Suède.

La bonne nouvelle c’est que le tome 2 Sauvages et wombats devrait sortir en septembre prochain.

 

Un petit extrait pour mettre en appétit : 

« Vous avez sans doute compris que je n’ai pas vraiment la fibre maternelle et que je ne suis pas du genre à vous organiser les choses, ni à vous préparer des petits plats. Non, il ne faut pas compter sur moi pour ça ! »
Tous se mettent à faire des projets. Qu’est-ce qu’ils ont envie de faire? C’est assez inhabituel de ne pas avoir de contraintes. Généralement, ce sont les parents, les profs ou d’autres adultes qui prennent les décisions pour eux. »

 

Les Cousins Karlsson, Tome 1 Espions et Fantômes, 2013
de Katarina Mazetti
Thierry Magnier/Gaïa
6,90€

Partager cet article

Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 11:50

terrebrulee.jpgLe 4 octobre 2012 est sorti un livre qui ne nous avait pas laissé de marbre : L'Épreuve, Le Labyrinthe. Dans un univers très proche de Cube, on suit les aventures d'une cinquantaine de jeunes, enfermés dans le Bloc, un grand hangar avec, pour seule sortie, un labyrinthe dont les murs bougent toutes les nuits.

Le 14 août 2013 sort le tome 2... La Terre brûlée. Et nous voilà repartis dans un thriller haletant, palpitant et efficace, à la hauteur du premier tome. Entre trahisons, entraides et faux-semblants, Thomas, le héros, se retrouve sans cesse en proie à de nouvelles épreuves. Et si le fait de retrouver petit à petit la mémoire était finalement la pire épreuve à passer ?

 

labyrinthe.jpg

 

 

 

 

Je le pensais déjà avec le tome 1, ce tome 2 le confirme : L'Épreuve est une bombe dans la littérature jeunesse, un bijou du thriller. Quatre volumes sont déjà sortis aux États-Unis, terminant ainsi la série. Un film est également en cours de réalisation sous le titre The Maze Runner, sortie prévue le 15 octobre 2014.

 

 

 

 

Le rêve s'estompa trop vite dans le noir, laissant Thomas perdu dans le vide, seul avec ses pensées. Était-ce un autre souvenir venu des profondeurs de son amnésie ? Avait-il vraiment revu sa mère ? Il avait également été question de son père, qui serait devenu fou. Une douleur sourde lui rongeait les entrailles ; Thomas tenta de s'enfoncer encore plus loin dans le néant.
Plus tard, Teresa le contacta de nouveau.
- Tom, il y a un problème.

 

En bref, si vous aimez les romans jeunesse qui vous tiennent, et ne vous lâchent plus, n'hésitez plus et jetez-vous sur L'Épreuve ! Dès 14-15 ans.

 

mazerunner.jpgL'Épreuve, Tome 1 Le Labyrinthe, 2012
L'Épreuve, Tome 2 La Terre brûlée, 2013
de James Dashner
Pocket Jeunesse
18,50€
 

Partager cet article

Repost0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 15:05

jolene.jpgJolene est le tout dernier roman de Shaïne Cassim, et la première chose qui me vient à l'esprit pour le définir c'est : douceur et amertume.

Aurélien aime conquérir mais pas s'attacher. Et pourtant, un jour - ou plutôt un soir - à un concert, Jolene lui tombe dessus. Il prend peur et s'éloigne, mais on ne tourne pas comme ça le dos à un amour aussi improbable. À part la musique, tout les oppose. Leur relation est explosive. Cependant, Aurélien s'en moque : avant Jolene, sa vie n'avait pas de sens.

 

"Elle me fait un clin d 'œil, je rigole, on se comprend, on se connaît depuis des siècles.
On attendait juste de se croiser un soir."
 


Pour lire ce sublime roman, il est impératif d’écouter Jolene de Ray LaMontagne. Un livre à savourer car il en existe peu d'aussi beaux. On en ressort triste et heureux à la fois, avec l'espoir d'avoir, à l'avenir, la chance de pouvoir vivre une histoire aussi intense. À partir de 15 ans

 

Jolene, de Shaïne Cassim
L'École des loisirs, 2012
10,20€

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 14:30

ruefarfadet.gifRaphaël Albert a beau être diplômé en histoire, c'est bien vers l'imaginaire qu'il se tourne ! Rue Farfadet est son premier roman. On retrouve, dans ce premier opus des enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, toutes les influences chères à l'auteur – entre Tolkien et Poe – doublées d'une stratégie et d'une construction de l'intrigue dignes des plus grands rôlistes.

 

Panam dans les années 1880 : les humains ont repris l'ascendant sur les Peuples Anciens (orcs, lutins, nains, pour ne citer qu'eux) et la cohabitation se fait tant bien que mal. Sylvo Sylvain, elfe et détective privé, tente de résoudre des enquêtes entre deux bouteilles de ouisk, en compagnie de Pixel, son loyal compagnon, un pillywiggin de 15 centimètres de haut. Un troll déguisé, des attentats sanglants et une simple affaire d'adultère vont pourtant mettre à jour une machination des plus odieuses et des plus tentaculaires... Sylvo va se retrouver, bon gré mal gré, embarqué dans toute cette histoire.

 

Entre la fantasy urbaine et le steampunk, ce roman hybride rappelle les romans feuilletons du XIXe siècle. Des coupures de presse sont insérées dans le récit avec leurs gros titres spectaculaires et leurs descriptions saisissantes et maîtrisées, renforçant ainsi l'atmosphère baudelairienne et fantastique du roman. Dandy perdu, charmeur et assez improbable Sylvo Sylvain est un personnage attachant et complexe. Il en va de même pour tous les personnages secondaires, intéressants et bien campés, que l'on souhaiterait (ou non) avoir pour voisins. De plus, les nombreux jeux de langage présents dans le roman renforce sa singularité : la Seine devient la Veine, les Buttes-Chaumont se changent en Buttes-Griffon et les bourgeois déambulent avenue des Champs de la Victoire... Le bestiaire convoqué dans ce livre n'est pas des plus originaux mais il n'en reste pas moins efficace et bien amené.

 

Un excellent roman de fantasy hybride à l'écriture envolée et au style pointu pour les lecteurs confirmés dès 15 ans.

 

Un petit extrait pour vous mettre en appétit :
Derrière la retorte, brillant dans la faible clarté comme autant d'étoiles sur la voûte nocturne, des dizaines de récipients tapissaient le mur. Il y en avait de toutes sortes : bouteilles, bocaux et bidons, fioles, fiasques et flacons, alabastres et aryballes, toute une fragile légion de poisons, de potions, de lotions, de décoctions, une panoplie d'onguents, de pommades et de poudres odorantes, une foisonnante collection d'ingrédients aux noms comme des formules magiques : cinabre, mercuriale, soufre et salpêtre, ellébore et mandragore.

 

Rue Farfadet, Raphaël Albert
Mnémos poche, 2013
9,90€

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.