Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 12:45

 

 

Chaque jour Dracula, une bande dessinée qui contribue à la prévention du harcèlement scolaire, que chaque parent devrait lire et qui devrait se trouver dans chaque CDI.

Écrite par Loïc Clément à qui on doit Professeur Goupil (Little Urban) et illustrée par Clément Lefèvre dont on connait déjà l'univers fantastique de l'épouvantable peur d'Epiphanie Frayeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons tous été enfants, et Dracula aussi, avant d'être le vampire célèbre qu'il est aujourd'hui. Nous sommes donc tous allés à l'école, et malheureusement ça ne s'est pas toujours bien passé . Dans cette bande dessinée, qui peut aussi être lue comme un album, nous suivons le quotidien du petit Drac et le cauchemar qu'il vit à l'école, à cause d'un groupe d'enfant l'ayant prit pour cible. Victime de violences physiques et morales (ses dents pointues, son allergie au soleil, sa façon de s'exprimer), Dracula n'en parle à personne et garde tout pour lui, jusqu'au jour de la brimade de trop.

 

 

 

À travers ce personnage aux multiples capacités extraordinaires et à la renommée internationale, les enfants peuvent relativiser les faits, et comprendre qu'il n'y a pas de honte à parler de ce que l'on vit, que cela peut arriver à tout le monde, et que les violences et les insultes ne nous caractérisent pas. Parmi les personnages, on retrouve aussi le père de Dracula, dont la réaction est extrêmement bien imagée, et exprime parfaitement la tempête intérieur qui secoue les proches à l'annonce du harcèlement que subit leur enfant. 

 

 

"La rébellion de Dracula fut pourtant de courte durée...

 

Que l’éternelle victime ose un tant soit peu se rebeller provoqua la fureur de Christophe ! 

 

On ne sait pas très bien ce que Christophe et sa bande firent à Dracula en représailles mais...

 

Cette fois-là, la violence atteignit un palier supplémentaire,

 

Celui de trop.

 

Celui qui marque.

 

Et laisse des séquelles."

 

 

 

Chaque jour, Dracula de Loïc Clément et Clément Lefèvre

Delcourt Jeunesse, 2018

10.95 €

 

 

Partager cet article

Repost0
26 juin 2018 2 26 /06 /juin /2018 12:30

Sorti en mars mais rapidement en rupture, Le Secret du rocher noir revient pour notre plus grand bonheur sur nos tables à la librairie. Ce magnifique album écrit et illustré par le britannique Joe Todd-Stanton est à découvrir sans attendre.

 

 

Erine Pike habite un village de pêcheurs où tout le monde craint le terrible « rocher noir », un récif capable de détruire toute embarcation qui ose s'approcher de lui. Malgré ces histoires, la curiosité d'Erine la pousse à s'embarquer en cachette sur le bateau de sa mère pour voir de plus près le fameux rocher. Mais une tempête la fait tomber à l'eau sans que personne ne s'en aperçoive... Erine s'enfonce dans les profondeurs de l'océan et se retrouve tout à coup nez à nez avec le rocher. En fait, il est tout le contraire de ce qu'on dit de lui ! C'est une créature douce, timide et gentille. Quand Erine rentre dans son village, personne ne croit le portrait qu'elle fait du rocher. Heureusement, la détermination et la courage de la petite fille feront changer le regard des pêcheurs sur son nouvel ami.

 

 

Les illustrations où Erine est au fond de l'eau face au rocher noir nous immergent dans un monde marin foisonnant. Les méduses côtoient les carpes koï et les lottes dans un ballet coloré. Le tout est baigné d'une lumière bleu-vert qui donne un très joli contraste aux dessins. Il est passionnant de traquer tous les petits détails de ces planches. L'histoire, quant à elle, n'est pas en reste, donnant une belle leçon sur le respect d'une nature fragile et précieuse. En bref, voici un album à découvrir dès 4 ans et à partager sans modération !

 

Le secret du Rocher noir de Joe Todd-Stanton

L'école des loisirs, 2018

12,20 €

Partager cet article

Repost0
19 juin 2018 2 19 /06 /juin /2018 16:58

Pour sa deuxième BD chez Sarbacane, Max de Radiguès nous offre une aventure qui mêle rites initiatiques ancestraux et portraits d'adolescents attachants.

 

 

Cet été, les jumeaux Stig et Tilde s'apprêtent à passer le kulku. Il s'agit d'une tradition solidement ancrée dans leur ville où tous les jeunes de 14 ans partent une année entière loin de tout pour survivre sur une île. Heureusement, au XXIe siècle, les choses ont changé : tous se retrouvent sur une île plus proche pour un seul mois, avec des frigos pleins de nourriture, Internet... ce sont de grandes vacances sans parents, en somme ! Alors qu'ils commencent leur aventure, les jumeaux sont pris dans une tempête et s'échouent sur une île inconnue. Les voici obligés de survivre comme leurs ancêtres lors des premiers kulku ! Leur bateau est cassé et les réserves de nourriture ne sont pas bien hautes... et en plus, les jumeaux ne semblent pas seuls sur l'île.

 

La survie sur une île déserte est un thème récurrent en littérature jeunesse : on pense tout de suite à Robinson Crusoé, ou alors même au Club des Cinq avec Kernach ! Stig & Tilde ajoute à cette image une dimension fantastique : l'habitant mystère de leur île est bloqué entre deux mondes, il est à la fois attirant et dangereux. La débrouillardise des jumeaux sera leur meilleure arme pour s'échapper de cette maudite île. Ils sortiront de cette première aventure grandis, un peu plus adultes, comme le veut le rite du kulku. Le dessin doux et épuré de Max de Radiguès fait de cette BD une histoire prenante à découvrir dès 12 ans. Vivement la suite !

 

Stig & Tilde, L'île du disparu de Max de Radiguès

Sarbacane, 2018

13,50 €

Partager cet article

Repost0
5 juin 2018 2 05 /06 /juin /2018 12:30

Et ils meurent tous les deux à la fin est le troisième livre de l'américain Adam Silvera, mais le premier (enfin !) traduit en français. Voici un titre percutant pour une histoire inoubliable !

 

Dans un futur qui pourrait être le nôtre, une société nommée Death-Cast prévient chaque personne de la date de leur mort. Dès que quelqu'un reçoit le funeste appel, le compte à rebours est lancé : il lui reste moins de 24 heures à vivre. Tout un business existe autour de ces annonces, comme « Vivez l'expérience » qui propose des simulations de sensations fortes ou l'application « Dernier Ami ».

 

C'est par ce biais que se rencontrent Mateo et Rufus. Ils ont à peine 18 ans quand Death-Cast leur annonce leur mort imminente. Pourtant, aucun des deux garçons n'a de problème particulier. Alors comment peuvent-ils mourir aussi tôt ? Ou, question encore plus importante, vont-ils mourir en ayant des regrets ? Mateo est un jeune homme réservé, qui ne sort de chez lui que pour rendre visite à son père hospitalisé. A-t-il vraiment vécu pendant sa courte existence ? Et Rufus, qui commence son dernier jour de la pire des manières qui soit, n'a-t-il pas gâché une partie de la sienne ?

 

« J'ai du mal à respirer. Je vais mourir aujourd'hui. J'ai toujours eu peur de mourir. Et je ne sais pas pourquoi, je pensais que ça n'arriverait justement pas parce que j'avais peur. [...] Papa m'a même rabâché qu'il fallait que je m'imagine être le héros d'une histoire, quelqu'un à qui il n'arrive jamais malheur et surtout qui ne meurt pas, parce qu'il doit rester dans les parages pour sauver le monde. Le vacarme dans ma tête s'atténue, et à l'autre bout de la ligne, le messager de Death-Cast attend de m'annoncer que je vais mourir aujourd’hui, à l'âge de dix-huit ans. »

 

Avec un style simple mais très juste, l'auteur nous emporte dans l'errance de ces deux personnages que tout oppose. Seule l'imminence de leur mort est leur point commun ! Sans l'appel fatal de Death-Cast, Mateo et Rufus ne se seraient jamais rencontrés. Les chapitres alternent les voix de chacun, auxquelles s'ajoutent celles de personnages secondaires qui croisent leur route. La moindre action de l'un peut avoir des répercussions énormes sur la vie d'un autre. Nous sommes témoins de ces vies qui se télescopent pendant les 24 heures que durent l'histoire. Mais le plus beau reste l'amitié inattendue et vertigineuse qui se noue entre Mateo et Rufus. Si le sujet de ce livre est on ne peut plus sombre, Adam Silvera nous offre avec une infinie douceur une histoire impossible à oublier. Et vous, s'il ne vous restait que 24 heures à vivre, comment les vivriez-vous pour ne pas avoir de regrets ?

 

Et ils meurent tous les deux à la fin d'Adam Silvera

Robert Laffont - Collection R, 2018

17,90 €

Partager cet article

Repost0
1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 12:30

 

Nouveau venu de la collection 1000 pages chez Glénat, ce roman graphique est un ovni, d'un genre indéfinissable. Entre initiatique et dramatique, il nous conte une histoire de fantôme et de quête de soi.

 

 

Louison comme tous les étés se rend chez sa grand mère pour y passer ses vacances, avec sa grande sœur et ses cousines. Seulement voila, cette année l'écart d'âge entre elle et les autres filles de la famille se fait sentir, elles deviennent adultes tandis qu'elle est encore coincée dans l'enfance. Résultat, elle se sent rejetée et erre dans la maison avec sa grand mère jusqu'au jour où elle tombe nez à nez avec le fantôme d'une jeune fille de son âge, qui se trouve être sa grand-tante. Elles vont ainsi lier une amitié très forte, assez forte pour que cette dernière n'ai plus envie de la laisser partir... Tandis que les grandes passent leur temps entre plage, premières cigarettes, et premiers émois amoureux.

 

 

Ce roman graphique nous montre les difficultés à grandir et vieillir, du passage de l'enfance à l'adolescence, de la vieillesse et des troubles de mémoire et ce, dans l'atmosphère légère des vacances estivales en famille.

À lire dès 14 ans !

L'été fantôme de Elizabeth Holleville

Glénat, 2018

25 €

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 12:30

Les fêtes de nos mamans et papas approchent, alors pour changer un petit peu, nous vous présentons aujourd'hui une sélection de deux albums. Tous deux malgré leurs différences de style et de format, portent un regard très tendre sur le rôle de parent.

 

  • Maman

Écrit par Christian Demilly, notamment connu pour ses livres d'art et illustré par Vincent Mahé dont on connait déjà Le bureau des poids et des mesures chez Milan ou encore Demain chez Actes sud. Cet album se découpe en 3 parties et nous raconte une vie, celle d'une femme et de ses trois amours.

Son chien,son mari, puis sa fille. Un cadeau de noël, une rencontre, un mariage, une grossesse, tous ces petits et grands événements qui marquent la vie. La colorimétrie (bleu/vert/jaune) originale des illustrations qui constituent la majeure partie cet album, lui confère, et ce, malgré des passages difficiles, une chaleur extraordinaire. 

C'est un livre extrêmement poétique, qui dit tout en juste quelques lignes, et dans lequel vous vous ou vos parents se retrouverons forcément. Les larmes de maman le premier jour de la maternelle, le chien qu'on nourrit en cachette sous la table , et les voyages en amoureux avant l’emménagement dans le premier appartement.

C'est beau, juste, délicat et chaque lecture donne des frissons et la larme à l’œil.

 

 "Tous les jours

Quand j'étais triste, tu étais là,

Quand j'étais heureuse, tu l'étais avec moi.

Quand je m'ennuyais, tu faisais la vie amusante,

Ce que je savais, c'est que l'on étais bien ensemble.

Je voudrais que tu sois avec moi pour toujours"

 

Pour toujours de Christian Demilly et Vincent Mahé

Actes Sud Junior , 2018

15.80 €

 

 

                                                                                                                                                     

 

 

 

  • Papa

 

Soosh, de son nom complet Sezhana Soosh, est une jeune illustratrice ukrainienne, très connue sur internet pour son travail d'aquarelle. Cet album est une sorte de recueil d'illustrations tirées de son compte instagram (ici) sur lequel elle publie la plupart de ses œuvres.

À chaque page, une situation de complicité entre le père, un géant barbu, et sa petite fille, minuscule et fragile face à cette figure paternelle gargantuesque. Des passages forcément drôles, servis par le contraste entre les personnages et des situations de tous les jours , mais toujours dans la douceur et la tendresse. Le tout illustré à merveille par les aquarelles aux couleurs pastels qui ne font que rehausser la bienveillance et la poésie de ce livre.

 

"Il sait me faire sourire"

Un album qui plaira aux petits comme aux grands, fans d'aquarelle ou nostalgiques de ces moments choisis d'enfance !

Papa et moi de Soosh

Genevrier, 2018

14 €

 
 

Partager cet article

Repost0
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 12:30

Vous le savez, nous avons ADORÉ les Plieurs de Temps de Manon Fargetton (voir l'article précédent ici), alors comme la suite est sortie, nous sommes obligées de vous en parler à nouveau ! 

 

 

Robin, Anthony, Camille et Charly ont signé un pacte pour protéger leur secret : ils sont des Plieurs de Temps. Si les deux premiers amis maîtrisent déjà bien leurs pouvoirs ce n'est pas le cas des nouveaux qui eux découvrent à peine ce que les horloges magiques peuvent leur apporter... 

Face à un tel pouvoir, Camille s'imagine immédiatement retourner dans le passé afin de revoir sa maman disparue. Malheureusement, les horloges sont plus intelligentes qu'elle ne le pense et elles lui accordent le pouvoir de voir dans le futur...

Charly, lui, est plus qu'heureux à l'idée de partager un pouvoir avec son meilleur ami. Sauf que comme d'habitude, il ne peut pas s'empêcher de faire des bêtises et se découvre la possibilité de voyager à travers les souvenirs et l'avenir...

 

Toute la journée je m'oblige à regarder droit devant moi. À ne rien montrer de l'excitation qui m'anime et qui repousse ma fatigue. À ne pas aller vers les garçons, même pas pour convenir d'un rendez-vous, à ne pas trahir notre lien, à ne pas attirer les questions du reste de la classe (...)

Lorsque la journée se termine enfin, je retiens mes jambes qui brûlent de s'élancer vers le portail pour retrouver les garçons. Je marche, lentement, un pas après l'autre (...) Du coin de l’œil, j'aperçois Robin et Charly qui me suivent. Anthony est devant. Il se retourne à demi, désigne une rue adjacente. Nous nous y engouffrons et nous fondons dans l'ombre d'un porche.

- Ton horloge ou mon horloge ? lance aussitôt Robin à Anthony.

 

 

Dans la lignée de leurs prédécesseurs, les derniers (?) tomes de la saga sont absolument géniaux. Manon Fargetton continue d'explorer les sentiments et les ressentis des jeunes enfants avec justesse et talent. 

C'est avec grand plaisir que l'on retrouve ces héros dans des aventures d'un tout nouveau genre. En effet, si le quotidien des enfants est toujours exposé, les personnages se retrouvent également mêlés à des histoires de grands. Ainsi, ils mettent en avant le fait que les enfants, eux aussi, ont leur mot à dire ! 

 

Pour faire court : Les Plieurs de Temps, c'est toujours aussi bien, même mieux ! Dès 8/9 ans. 

 

 

Les Plieurs de temps de Manon Fargetton, quatre tomes, série complète

Robin à la dernière seconde

Anthony à cinq minutes près

Camille à l'heure de vérité

Charly pour toujours

Rageot, 2018

11,90€ chaque

 

Partager cet article

Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 12:30

Ça fait un moment qu'on ne vous a pas présenté un album sur le blog, vous ne trouvez pas ? Je vais remédier à cette erreur ! Aujourd'hui, laissez-moi vous présenter Mystère, une chienne hors du commun. 

 

 

Mystère a un odorat extraordinaire. Elle vit avec un petit garçon nommé Timothée. Grâce à son talent, rien ne lui échappe. Le livre perdu ? Sous la couette. La chaussette orpheline ? Sa jumelle est sous le coussin. La balle abandonnée ? Argh, elle est dans les W.-C. ! Mais ce que Mystère préfère, c'est accompagner Timothée à l'école pour écouter les histoires racontées par son maître. Un jour... catastrophe ! Tous les livres de la classe disparaissent. Ni une, ni deux, Mystère avec son incroyable odorat part mener l'enquête qui la mènera sur une piste... étonnante !

 

 

Toute l'école de Timothée suit les traces de Mystère et part à l'aventure avec elle. Les enfants sont déterminés à retrouver leurs livres, mais quand ils découvrent l'identité du coupable, ils s'adoucissent. Nous, on ne vous dira pas qui a fait le coup ! Cet album coloré aux dessins dynamiques est une magnifique déclaration d'amour aux livres et à la lecture. À découvrir dès 4 ans.

 

Détective Mystère de Julia Donaldson et Sara Ogilvie

Little Urban, 2018

14,50 €

Partager cet article

Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 12:30

Les éditions Poulpe fiction, dont on adore déjà les romans tels que "Viser la lune" ou "Orphéa Fabula" reviennent cette fois ci avec un nouveau personnage masculin ! Il s'agit du premier roman jeunesse de Julien Hervieux qui est d'ordinaire spécialiste du roman historique ou du cinéma. On y retrouve des illustrations de Carine M, spécialiste des fantômes et autres créatures gothiques, que l'on connait de Spooky et les contes de travers (chez Glénat Jeunesse).

 

 

 

Orage est le fils du seigneur des ténèbres, il vit dans un château entretenu par des zombies, s'assure tous les soirs que le monstre est bel et bien sous son lit, et tous les jours, apprend à devenir un aussi bon représentant du mal que son père. 

Mais voila, Orage en a marre qu'on lui dise quoi faire. Les histoires racontées tous les soirs par sa maman l'ennuient profondément et  les remontrances de son papa, à propos de son rôle de méchant encore plus. Alors un jour il décide de prendre son destin en main afin d'en être débarrassé au plus vite ! Il dit au-revoir au monstre sous son lit, "emprunte" le dragon de son père et part capturer la princesse, puisque après tout, c'est ce qu'on ne cesse de lui répéter.

 

 

 

"- Votre altesse, je me présente : Orage, seigneur des ténèbres. Et ceci est un enlèvement en bonne et due forme! Suiv...

- Vous ? pouffa la princesse. un seigneur des ténèbres ? Alors ça !

Elle se mit à rire, ce qui ne manqua pas de vexer Orage, qui croisa les bras en faisant la grimace.

- Vous n'avez pas vraiment l'air d'une princesse non plus. Les princesses sont plus grandes, plus gentilles et plus polies.

- Si Monsieur le seigneur des ténèbres n'est pas content, il peut toujours aller en enlever une autre ! Espèce de rustre ! Oui, un rustre ! Finalement, je vois que vous êtes bien un seigneur des ténèbres ! Aussi malappris qu'on le raconte ! "

 

 

Un roman qui permet aux héros de contes de prendre leur revanche sur leurs histoires et de franchir les barrières du bien et du mal.

C'est très drôle et les personnages sont attachants ! Les chapitres courts et les illustrations crayonnées permettent aux enfants les plus récalcitrants à la lecture de s'y plonger sans soucis !

 

Orage petit seigneur des ténèbres de Julien Hervieux

Poulpe fictions, 2018

9.95 €

 

Partager cet article

Repost0
15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 12:30

L'Espoir sous nos semelles est le premier roman d'une nouvelle auteure très prometteuse : Aurore Gomez. À la fois roman d'aventure, roman d'amour et roman d'apprentissage, cette publication des éditions Magnard Jeunesse nous a fait ressentir toutes sortes d'émotions et nous tenions à les partager avec vous.

 

Depuis le décès de sa mère il y a quelques années, Juno est plus ou moins devenue la maîtresse de maison. Son père s'enfonce dans la dépression et elle a dû abandonner les études afin de subvenir à ses besoins ainsi qu'à ceux de ses frères et sœurs. 

 

Alors que la situation ne fait que s'aggraver, Juno découvre un prospectus proposant de s'inscrire au célèbre "trek du Pownal" : la traversée en solitaire d'une chaîne de montagne permettant au vainqueur de remporter une somme de 150 000 dols.

 

La jeune femme voit dans cette compétition le seul moyen de sauver sa famille et décide donc de se jeter dans l'inconnu. Commence alors une ascension hors-norme où Juno se retrouve seule face à elle-même et aux autres. L'occasion ou jamais de découvrir qui elle est et ce qu'elle veut vraiment.

 

La jeep longe le chemin chaotique depuis plus d'une heure déjà. La petite route en terre n'en finit pas de s'enrouler comme un serpent entre les troncs. Je jette un coup d’œil au chauffeur dégoulinant de sueur, bien contente que les bruits du moteur empêchent toute tentative de discussions. De ma main gauche, je tâte le sac à dos calé sur la banquette arrière. 

Il sera ma maison pendant les quarante prochains jours (...)

Je resserre ma queue-de-cheval et tente de discipliner les mèches rebelles. Tout autour de nous les arbres, les feuilles, les hautes fougères vert clair sont secoués comme en pleine tempête.

La forêt tremble, et moi avec. 

 

Une chose est sûre : l'Espoir sous nos semelles porte très bien son titre ! Avec une situation initiale plutôt triste, l'aventure de Juno aurait pu être bien différente mais il n'en est rien. Dans son roman, Aurore Gomez réussit à mettre en avant les petits "riens" de tous les jours qui pourtant sont parfois les petits "tout" qui mènent à l'espoir et au bonheur. Ainsi, l'auteure signe un roman réaliste mais surtout très optimiste.

 

Avec une écriture juste, un scénario bien mené jusqu'à la toute fin et une couverture plus que magnifique, lire l'Espoir sous nos semelles est un réel plaisir dont personne ne devrait se priver ! Dès 13 ans. 

 

L'Espoir sous nos semelles d'Aurore Gomez

Magnard Jeunesse, 2018

15,90€

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.