Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 15:43

Un nouvel article présentant des bandes dessinées fortement appréciées à l'Émile !

 

Des-mots-dans-les-mains.jpgDes mots dans les mains, Gourdon, Fouchier et Le Gohan, Delcourt – 9,40€

Arthur a 6 ans et il est sourd. À la maison, c'est facile parce que Papa et Maman parlent le langage des signes. Mais à l'école, c'est plus dur, il faut se comporter comme un enfant normal alors qu'on ne l'est pas totalement. Dans cette bande dessinée remplie de tendresse, les auteurs veulent faire partager le quotidien d'un enfant sourd : ses difficultés, mais aussi ses aptitudes et ses moments de bonheur. Un texte tout en douceur, tout en beauté, dont on sort forcément légèrement changé. Dès 7 ans.

 

L'île de Puki, Danjou et Djet, Vents d'Ouest –13,50€puki

Un beau matin, une petite fille se réveille sur une île bien étrange, aux règles bien compliquées. Un personnage mi-blaireau, mi-phacochère, Phylegos, lui apprend que, comme tous les enfants présents sur l'île, personne ne sait ni qui elle était avant, ni comment elle est arrivée là. Dorénavant, elle s'appellera donc Puki. Pour sortir de l'île, elle doit réparer son totem et, surtout, trouver le "coeurâme". Mais une étrange rumeur règne dans l'île : le "coeurâme" n'existerait pas... Dans ce monde onirique et enfantin, Puki lutte, avec l'aide de Djemo, pour garder espoir et comprendre ce qui l'entoure. Voilà un diptyque poignant, tout en poésie et en suspense, dynamisé par des illustrations pétillantes et sombres à la fois. Une bande dessinée à dévorer dès 9 ans.
Le tome 2 "... à la fin l'âme" paraîtra le 11 janvier 2012.

 

pixie-copie-1.jpgPixie, Mathieu Mariolle et Aurore, Soleil – 13,50€ (4 tomes parus)

Une série pour adolescents, illustrée par la talentueuse auteure d'Elinor Jones, Aurore. Sur une base très fantasy, l'histoire se construit autour de Pixie, voleur de pacotille et aventurier très lâche. Il enlève Ael son prince, gamin bavard et insupportable ayant le pouvoir de matérialiser ses rêves et les mondes des contes de fées. Sur leur chemin, ils vont rencontrer Elvynn, jeune guerrière bien entraînée qui n'a pas la langue dans sa poche. Ensemble, ils partent à la recherche des mondes recréés par Ael. Une histoire regorgeant de détails avec des personnages très attachants et des illustrations toujours plus belles les unes que les autres. On se laisse volontiers balader au milieu de ces mondes imaginaires. Une série terminée, à lire et à conseiller sans retenue, dès 11 ans.

Rappel : Aurore sera en dédicace à la librairie l'Émile le 19 novembre 2011 à partir de 15h.

 

Abélard, Dillies et Hautière, Dargaud – 13,95€ (2 tomes parus)abélard

Abélard est un petit moineau qui, plusieurs fois dans la journée, reçoit des petits mots de son chapeau qui lui prédisent l'avenir. Au bord de son marais, il ne voit pas beaucoup de femmes et la rencontre qu'il va faire avec Épilie va le chambouler complètement. Il décide alors de prendre la route jusqu'à la ville pour la retrouver et lui offrir la lune. Avec un trait enfantin et une poésie débordante, les auteurs nous entraînent dans un univers onirique bouleversant. Ils nous emmènent de personnages en personnages, d'univers en univers et nous transportent complètement. Mais cette petite perle soulève également des problèmes plus adultes tels que le rejet des populations nomades, la frivolité d'Épilie ou le désespoir qui, parfois, nous saisit. Un diptyque tout en douceur et en mélancolie, un puits d'émotions, une lecture qui transforme. Dès 13 ans.


Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 20:05

je-veux-quon-maime1.gifPrenez un corbeau tout noir, tout énorme, tout triste, tout seul et franchement déprimé sur un fil électrique et attendez.

Ajoutez 3 petits oiseaux colorés, gais et amusants...

Et voilà le tableau de Je veux qu'on m'aime.

Notre corbeau, attiré par les petits oiseaux guillerets va tenter une approche mais avec ses ailes de géant et son bec effrayant, il leur fait une peur bleue ! Et là pour notre ami, c'est franchement la super grosse déprime !

Un texte excellent, des dessins superbes, des personnages amusants : voilà la recette pour un album hilarant, parce qu'il faut bien le dire, ce corbeau tout déprimé, il nous fait bien rigoler !

Et puis c'est aussi un bon moyen de parler du besoin d'être aimé avec les plus jeunes, à partir de 2 ans et demi !

Je veux qu'on m'aime de Léo Timmers

Milan jeunesse, 2009

10,90 €

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 09:10

 

dino.jpgLes éditions Sarbacane nous surprennent sans cesse avec des albums pétillants d'humour et de jeux de mots. Pour ce mois-ci, voilà que sort un titre ancré dans le réel et totalement décalé : Les nouveaux dinosaures.

 

Les enfants connaissent tout sur les diplodocus, tyrannosaures et autres dinosaures éteints depuis des millions d'années. Cet album présente tout ce qu'ils doivent savoir sur nos contemporains : le wécératops, la bibliothécus, le dentistosaure,... En tout, vingt monstres issus de notre vie quotidienne, complètement fous. On rit de ces personnages bien connus et pourtant, très craints par les enfants. Mais le plus effrayant n'est pas forcément celui qu'on croit...

 

Noé Carlain (Prouts de Mammouths, Rendez-moi mon pyjama !) et Klaas Verplancke (Le Géant et le Vent) nous entraînent dans un monde plein de monstres abominables pour notre plus grand délice. Entre jeux de mots et détournement du réel, on s'amuse un peu plus à chaque page. Un très bel album aux illustrations loufoques et colorées, dès 4 ans.

 

Les nouveaux dinosaures, Noé Carlain (texte) et Klaas Verplancke (dessin)
Sarbacane, octobre 2011
14,90€

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:13

pensees-de-manon-d---sur-moi-meme-et-quelques-autres-sujets.jpgManon, 15 ans raconte sa mère dépressive, son père et sa nouvelle femme, l'abominable fille de celle-ci et Minus le petit frère adoré.


Manon est une jeune ado assez banale en qui les jeunes filles à partir de 13 ans se reconnaîtront aisément : amitié, premiers émois, problèmes de famille, elle se confie avec beaucoup d'humour et un peu d'ironie. On rit de ses dialogues avec son nain de jardin, de sa mère dans la peau virtuelle d'un Sims, de ses schémas explicatifs...


Elle a du mal à se concentrer sur une activité : un jour architecte, le lendemain véliplanchiste, à moins qu'elle ne soit photographe ? On lui prédit en tout cas un bel avenir d'auteur de roman-photo puisque celui qu'elle réalise pendant ses vacances est excellent.

 

Si l'histoire peut paraître classique, l'humour de la narratrice et la forme de ce roman le rendent unique en son genre !

En effet le livre ferme avec un élastique rose comme un vrai journal intime. Et comme un vrai journal intime, il contient des photos, des notes, des dessins et est rédigé à la main (pseudo-fac simile de l'écriture de Manon). Et en bonus, vous découvrirez l'extraordinaire roman-photo !

 

Pensées de Manon D. : Sur moi-même et quelques autres sujets de Sophie Dieuaide

Casterman, 2011

15 €


Partager cet article

Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:47

livre_quand_le_loup_a_faim.jpgQuand le loup a faim... il est prêt à tout !


Et Edmond Bigtarin, le loup dandy au palais fin, a TRES faim ! Il mangerait bien un lapin, un bon gros lapin citadin "nourri au grain, au poil fin et au petit goût de haricot" ! Seulement, tout ne va pas se dérouler comme prévu... car Max Omatose, le lapin citadin, a des voisins !


Cet album plein de saveurs de Christine Naumann-Villemin (Gloups, Le Rendez-Vous de la Petite Souris, Le plus grand chasseur de loups de tous les temps) et Kris Di Giacomo est un véritable régal : Une histoire succulante et originale et des dessins expressifs tout à fait appétissants ! 


On joue avec les mots, on s'amuse de l'air dépité du prédateur affamé et on soupire d'aise de voir enfin le loup comblé... sans avoir mangé !

 

Quand le loup a faim de Christine Naumann-Villemin (texte) et Kris Di Giacomo (dessins)

Kaléidoscope, 2011

13 €


Partager cet article

Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 20:17

 

eonpolefiction2.jpgEon et le douzième dragon est sorti début septembre 2009 en France et voici un livre à côté duquel nous étions allègrement passés. À l'occasion de sa sortie en poche et de celle du deuxième tome Eona et le collier des dieux, nous avons rapidement corrigé notre erreur et découvert cette perle littéraire.

 

L'histoire se situe en pleine Chine Impériale, au cœur d'un conflit naissant pour la revendication du trône. En effet, l'Empereur est malade et son fils est encore un peu jeune pour prendre sa place. Pour diriger le pays, l'Empereur est aidé par les Yeux du dragon, 11 hommes communiants avec les Dragons symboles du pays. Le douzième dragon a disparu depuis près de 300 ans. Eon, le jeune héros, est candidat au poste suprême d'apprenti Œil du Dragon Rat, souhaitant apprendre à mieux contrôler son flux d'énergie. Au cours de cette épreuve, il réalise qu'il peut se propulser dans un pouvoir encore plus puissant que celui du Dragon Rat. Il devra alors intégrer la Cour Impériale, tout en s'efforçant de cacher au plus profond de lui un terrible secret.

 

L'auteure nous plonge dans une atmosphère antique et mythologique particulièrement eonaenvoûtante. On s'approprie les personnages ; Eon, tout d'abord, jeune estropié particulièrement attachant ; le prince Kygo, jeune Empereur bien téméraire ; Sire Ido, Œil du Dragon Rat imbu de pouvoir ; Dame Dela, ni réellement une femme, ni réellement un homme, qui va guider Eon dans cet univers d'hypocrisie et de faux-semblants ; etc. Chacun est crédible, possède ses qualités, ses défauts et adapte ses agissements à ses interlocuteurs. On y croit, on aime ces personnages et c'est pour cela que l'on ne lâche pas le livre avant la dernière page.

 

Dans ce roman à cheval entre Mulan et Le Clan des Otoris, Alison Goodman parvient à nous emporter dans un monde où la frontière entre Bien et Mal n'est pas si nette, où nous nous immergeons dans une mythologie bien différente de la nôtre. Un premier tome particulièrement réussi pour adolescents aimant l'historique comme le fantastique, dès 12 ans.

 

Eon et le douzième dragon, Alison Goodman
Pôle Fiction, Gallimard Jeunesse
Septembre 2011
8,50€

Eona et le collier des dieux, Alison Goodman
Gallimard Jeunesse
Septembre 2011

21,00€

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 11:50
Les-folles-aventures-d-Eulalie-de-Potimaron.jpgLes éditions Flammarion ont parfaitement compris qu'un livre n'était pas seulement des pages reliées entres elles, mais un objet en soi qu'on aime regarder, toucher, humer, et aussi offrir.
Si tous les éditeurs (jeunesse ou non) savaient mettre autant de poésie et de raffinement dans la conception des livres, la menace (encore toute virtuelle) du livre numérique qui hante la nuit des libraires, s'éloignerait encore plus.

Bref, A nous deux Versailles, premier tome des Folles aventures d'Eulalie de Potimaron, est un bel objet. On ouvre le livre avec appétit et on plonge dans un délicieux récit avec les illustrations pétillantes d'Amélie Dufour:

Eulalie de Potimaron est une jeune aristocrate au tempérament aussi original que son nom. Elevée en Province par un père à l'esprit libre et indulgent, elle sait aussi bien monter à cheval que manier l'épée... Jusqu'au jour où sa tante décide qu'il est grand temps  pour Eulalie de sortir de l'enfance ! Elle l'envoie à Versailles devenir dame de compagnie de "Mademoiselle", la nièce de Louis XIV.
Anne-Sophie Silvestre signe là un très joli roman qui parvient à évoquer le côté obscur de Versailles (les intrigues, les maîtresses du Roi, l'étiquette, etc), tout en déroulant une intrigue parfaite sur un ton pétillant.

Très bien écrit, très joliment illustré, un vrai plaisir  pour les bons lecteurs à partir de 9/10 ans !
Les folles aventures d'Eulalie de Potimaron, T.1 : A nous deux Versailles !Les-folles-aventures-d-Eulalie-de-Potimaron-02.jpg
Les folles aventures d'Eulalie de Potimaron, T.2 : Le serment
d'Anne-Sophie Silvestre (texte) et Amélie Dufour (dessin)
Flammarion, 2010
12 €

Partager cet article

Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 17:16

preparation-liste-emile---Copie.jpg

Partager cet article

Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 09:49

 

On en parlait, c'est fait ! L'Emile remet la bande dessinée en valeur, aussi bien sur le blog que dans son magasin. Voilà une petite sélection de titres que l'on a adorés, à offrir pour tout âge dès 7 ans !

 

garance.jpgGarance, Gauthier, Labourot et Lerolle, Delcourt – 9,40€

Léopold part en vacances à la mer et va retrouver Garance, dont il est secrètement amoureux. Elle va lui confier un secret : son papa est un géant qui vit sur une petite île au beau milieu de la mer. Et les voilà partis tous les deux retrouver le papa de Garance. On plonge avec eux dans un univers tout en aquarelles et traits légers, où la magie ne se remet pas en question et où l'aventure domine. Cette bande dessinée est une jolie perle de poésie, à lire dès 7-8 ans.

 

Seuls, Vehlmann et Gazzotti, Dupuis – 10,45€ (5 tomes parus)seuls1.jpg

Du jour au lendemain, cinq enfants d'âges différents se retrouvent seuls dans la ville. Il n'y a plus personne pour les épauler. Ils vont se retrouver et essayer de comprendre ce qu'il s'est passé. Cette bande dessinée est une longue errance, au court de laquelle les héros reconstruisent une micro-société pour survivre. Le lecteur est tenu en haleine jusqu'au cinquième tome marquant la fin du premier cycle. Voilà une bande dessinée rythmée de rebondissements palpitants, adaptée dès 8-9 ans.

Le premier tome du deuxième cycle intitulé La quatrième dimension et demi sort le vendredi 3 juin 2011.

 

braise.jpgBraise, Bouton et Fortier, Poisson Pilote – 11,55€ (2 tomes parus)

Braise est un chat, habillé drôlement et entouré de sbires tous plus bizarres les uns que les autres. Un beau jour, il apparaît devant un orphelinat et invite les enfants à le suivre dans la fête foraine. Là-bas, il leur trouvera une maman... Dans une atmosphère étrange et angoissante, Braise nous entraîne au cœur d'un secret terrible. Pas avant 11-12 ans, cette aventure emmène le lecteur dans une ambiance délicieusement oppressante.

 

Elinor Jones, Aurore et Algésiras, Soleil Productions – 13,50€ (2 tomes parus)ElinorJones_01.jpg

Elinor Jones est une couturière de talent. Elle se retrouve embauchée dans une grande maison de couture, dirigée par Miss Bianca (copie conforme de Candy), une enfant gâtée et insupportable. Cette maison est en pleine expansion et Elinor est soumise à une pression terrible, combinée à une atmosphère de mesquineries et de cachotteries constantes. Aura-t-elle assez de force et de volonté pour tenir ? Illustrée par un dessin qui conjugue classicisme et le trait du manga, cette bande dessinée ancre les jeunes filles dans le monde de la haute couture, dans une ambiance onirique fabuleuse. Un plaisir pour les yeux et pour l'âme des demoiselles dès 12 ans, qui se régaleront de cette histoire captivante et originale.

 

cite-de-l-arche.jpgLa Cité de l'Arche, Boiscommun, Drugstore – 13,90€ (2 tomes parus)

Dans un Paris détruit et cerné de lourds murs de pierre, une rumeur grandit : un jour, un passeur parviendra à trouver la porte et à les mener dans une cité où hommes et femmes vivront en harmonie. Cette légende prend de plus en plus d'ampleur et un groupe d'infidèles armés s'engage dans la voie de la rébellion. C'est dans ce contexte que l'on suit Anathaël, un jeune homme destiné à un grand avenir par son tuteur et obsédé par la belle Orée. Une bande dessinée d'anticipation très réussie qui transportera le lecteur dans une histoire politique complexe et trépidante. Dès 13-14 ans.

Partager cet article

Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 16:38

rose-tome-1.jpg

Un magnifique livre jeunesse à la croisée des genres entre “Une Petite princesse” de Burnett et “le voleur de Magie”

Rose et la maison du magicien est le premier tome d'une série qui en comptera quatre au total. La courte saga a débuté en 2009 en Angleterre et débarque tout juste en France aux éditions Flammarion. 

Rose est une jeune fille comme les autres dans l'orphelinat de St Bridget. Elle y fait les corvées, et suis également les cours dispensés aux jeunes filles…elle est normale, à un petit détail près : elle sait faire apparaître des images sur les objets brillants. Elle ne sais ni pourquoi ni comment, mais elle le fait. Rose ne sait pas si ce pouvoir est une bonne ou mauvaise chose et dans le doute, préfère le cacher à tous, sauf à sa meilleure amie Maisy, pour qui elle créé des images inventées de ses parents disparus.

 

Mais un jour, la vie grise et morose de Rose à St Bridget va prendre fin : une petite dame vient la choisit  parmi toutes les autres pensionnaires pour être seconde femme de chambre dans la maison d'un des plus grands magiciens et alchimistes du pays.

L'atmosphère du livre évoquent les romans historiques de l'Angleterre victorienne, on pense beaucoup à un roman en particulier celui de Frances Hodgson Burnett : Une petite princesse. Les deux héroïnes affrontent leur dénuement avec persévérance et simplicité.

 

Un des points fort du livre ; l'ambiance feutrée, discrète et parfois acide de l'univers des servantes et femmes de chambre est retranscrite avec beaucoup de réalisme : ragots et rumeurs sur les maîtres de maison, intrigues et jalousies entre servantes… on s'immerge avec délice. Rose et la maison du magicien parcourt différents genres littéraires, roman historique, fantastique et policier s'entremêlent pour donner une intrigue simple et très efficace. 

La magie est quasiment inexistante au tout début de l'histoire, mais au fur et mesure du roman, on apprend, par touches successives, ce qu'est l'alchimie, que fait exactement le maître de Rose, Mr Fountain, et pourquoi la magie coûte aussi chère…etc. L'auteur réussit le tour de force de mettre le fantastique au service de l'histoire. 

 

Holly Webb signe donc ici un premier roman très prometteur pour la suite : personnages attachants, narration prenante, c'est un coup de coeur à lire dès l'âge de neuf ans.
Sortie du second tome en novembre, il s'intitulera “Rose et la princesse perdue”, et on a déjà hâte ! 

 

Rose et la maison du magicien - Tome 1 - Holly Webb

Editions Flammarion - 13 €

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.