Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 12:30

Y a-t-il encore besoin de présenter Jean-Claude Mourlevat ? Auteur prolifique récompensé de plusieurs prix littéraires prestigieux, on le connait pour Le Combat d'hiver, Terrienne, La Rivière à l'envers... Il revient en ce début 2018 sur les tables des librairies avec Jefferson, une enquête au pays des animaux.

 

 

Nous suivons dans cette histoire Jefferson, hérisson jovial qui, par une belle journée, décide d'aller se faire rafraîchir la houppette. Mais arrivé chez Défini-Tif, il découvre avec horreur le corps du coiffeur une paire de ciseaux de coiffure enfoncée dans la poitrine. Bien sûr, c'est au moment où il se penche sur le cadavre qu'une chèvre, qui somnolait en attendant que sa permanente prenne, le découvre et crie à l'assassin ! Jefferson fuit et ne peut compter que sur la complicité de son ami Gilbert le cochon pour se tirer de ce mauvais pas.

 

Comme tout accuse notre pauvre hérisson, il n'a plus qu'à trouver lui-même le meurtrier du coiffeur pour prouver son innocence. Avec Gilbert, il enquête sur les allers et venues dudit coiffeur et les deux compères découvrent qu'il avait pour curieuse habitudes de se rendre régulièrement dans la ville voisine, habitée par les humains... Infiltrés dans un groupe de touristes, ils remontent ses traces pour découvrir les raisons de son assassinat. 

 

 

« Le jeune hérisson Jefferson Bouchard de La Poterie acheva de ranger son logis en chantonnant des petites pom... pompom... pompom... à la façon des gens qui sont de très bonne humeur. Quand tout fut parfaitement en ordre, la balayette époussetée à la fênetre et la pelle à ordures raccrochée à son clou, il programma son four afin que ses pommes de terre à la crème soient cuites à point pour son retour. »

 

 

Ce sont ces phrases qui ouvrent le roman. Jefferson est un petit personnage insouciant, tranquille dans sa routine et, bien qu'il dévore les livres d'aventures, il n'a rien d'un baroudeur. Alors quand il se retrouve à fuir puis à mener l'enquête, il se doit d'avoir du courage ! Jefferson est extrêmement attachant - et adorable. On retrouve sa bouille sur presque toutes les illustrations du livre, signées Antoine Ronzon. Jean-Claude Mourlevat nous emporte avec une facilité déconcertante dans son monde peuplé d'humains et d'animaux, et profite de cette folle aventure pour nous délivrer un message fort sur la condition animale. Sans être accusateur, il nous propose des pistes de réflexion troublantes qui donnent une toute nouvelle dimension à l'histoire. Aventure, belle morale et personnages mignons, que dire de plus pour vous convaincre ? Rien de plus, à part qu'il faut se jeter sur ce livre, dès 10 ans !

 

Jefferson de Jean-Claude Mourlevat

Gallimard Jeunesse, 2018

13,50 €

Partager cet article

Repost0
20 mars 2018 2 20 /03 /mars /2018 13:06

Robert Kondo et Dice Tsutsumi sont peut-être des noms qui ne vous évoquent pas grand chose, et pourtant... La collaboration de ces deux hommes n'est pas nouvelle puisque vous pouvez les retrouver derrière des projets tels que Toy Story 3 ou encore Monsters University.

 

 

 

Depuis que son père est parti, Pierre a pris sa place, il est devenu le veilleur des Brumes de Val-de-l'Aube. Il a pour objectif de s'occuper du barrage qui protège la ville de la noirceur et de la folie... Mais Pierre est avant tout un enfant comme les autres, il va à l'école, fait ses devoirs, et parfois même il s'amuse avec ses copains. 

Alors que les grandes vacances commencent, Pierre observe les Brumes et s'inquiète de leurs mouvements inhabituels. Alors que ses camarades Rox et Roland sont venus lui rendre visite les Brumes s'agitent soudainement et emportent une partie de la muraille et ses occupants...

Lorsque les trois amis se réveillent Val-de-l'Aube est loin derrière eux, ils sont seuls et en territoire interdit. Parviendront-ils à rentrer chez eux ? 

 

 

 

"Empêcher les ténèbres d'entrer, c'est la mission du veilleur des brumes"

 

 

 

Le Veilleur des Brumes est une adaptation en bande-dessinée du court-métrage des deux auteurs nominé aux Oscars en 2015.  S'ils ont obtenu ce prix, ils ont également su gagner notre cœur avec cette histoire touchante et passionnante.

 

La mise en image de cette aventure est absolument splendide ! Elle permet une immersion parfaite dans cet univers à la fois sombre et pourtant toujours rempli d'espoir. Et les personnages créés pour occuper ce monde ne sont pas en reste, leur animalisation permettant une certaine mise en abîme de leur caractère... Le tout créant une alchimie irrésistible.

 

 

Vous l'aurez compris, le Veilleur des Brumes nous a plu, et nous attendons la suite (prévue pour le printemps 2019) avec beaucoup d'impatience...

Dès 10/11 ans.

 

Le Veilleur des Brumes T.1 de Robert Kondo & Dice Tsutsumi

Grafiteen, 2018

16,50€

Partager cet article

Repost0
16 mars 2018 5 16 /03 /mars /2018 12:30

See You in the Cosmos est le premier roman de Jack Cheng à être publié en France, et il était temps ! Venez rencontrer des personnages hauts en couleurs et une histoire plus qu'attachante...

 

 

 

Alex, onze ans d'âge réel mais treize ans d'âge de responsabilités, est passionné par les fusées. Pour la première fois de sa vie, il s'apprête à quitter la maison pour se rendre à un festival amateur de lancement d'engin spatial accompagné de son meilleur ami le chien Carl Sagan et de son "Golden iPod".

Alex cherche à enregistrer les bruits de la Terre afin de pouvoir les envoyer aux extra-terrestres, ce festival est donc le début d'une immense aventure pleine de rencontres et de découvertes. Entre Zed, homme chauve ayant fait vœu de silence, Steve un éternel irresponsable et Terra, une jeune femme au grand cœur, Alex traversera le Colorado et la Californie en quête de ses précieux sons et de son origine. 

 

 

 

Je m'appelle Alex Petroski et ma maison se trouve à Rockview dans le Colorado, États-Unis d'Amérique, planètre Terre. J'ai onze ans et huit mois, les États-Unis ont deux cent quanrante-deux ans et la Terre a 4,5 milliards d'années. Je ne connais pas l'âge de ma maison (...)

Mon chien, Carl Sagan, je l'ai trouvé sur le parking du supermarché Safeway. Il était tout sale, affamé et caché derrière une poubelle. Je lui ai dit : "Viens, viens, n'aie pas peur", mais il geignait et serrait sa queue entre ses pattes, parce que, à ce moment là, nous étions encore des étrangers l'un pour l'autre. Je lui ai dit que je ne lui ferais pas de mal, que j'étais un pacifiste et il a dû me croire parce que, quand je l'ai pris dans mes bras, il ne s'est pas débattu  et n'a pas cherché à fuir.

 

 

See You in the Cosmos est un roman intense et plein d'émotions. Jack Cheng fait évoluer ses héros dans une mosaïque de sentiments et de découvertes. Les personnages découvrent le monde et se découvrent eux-mêmes au contact d'Alex, ce jeune garçon innocent et plein de candeur. 

 

L'histoire se révèle peu à peu à travers les enregistrements du Golden iPod de l'enfant, et cette narration originale apporte beaucoup à l'histoire, notamment dans ses moments les plus importants... 

 

 

See You in the Cosmos est une aventure pour petits et grands. Une aventure qui met en avant la douceur de l'enfance et rappelle à quel point elle est importante. Dès 13 ans. 

 

See You in the Cosmos de Jack Cheng

Bayard, 2018

15.90€

 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 12:30

Vous avez sans doute déjà haussé un sourcil circonspect en vous retrouvant face à des livres « à toucher ». La plupart du temps, ce sont de simples imagiers. Et ça, Thierry Dedieu n'aime pas trop. Il nous propose du coup un livre « à toucher »... pour de bonnes raisons ! 

 

 

Qu'ils sont mignons ces petits animaux sur la couverture ! Mais attention, ils courent tous un grave danger ; des bêtes féroces veulent les dévorer. Le loup veut croquer le mouton, le lion l'antilope, l'ours le pingouin... Comment les sauver ? En intervenant directement dans l'histoire, bien sûr ! Si on ne voit pas l'air menaçant de chacun des prédateurs, un petit trou permet de chatouiller leur ventre. Ainsi, dès qu'on tourne la page, on se retrouve face à un prédateur en plein éclat de rire qui laisse à sa victime le temps de s'échapper. Ouf, tout est bien qui finit bien !

 

Ce livre est une grande aventure originale et drôle, à partager entre deux sessions de guilis. Idéal à découvrir dès 2 ans !

 

 

 

Le grand livre des guilis de Dedieu

Saltimbanque, 2018

13,90 €

Partager cet article

Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 12:30

Davide Morosinotto est un auteur italien qui voit pour la première fois un de ses romans traduit en français. Et quel roman ! Jouant sur l'ambiance de l'Amérique du début du XXème siècle, cette épopée surprenante a su totalement nous séduire ! Je vous en dis un peu plus dans l'article qui suit.

 

 

Au fin fond de la Louisiane, Eddie, P'tit Trois, Julie et min sont quatre amis inséparables. Un après-midi, ils découvrent par hasard au fond d'une boîte de conserve 3 dollars, une véritable fortune ! Ils décident de commander dans le célèbre catalogue de vente par correspondance Walker & Dawn un revolver. Mais quelle n'est pas leur surprise lors de l'ouverture du colis : à la place de l'objet tant attendu se trouve une veille montre à gousset cassée.Prenant leur courage à deux mains, les enfants vont entamer un long voyage jusqu'à Chicago pour réclamer leur dû. Mais la route est longue et semée d'embûches ! Entre meurtres, arnaques et belles rencontres, nos héros arriveront-ils au bout du voyage ? 

 

 

 

 

"Le catalogue, tout le monde le sait, c'était le CÉLÈBRE CATALOGUE DES BONNES AFFAIRES DE MISTER WALKER & MISS DAWN. LES PRIX LES PLUS BAS ! - DÉPENSEZ BIEN VOTRE ARGENT ! - REMBOURSEMENT GARANTI ! [...] Il suffisait de penser à un objet, n'importe lequel, et on pouvait être certain qu'il figurait dans le Catalogue, bien à sa place, avec son beau dessin à encre, deux lignes de description et prix, évidemment. [...] Quoi qu'il en soit, avec les autres de la bande, on trouvait que le catalogue était la chose la plus extraordinaire qui puisse exister."

 

 

Si la couverture de nouveau roman est très séduisante, de par son côté rétro et ses 4 héros aux visages amicaux, le texte l'est lui aussi ! Très rythmée et pleine de surprises, cette aventure est contée par les quatre personnages à tour de rôle, chacun y apportant ses petites anecdotes. L'écriture est très accessible, aussi bien pour les grands dévoreurs que les plus réservés. Un gros coup de cœur à lire et relire dès 12 ans. 

 

 

Le célèbre catalogue de Walker & Dawn de David Morosinotto

Éditions l'École des loisirs, 2018

18€

 

 

Partager cet article

Repost0
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 12:30

Depuis 2011, Benjamin Chaud nous propose de suivre dans de grands albums les aventures de la famille Ours. Dans Chanson d'ours, nous découvrions Papa Ours à la poursuite de son ourson, bien décidé à découvrir la grande ville. Ils sont revenus tous les deux dans Coquillages et petit ours et Poupoupidours. Pour une quatrième aventure, Pompon ours s'échappe une nouvelle fois de la forêt...

 

 

Pompon en a plus que marre de la tranquillité de la forêt. Personne ne joue avec lui, personne ne lui chante une chanson d'ours, personne ne lui gratte le dos ! C'est là que Pompon a une idée : et s'il devenait un petit garçon ? C'est bien connu, les petits garçons ont des jouets, des habits et s'amusent à longueur de journée ! Ni ses parents ni ses amis les animaux ne pourront le retenir.

 

Pompon traverse la forêt d'un pas décidé et découvre une grande maison rouge... Dedans, il peut enfin être un vrai petit garçon et faire tout comme les humains, jusqu'à ce que des bruits inquiétants viennent lui hérisser les poils de la nuque. Y aurait-il des monstres dans la maison ?

 

 

 

 

Les très grandes illustrations de Benjamin Chaud sont pleines de petits détails amusants. Il est facile de passer de longs moments à tous les repérer ! Les plus attentifs pourront même retrouver des clins d’œil aux autres livres de l'illustrateur, comme le lapin d'Adieu Chaussette. Pompon saura séduire parents et enfants par ses mimiques d'ourson têtu. S'il veut tout faire par lui-même comme un grand (petit) garçon, les bras rassurants de ses parents lui manquent tout de même bien vite. Un joli album drôle, un peu inquiétant et irrésistible à découvrir dès 4 ans !

 

Pompon ours dans les bois, Benjamin Chaud

Hélium, 2018

15,90 €

Partager cet article

Repost0
27 février 2018 2 27 /02 /février /2018 12:30

Après avoir signé la série de bande-dessinée Hôtel Étrange chez Sarbacane, Katherine et Florian Ferrier s'invitent dans la collection Pépix avec une nouvelle histoire pleine de créatures farfelues : Les Fantômes d'Achille Plume.

 

 

 

Achille, 11 ans, a le don de voir et communiquer avec les fantômes. Avec sa meilleure amie Athénaïs âgée de 242 ans et des poussières, ils écument les brocantes pour trouver de vieux objets. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il arrive que des esprits se retrouvent piégés dans des objets en bois, fer, verre à leur mort ! Par exemple, Athénaïs était prisonnière d'une petite cuillère en argent, et refuse fermement de d'expliquer comment elle s'est retrouvée dedans.  Achille s'est donné comme mission d'aider ces pauvres fantômes à regagner Fantombres, une cité où les morts peuvent enfin couler des jours paisibles. Mais sa tâche se retrouve menacée quand Orcus, le seigneur de Sombrefer jure d'anéantir Fantombres...

 


 

 

« Ce serait plus prudent qu'elle reste dans sa cuillère, mais elle tient à saluer Monsieur Lemoine, le fantôme d'un fleuriste qui s'est ferromêlé à un réverbère non loin d'ici, il y a environ 70 ans, lorsqu'une cheminée renversée par ce sacré vent lui est tombée dessus. Sprouilch !

Il est tellement amoureux de sa boutique qu'une fois libéré, il a préféré rester tout près de la devanture pour garder un oeil dessus. Athénaïs et moi, on le soupçonne d'agencer les bouquets durant la nuit, quand le nouveau propriétaire dort bien tranquillement... »

 

 

L'aventure est lancée ; Achille va défier Orcus tout en protégeant ses camarades fantômes. D'une écriture pleine d'inventivité - les différentes catégories de fantômes piégés dans des objets sont appelées ferromêlés, rocjoints, engluverres, calcibrouillés, sylvincrustes... Katherine et Florian Ferrier déploient leur univers fantastique avec maîtrise. Il est facile de se laisser emporter dans cette histoire pleine de mystères et de suspense. En bref, Les fantômes d'Achille Plume séduira sans aucun doute les jeunes lecteurs férus d'aventures dès 9 ans !

 

Les fantômes d'Achille Plume, de Katherine et Florian Ferrier

Sarbacane « Pépix », 2018

10,90 €

Partager cet article

Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 12:30

Sarah Cohen-Scali est décidément très forte : quel que soit le genre dans lequel elle s'essaye, historique avec Max (Gallimard, 2012), thriller (Phobie, 2017), elle nous offre des histoires glaçantes, fascinantes et inoubliables ! Gingo est son dernier livre, publié dans la collection Électrogène, chez Gulf Stream. 

 

Imaginez : dans un futur proche, la population s'est séparée en deux à cause de protestations liées à l'usage intensif d'Internet et des réseaux sociaux, devenus de véritables outils de surveillance. D'un côté, une minorité de privilégiés vit dans une cité high-tech ultraprotégée et hyperconnectée ; ce sont les Blancs. De l'autre, les Bleus se sont complètement coupés des réseaux, mais se retrouvent exploités par les Blancs.

 

Dans la première partie du roman, nous suivons Jade, une Bleue qui désire ardemment un enfant. Mais ce sont les autorités blanches régulent les naissances. Évidemment, les Blancs n'utilisent plus des méthodes naturelles, préférant choisir leurs futurs enfants grâce à des simulations virtuelles qui anticipent toute leur vie (pratique quand on rêve d'une fille danseuse ou d'un garçon surdoué !). Jade va devoir se montrer irréprochable pour qu'on lui accorde le droit de concevoir. Mais quand elle entre au service d'une famille de Blancs, leur mode de vie régi par la technologie la révolte et elle perd ses chances d'avoir un enfant... 

 

« Son renvoi ne fut pas une surprise pour Jade, mais le refus de sa candidature à l'enfantement la plongea dans le désespoir. Elle s'enferma dans sa chambre trois jours durant. Pleurant. Sanglotant. Hurlant sa colère. Rabrouant Alban lorsqu'il se risquait à frapper à sa porte pour la consoler. 

Adopter ! Voilà ce à quoi elle était réduite. Comme si cela pouvait être une réponse à sa douleur, à la terrible frustration qu'elle éprouvait. Ainsi on la condamnait à devenir une de ces mères de substitution, ces femmes qui avaient l'air si malheureuses, constamment épuisées. Des fantômes de mères. Jade les avait observées lorsqu'il lui arrivait de passer à proximité du quartier qui leur était réservé. Un sous-ghetto dans le gigantesque ghetto de la Cité bleue. »

 

Vous vous demandez sûrement pourquoi ce roman s'appelle Gingo. Il s'agit du nom d'un personnage capital dans la seconde partie de l'histoire, qu'il convient de découvrir par soi-même. Il est difficile d'en parler sans trop en révéler ! Car, jusqu'à la dernière page, Sarah Cohen-Scali nous tient en haleine. Le monde futuriste qu'elle a inventé fait froid dans le dos.  Que ce soit par la surveillance constante des habitants, le contrôle implacable des naissances ou alors par les adoptions forcées, et elle n'a de cesse de nous en montrer ses dérives chapitre après chapitre. Cependant, tout n'est pas si sombre ; Gingo nous également que l'espoir demeure et que l'amour maternel, le plus fort de tous, peut changer le monde. En bref, c'est un livre marquant, à découvrir dès 14 ans.

 

Gingo, de Sarah Cohen-Scali

Gulf Stream « Électrogène », 2018

17,50  €

Partager cet article

Repost0
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 12:30

Cela fait maintenant un peu plus d'un an que nous ne vous avions pas parlé des éditions Milan Jeunesse, c'est donc l'occasion ou jamais de vous présenter une de leur dernière plateforme et un de nos derniers coup de cœur. Il s'agit de Page Turners, un label qui regroupe des romans pour adolescents, et de leur dernière sortie : L'Autre Sœur de Cylin Busby.

 

 

Sarah a disparu depuis quatre ans. Sa sœur Nico, ainsi que ses parents, essaient tant bien que mal de surmonter cette épreuve. Entre témoignages affirmant l'avoir vu en Arizona et identification de corps dans l'état de Washington, Nico n'a plus beaucoup d'espoir et est intimement convaincue que Sarah est morte. Mais un énième appel téléphonique va tout changer. 

 

En effet, Sarah est vivante, ils l'ont retrouvée. Son corps est couvert de nombreuses blessures et elle souffre d'une amnésie aiguë mais elle est prête à rentrer à la maison. Commence alors une période encore plus étrange que celle de la disparition pour Nico, celle du retour... Sarah est devenue gentille, aimante. Son comportement perturbe sa sœur ainsi que certains de ses anciens amis. Qu'a-t-il bien pu se passer pour elle durant ces longues années ? Et Sarah est-elle bien Sarah ?

 

 

Pendant que nous avancions dans le couloir en linoléum du foyer pour enfants, éclairé par des néons bleutés, je ne pensais qu'à ça : Comment mes parents accueilleraient-ils Sarah ? Allaient-ils l'étreindre ? Devrais-je faire pareil, avec cette fille qui ressemblait à ma sœur mais que je n'avais sans doute jamais enlacée ? Allions-nous tous nous précipiter vers elle et la serrer dans nos bras ? (...)

 

Maman serra la main de Papa sans un mot (...) Sur le simple couvre-lit rose se trouvait une adolescente, anguleuse, des cheveux raides châtain clair à hauteur d'épaule, vêtue d'un débardeur blanc, d'un jean et de tongs en plastique bon marché.

Elle leva les yeux, elle était maigre, assise comme une fillette, mais à l'état de sa peau et à son expression, on la devinait plus âgée. Avait-elle dix-neuf ans, ou trente ans ? C'est difficile à dire : elle avait le visage pâle et crispé, la peu tendue sur les os. Elle ressemblait à Sarah, mais déguisée. 

Son regard glissa sur moi. 

 

- Maman ? dit-elle tout bas.

 

 

L'Autre Sœur, inspiré d'une histoire vraie, est un roman qui fascine et qui pourtant fait parfois froid dans le dos.

Cylin Busby signe un récit passionnant sur la psychologie adolescente. Elle nous entraîne sans peine au cœur des pensées et des sentiments de la jeune Nico perturbée par ce retour plus qu'inattendu qu'elle ne souhaitait pas. Elle nous permet également d'imaginer et d'essayer de comprendre ce que peut-être la vie d'une personne disparue durant son absence. 

 

L'immersion au sein de cette famille brisée et torturée est totale et le mystère de la disparition de Sarah nous tient en haleine jusqu'à la toute dernière page ! Une chose est donc sûre, L'Autre Sœur mérite bien son appellation de "pageturner" et notre coup de cœur, il est absolument impossible de le lâcher ! Dès 14 ans. 

 

L'Autre Sœur de Cylin Busby

Milan, 2018

14.90€

Partager cet article

Repost0
6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 12:30

Philippe Jalbert est un auteur-illustrateur pour la jeunesse habitué de la figure du loup. Si on le retrouve habituellement dans des créations originales telles que Si le loup y était, Les Quatre Saisons de Loup ou encore Si le loup n'y était pas ; cette année il s'attaque à un des plus célèbres conte de Perrault : Le Petit Chaperon Rouge...

 

 

 

Dans les Yeux nous présente la célèbre histoire du point de vue de la petite fille mais également de celui du loup. Ainsi, sur les pages de gauche, nous verrons ce que voit le loup, et sur les pages de droite, ce que voit le Petit Chaperon Rouge. 

 

 

Cette mise en page permet une nouvelle lecture de l'histoire. Car si elle met en avant le point de vue du loup elle permet aussi au lecteur de laisser travailler son imagination et d'accorder un tout nouveau sens à ce conte classique.

 

 

 

 

 

Cet album tout en noir, blanc et rouge est d'une très grande beauté. Le dessin de Philipe Jalbert donne un nouveau visage à ce conte classique, à la fois surprenant et très réussi. 

 

Il saura ravir les plus petits comme les plus grands, chacun pouvant y trouver sa propre interprétation.

 

Dans les Yeux de Philippe Jalbert

Gauthier-Languereau, 2017

15.90€

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.