Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 12:30

Mercredi 3 juin 2015 sort une pépite de la littérature jeunesse. Vous rêvez de savoir ce qu'est une esperlune ? Vous vous demandez comment une héroïne peut se faire assassiner et survivre ? Vous vous êtes toujours questionné sur la vie dans un cachot ? Ou, tout simplement, vous avez envie de lire un excellent roman ? Plus de doutes, De cape et de mots est fait pour vous !

 

Serine aime écouter son père lui lire des romans et invente des histoires pour ses plus jeunes frères depuis sa plus tendre enfance. Mais lorsque son père meurt, sa mère décide de la marier. Elle refuse et fuit vers la cour de la Reine, espérant à tout prix se faire engager comme demoiselle de compagnie. Elle y arrive mais devient très vite la risée de la cour. En effet, difficile pour elle de garder sa langue dans sa poche et de faire bonne figure avec son air de paysanne. Sans compter le Secrétaire du Roi qui est persuadé qu'elle manigance quelque chose. Fort heureusement, Serine a plus d'un tour dans son sac ! Et si ses mots étaient sa meilleure arme ?

 

Entre une héroïne très maline, des bourreaux au cœur tendre et une reine acariâtre, Flore Vesco réussit à créer un univers historiquement fiable et terriblement plaisant. Jouant avec les mots, elle se moque de cette époque, reprenant ses coutumes et ses complots. Une écriture fluide et saisissante, des personnages complexes et un humour intrépide, De cape et de mots est une excellente analyse de la vie à la cour mais une lecture exigeante ! Une dédicace est en cours d'organisation pour la fin d'année 2015... D'ici là, n'hésitez plus ! Achetez-le, lisez-le et adorez-le comme nous ! À partir de 12 ans (mais aussi pour adultes !).

 

Petit bonus : je vous invite à admirer la superbe couverture de Charlotte Gastaut !

 

De cape et de mots de Flore Vesco
Éditions Didier Jeunesse, 2015
14,20€

 

Partager cet article

Repost0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 12:30

Éric Senabre a déjà publié une série, Sublutetia, chez Didier Jeunesse : une uchronie autour de Paris et ses profondeurs... Il nous revient cette fois-ci avec un one-shot plus historique autour des conflits entre Rome et Carthage, mais toujours une uchronie !

Bienvenue dans la demeure de Marcellus et Elyssa. Mariés depuis quelques années, vivant au cœur de Rome, lui travaille pour Caton, politicien de renom, elle gère la maison. Mais un beau jour, Marcellus se fait assassiner après avoir découvert un secret en lien avec Carthage. La cité marchande serait en train de préparer quelque chose contre Rome. Caton va alors envoyer Elyssa et son esclave Ganymède en espions au sein de la fameuse cité. Commence alors pour eux un grand voyage semé d'embuches, d'intrigues et de vengeance...

Une histoire qui démarre sur des chapeaux de roue, une écriture prenante, une intrigue originale et des personnages hauts en couleurs ! Embarquez avec Elyssa et Ganymède pour une aventure pleine de combats, d'amitié et comportant une uchronie pas si décalée que ça ! À faire lire à tous les passionnés d'Histoire... et les curieux ! À partir de 13 ans.

 

Elyssa de Carthage d'Éric Senabre
Didier Jeunesse, 2015
14,20€

Partager cet article

Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 12:30

Premier roman traduit en France d'Anna Carey, Cours ou meurs est un réel tour de force dans la littérature jeunesse. L'auteure parvient à appliquer la règle d'écriture de Michel Butor dans La Modification à un roman ado : la quasi-totalité du texte est écrite à la deuxième personne. Saisissant !

 

"Trois, deux, un. D'abord, tout n'est que vacarme, le grincement des roues sur les rails métalliques, la bourrasque qui déferle sur toi. Le souffle du métro ébouriffe tes cheveux. Tu fixes le châssis, enchevêtrement d'acier, de tubes et de câbles. L'odeur te brûle les poumons. Lorsque la rame s'immobilise enfin, il te faut quelques secondes pour t'en rendre compte : tu es toujours étendue là, quelques centimètres au-dessous du train. Tu es toujours en vie."

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

Liste des choses que je sais :
Je suis à Los Angeles
Je me suis réveillée sur les voies du métro à la station Vermont-Sunset
Je suis une fille et j'ai de longs cheveux noirs
J'ai un oiseau et un code (FNV02198) tatoués sur le poignet droit
Je suis en fuite
Des gens essaient de me tuer

 

 

Difficile d'en dire plus sans trop en dévoiler... Il suffit juste d'ajouter un peu plus d'action, un piège, un allié craquant, une amie déjantée, des méchants très très méchants et le tour est joué ! Dès les premières lignes, nous sommes plongés avec Sunny sous le métro. Cette saisissante entrée dans le roman nous accroche directement et nous pousse à connaître le dénouement le plus rapidement possible. En parallèle de l'aspect "efficace" du roman, les personnages sont complexes et terriblement bien écrits. Le tome 2 se fait cruellement attendre ! Dès 13 ans.

 

Black Bird, Tome 1 Cours ou meurs d'Anna Carey
Bayard Jeunesse, 2015
15,90€

Partager cet article

Repost0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 12:30

Sarah Mlynowski n'en est pas à son premier roman pour ados. Mais il faut bien dire que celui-ci mérite un petit focus, car il aborde des sujets d'actualité basés sur une situation pour le moins déroutante... je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir l'article !

 

Voilà qu'un drôle de rêve vient de se réaliser pour la plupart des élèves de la seconde B du lycée Bloomberg : suite à une séance de vaccination contre la grippe, ils peuvent désormais non seulement entendre toutes les pensées de l'intégralité des personnes autour d'eux, mais aussi communiquer entre eux. Tous les petits et gros secrets vont alors être dévoilés au grand jour. Désormais, tout le monde sait que Mackenzie a trompé Cooper, que Tess est folle de son meilleur ami, qu'Olivia est maladivement timide... Suivez le quotidien et les histoires de chacun de ces personnages, qui vont tenter tant bien que mal de découvrir les petits secrets de leur entourage en essayant de protéger le leur. Jusqu'où peut-on fixer la limite entre public et privé ?

 

Ambiance très américaine, mais sans gros clichés pour ce nouveau roman de Sarah Mlynowski. Dans ce récit plein d'humour, mais aussi de justesse sur les comportements adolescents, suivez les pensées de filles et de garçons aux vies bien différentes. Une écriture fraîche et jeune, une histoire originale, des personnages attachants et bien développés... Un bon livre à lire pour se détendre sur la plage ou dans le train ! Et même si la couverture peut sembler un peu "girly" à première vue, ce livre s'adresse aussi aux garçons !
À partir de 13 ans.


N'y pense même pas de Sarah Mlynowski
Wizz, Albin Michel Jeunesse, 2015
13,90€

Partager cet article

Repost0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 12:30

Après des séries à gros succès comme Uglies ou Midnighters, Scott Westerfeld revient avec non pas une série, mais un roman unique en son genre ! Une très belle suprise, à découvrir dès maintenant.

 

Darcy est aux anges : elle vient de recevoir une proposition de contrat de la part d'un grand éditeur New-yorkais pour les deux premiers tomes de sa série Afterworlds. Mais cette grande nouvelle va bouleverser son avenir étudiant. Devant rentrer à la fac à la rentrée prochaine, elle doit convaincre ses parents de la laisser emménager à New-York pour un an, le temps de corriger son livre comme le demande l'éditeur. Une nouvelle vie va démarrer pour elle, faite de bien des rebondissements…
Quant à Lizzie, héroïne de la série Afterworlds, elle vit elle aussi une vie pour le moins particulière. Tout commence par un attentat dans un aéroport, alors qu'elle tente de rentrer chez elle. Sur les conseils d'une opératrice au téléphone, Lizzie se fait passer pour morte et réussit non seulement à échapper au massacre, mais aussi à passer dans un monde intermédiaire : celui des fantômes n'ayant pas encore rejoint le monde des morts. Elle y fait la rencontre de Yama, le garçon de ses rêves...

 

Si la couverture paraît bien attrayante, le résumé l'est tout autant. C'est donc avec beaucoup de curiosité et d'impatience que je me suis plongée dans ce nouveau récit, et c'est avec beaucoup de plaisir que je l'ai lu. Chaque partie nous apporte son lot de découvertes. Avec Darcy, on découvre l'émancipation, le monde de l'édition, de la littérature Jeunes Adultes. Avec Lizzie, on s'immerge dans un monde beaucoup plus sombre, rempli de dangers et de secrets. Peu à peu, l'une et l'autre vont grandir et s'affirmer, créant un attachement immédiat du lecteur. Une écriture envoûtante, un récit prenant, un bon livre à lire au coin du feu ou au fond du lit !

À partir de 13 ans.

 

Afterworlds de Scott Westerfeld,
Pocket jeunesse, 2015
18,90€

 

Partager cet article

Repost0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 12:30

Vous rappelez-vous ce fantastique roman écrit par Polly Shulman paru aux éditions Bayard Jeunesse, La malédiction Grimm ? Nous en avions parlé ici... Si vous l'avez lu, réjouissez-vous ! Un tome du même esprit vient de paraître ! Si non, rassurez-vous, il est possible de commencer votre lecture par L’expédition H.G. Wells !

 

Dans La malédiction Grimm, nous rencontrions Elizabeth, découvrions le Dépôt des Objets Empruntables de la vile de New-York et une des ses collections spéciales regorgeant d'objets magiques et partions à la recherche de certains de ces objets, volés. Un premier tome au concept génial, un livre très esthétique et, à la fin de l'ouvrage, sont réunis les contes dont sont issus les objets mentionnés au cours de du récit.

 

Aujourd'hui, L’expédition H.G. Wells nous donne l'occasion de revenir dans cet endroit mythique et mystique : nous suivons cette fois-ci Léo qui, pour son exposé de sciences pour la fête de l'école, s'est vu recommander le Dépôt par sa professeure. Le jeune garçon est issu d'une famille de scientifiques et s'il est allé voir sa professeure à propos de son exposé, c'est qu'il a vu apparaître dans sa propre chambre... une machine à voyager dans le temps ! Conduite par son moi du futur et une jeune fille inconnue !
Inconnue... pas tant que ça pour nous lecteurs puisque l'histoire se déroulant quelques années après le premier tome, elle nous permet de retrouver une des personnages de La malédiction Grimm : Jaya, âgée de dix ans à l'époque, aujourd'hui adolescente. Ainsi, Léo va découvrir le Dépôt et une autre des collections spéciales qu'il abrite : Le legs Wells !

 

Préparez-vous à passer des moments incroyables, à rencontrer des personnages historiques hors du commun, à apprendre l’existence de nombreuses machines fantastiques toutes (ou presque) recensées dans le legs ! Une intrigue bien ficelée et un bon dosage entre la science, l'humour et l'amour !

L'expédition H. G. Wells peut être lu indépendamment de La malédiction Grimm et est à mettre entre toutes les mains dès 11 ans !

 

L'expédition H.G. Wells de Polly Shulman

Bayard Jeunesse, 2015

15,90€
 

 

Partager cet article

Repost0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 12:30

Dans le paysage de la littérature ado, les thrillers se développent de plus en plus. Cette année, les éditions Nathan ont déniché une trilogie horriblement prenante et haletante. Mêlant habilement le roman policier et la culture geek, Michelle Gagnon nous surprend sans cesse avec brio !

 

Elle, c'est Noa. Lassée de se promener de famille d'accueil en famille d'accueil, elle a su survivre seule depuis quelques années grâce à ses compétences en informatique. Un beau jour, elle se réveille sur une table d'opération, dans un hangar n'étant ni une prison, ni un hôpital. Son instinct la pousse à fuir, malgré la cicatrice qui lui barre la poitrine. Lui, c'est Peter. Son quotidien se résume à une famille très riche, une amoureuse qui s'éloigne peu à peu de lui et le site Internet /ALLIANCE/ qu'il a créé de toutes pièces. Un beau jour, il tombe sur un dossier de son père. Celui-ci porte le nom de Perséphone et intrigue tout de suite Peter. Lorsqu'il commence ses recherches, des hommes armés débarquent chez lui pour le menacer. Noa et Peter sont tous deux des hackeurs renommés, se respectent mutuellement sur le Web mais ne se sont jamais rencontrés. Enfin... Pas encore...

 

Attention, dès lors que vous commencez à lire ce roman, vous ne vous arrêterez pas avant d'avoir tourné la dernière page !!! Malgré des personnages principaux aux caractères un peu superficiels, l'auteure réussit à nous emmener de rebondissement en rebondissement, n'hésitant pas à faire des sacrifices. L'aspect geek et recherches scientifiques illégales créent une ambiance très particulière dans laquelle on se plonge volontiers. Construit entièrement sous forme de fuite perpétuelle, ce premier tome nous happe et ne nous lâche plus. ADDICTIF ! Dès 13 ans.

 

Expérience Noa Torson Tome 1 Ne t'arrête pas

Michelle Gagnon

Nathan, 2015

16,90€
 

Trailer...

Partager cet article

Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 12:30

Dans le domaine de la bande dessinée, les américains sont très forts pour réaliser des récits autobiographiques tragicomiques. Traitant leurs malheurs avec dérision, c'est toujours avec attendrissement que se lisent ces livres. Raina Telgmeier ne déroge pas à la règle et on vous le montre avec ses deux histoires : Souriez et Sœurs. Les dessins vous diront peut-être quelque chose, c'est elle qui a illustré la série Le club des baby-sitters !

 

 

Dans Souriez, on découvre le drame de Raina : perdre ses deux dents de devant au cours de son année de sixième. Horrifiée, la jeune fille, déjà destinée à porter un appareil dentaire, n'est pas au bout de ses peines. Après les moqueries de sa petite sœur et de ses camarades de classe, dentiste, endodontiste, parodontiste se relaient au fil des ans pour lui reconstruire la mâchoire. Prothèse, appareil, casque, tout y passe et Raina, qui voulait simplement passer une scolarité normale, va vivre des péripéties incroyables. Ajoutons à cela les délices de l'adolescence... Drôle, hilarant, et plein de bons sentiments, Souriez se lit d'une traite et se relit à volonté !!

 

 

Avec Sœurs, Raina nous raconte cette fois l'aventure que constitue une petite sœur. Grandir n'est déjà pas une étape facile mais alors avec une sœur... Les vacances en famille ne sont pas toujours une joie non plus ! Aux États-Unis, il n'est pas rare de cumuler les heures de route jusqu'à l'épuisement et lorsque la famille n'y met pas du sien, cela peut devenir un véritable enfer ! Heureusement, avec le recul, Raina Telgmeier a su apporter sa touche d'humour... Un récit autour de l'adolescence (la majeure partie de l'histoire se situe après Souriez), de l'amour fraternel, de l'importance de la famille, bref... Que du bon !!

 

 

Ces livres peuvent se lire dès 11 ans et bien plus tard !

 

 

Bandes dessinées de Raina Telgmeier chez Akiléos

Souriez, 2011 - 15,00€

Sœurs, 2014 - 15,00€

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 12:30

Florence Thinard fait partie de ces auteurs discrets, dont on entend peu parler mais qui se font doucement leur place dans la littérature jeunesse. Son roman Encore heureux qu'il ait fait beau, sorti en 2012 chez Thierry Magnier, fut sélectionné pour le Prix des Incorruptibles 2013-2014, lui conférant ainsi une meilleure visibilité. Son nouvel ouvrage, Cavalcades, est en bonne voie pour suivre le même chemin.

 

Le moment où Félix est le plus heureux, c'est lorsqu'il part chez ses grands-parents, pendant les deux mois d'été. En effet, les Maillet tiennent une ferme avec une écurie immense ! Quelle joie pour Félix de pouvoir passer des journées au grand galop sur le dos de Tonka ! Oui mais voilà... Le jour de son arrivée au Clos Vert, une surprise l'attend : ses grands-parents ont décidé d'accueillir quatre jeunes en réinsertion sociale pour les remettre dans le droit chemin. Félix ne comprend pas ce choix, d'autant que la cohabitation devient très vite difficile. Mais il ignore que le Clos Vert est en grand péril financier  ...

 

"Un autre tête-à-tête se déroulait non loin de là. Rencogné dans l'angle le plus reculé de son box, le grand Cheyenne observait la fille assise dans sa mangeoire. Myriam s'était hissée dans la longue auge de bois qui occupait tout un pan du mur, vestige du toin lointain où l'écurie avait été une étable. Adossée au mur, les jambes pendantes, les mains sur les genoux, elle semblait dormir. L'animal s'interrogeait sur cette humaine bizarre qui n'essayait pas de le toucher, ne gesticulait pas, ne donnait pas d'ordre et ne demandait rien puisqu'elle ne parlait pas. La curiosité fut la plus forte. Cheyenne tendit le cou et allongea le nez pour capter l'odeur de l'étrange étrangère. Il lui manquait encore un bon mètre. Il fit donc un pas en avant. Encore trop court. Deuxième pas. Rassuré par l'immobilité totale de Myriam, le grand cheval avança des naseaux prudents, prêt à broncher à la moindre alerte. Il effleura de ses lèvres poilues les grosses bottes de la jeune fille, sa chemise noire, son sac, son front, ses cheveux. Il s'emplit de l'humaine en répandant sur elle son souffle chaud et parfumé.

- C'est déjà beaucoup, ce que vous faites là, commenta Amédée, arrêté au seuil du box."

 

Ce roman est terriblement intelligent. On suit ces jeunes, la façon dont, petit à petit, ils s'approprient les chevaux et on les voit évoluer avec émotion. Impossible de ne pas s'attacher aux huit personnages principaux. On a envie de les accompagner, de se battre, de se révolter, de grandir à leurs côtés. Ce roman apporte une nouvelle vision du monde équestre en démontrant l'aspect thérapeutique que peuvent avoir les chevaux, aspect trop rarement évoqué dans la littérature jeunesse. Une perle, à mettre entre toutes les mains, amoureux de chevaux ou non ! Dès 11 ans.

 

Cavalcades de Florence Thinard
Thierry Magnier, 2014
9,80€

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 12:30

Pocket jeunesse a enfin traduit le premier roman de T. R. Burns en France, on est ravies !!

 

Seamus Hinkle est un garçon comme les autres, qui va chaque jour sagement à l'école. Il aime par dessous tout le mardi, pour la cantine qui propose des poissons panés dé-li-cieux ! En bref : Seamus est un peu dissipé, certes, mais reste un élève convenable. Un midi, une bataille de nourriture éclate à la cantine et, par mégarde, il assomme définitivement sa professeur. C'était un accident !! Qu'importe, Seamus est directement envoyé à l'Académie Kilter, connue pour son très efficace programme de remise dans le droit chemin des enfants. La directrice, Mme Kilter, est une mégère (au premier abord), l’établissement est vieillot (mais cache bien son jeu...), les enfants sont silencieux, tout ça ne présage rien de bon. Pourtant on se rend vite compte que l'académie n'est pas, mais pas du tout, une école comme les autres ! Seamus y apprend notamment à piéger ses professeurs ! Le jeune garçon va se découvrir un talent inné pour faire ses devoirs et sera, en un rien de temps et sans le vouloir, la coqueluche de l'école.

 

Situations hilarantes (étant donné qu'il faut gagner davantage d'avertissement que d'étoiles d'or, Seamus se voit téléphoner au "standard des fayots" pour dénoncer ses camarades de délits mineurs commis dans la journée), matières inattendues (activités sportives afin d'apprendre à toucher les professeurs) et associations improbables (les "pagailleurs" doivent se regrouper pour lutter contre les biologistes, les comédiens, pour gagner différents prix,...).

Drôle, inventif, étonnant, un bon cocktail à déguster dès 11 ans !

 

L'académie Kilter de T.R. Burns
PKJ, 2014
14,90€

 

 

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.