Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 12:30

Marre de la rentrée littéraire trop réaliste et trop déprimante ? Pas de problèmes ! Les éditeurs jeunesses nous offrent une rentrée littéraire ado qui dénote ! Et en première ligne, nous retrouvons les éditions Hélium et leur nouveau titre très médiatisé : Humains de Matt Haig. Le synopsis est simple : un extraterrestre débarque sur Terre et nous offre sa vision du monde humain. Le résultat ? Un mélange très réussi d'analyse critique, de tendresse et d'humour.


Le professeur Andrew Martin, éminent mathématicien de l'université de Cambridge, vient de résoudre une équation décisive pour l'avenir de l'Humanité. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les Vonnadoriens, extraterrestres pour qui les mathématiques sont la religion ultime, ne sont pas du tout d'accord pour que l'Humanité avance aussi vite. Ils envoient donc un émissaire, chargé de prendre la place d'Andrew Martin et d'étouffer l'affaire. Le voilà donc fraîchement débarqué sur une planète aux codes inconnus, lui qui n'a même aucune conscience de la nécessité de s'habiller. Et il va falloir y habiter... La tâche est loin d'être simple...

 


La publication que j'avais entre les mains s'appelait "Cosmopolitan", et je me dis qu'à tout le moins elle m'aiderait à maîtriser la langue. Cela ne me prit pas longtemps. Les idiomes humains écrits sont d'une simplicité grotesque, étant presque entièrement constitués de mots. J'avais interpolé la totalité de la langue écrite dès la fin du premier article, et en prime je savais tout sur "la petite touche qui peut booster votre moral - et votre vie de couple". Et aussi : je compris que l'orgasme, ici, était d'une importance cruciale. Il apparaissait que l'orgasme était le pilier central de la vie locale. Peut-être était-ce même la seule chose qui ait un sens sur cette planète. Le but des humains dans la vie était simplement de rechercher l'illumination de l'orgasme. Quelques secondes de répit dans les ténèbres environnantes.

 

Bien évidemment, l'un des principaux atouts de ce roman est l'humour. Décalé, toujours juste et parfois cruel envers l'espèce humaine, il nous arrache un rictus, un sourire, voire un rire franc et sans retenue. Mais Matt Haig parvient également à nous faire réfléchir sur le bien-fondé de l'espèce, de notre existence. Entre critique globale et analyse des comportements individuels, on lit en filigrane une réelle décortication de la société, nous obligeant à nous poser de bonnes questions. Roman intelligent et plaisir indéniable de lecture, Humains marquera, et à long terme ! Dès 15 ans.

Coup de cœur tout particulier pour la sublime couverture française réalisée par la grande Joëlle Jolivet !

 


Conseils à un humain :

 

8. Les tartines de beurre de cacahuètes vont parfaitement bien avec un verre de vin blanc. Ne laisse personne te persuader du contraire.

13. Tu n'aurais pas dû naître. Ton existence est aussi proche de l'impossible que cela se peut. Refuser l'impossible, c'est te refuser toi-même.

25. Il n'y a qu'un genre de littérature. Ce genre s'appelle : le livre.

33. Tu n'es pas la créature la plus intelligente de l'Univers. Tu n'es même pas la créature la plus intelligente de ta planète. Le langage tonal du chant de la baleine à bosse déploie plus de complexité que toute l'œuvre de Shakespeare. Ce n'est pas une compétition. Enfin, si. Mais ne t'inquiète pas pour ça.

53. N'aie jamais peur de dire à quelqu'un que tu l'aimes. Il y a des choses qui ne vont pas dans ton monde, mais l'excès d'amour n'en fait pas partie.

 

 

Sortie le 20 août 2014 !


Humains de Matt Haig
Hélium, 2014
15,90€


 

Partager cet article

Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 12:30

Sous-titre : "écrit uniquement parce que mon psy y tient, mais franchement c'est moisi".

 

Sur la petite annonce, l'appartement était décrit comme ayant "1 chambre + 1 pièce détente". Je dors dans la pièce de détente. Je pense que c'est une faute de frappe et que le proprio voulait dire, en fait, "1 placard".


Encore un journal ? Oui mais pas n’importe lequel, celui d’Henry, un adolescent plutôt mal dans sa peau. Il vit seul avec son père et est suivi régulièrement par un psychiatre, Cecil,  depuis que c’est arrivé. ÇA, c’est le désastre qui a démoli la famille d’Henry et qui l’a fait voler en mille morceaux. Depuis, plus rien n’est comme avant. Henry et son père ont dû changer de ville pour essayer d’oublier et de se reconstruire. Et pour Henry cela signifie aussi un nouveau collège, de nouveaux camarades de classe et éventuellement un nouveau départ sans racontars et ragots. Le thérapeute d’Henry lui conseille alors d’écrire un journal intime, idée qu’il trouve saugrenue au départ mais à laquelle il va se prêter de plus en plus.

 

Le journal malgré lui de Henry K. Larsen est une de ces lectures intelligentes, drôles et fichtrement bien amenées, qui ne laissera personne indifférent. Entre humour, cynisme et fait de société ce livre passe au crible les comportements, les émotions et l’adolescence. Les personnages principaux mais aussi les secondaires sont attachants et crédibles, la description d’un ado qui a grandi trop vite émouvante et talentueuse. À partir de 15 ans.

 

Mention spéciale pour la traduction de Valérie Le Plouhinec et la couverture, fort réussies !
Une vraie révélation !  

 

PS : Ce livre a reçu en 2012 le Governor General's Literary Award, un prix canadien anglais pour les romans adolescents.

 

Le journal malgré lui de Henry K. Larsen de Susin Nielsen
Hélium, 2013
14,50€

Partager cet article

Repost0
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 12:30

Auteur de polars et fantasy pour adultes, Olivier Gay nous réjouit aujourd'hui en se lançant dans la littérature pour adolescents. Ce premier tome de la série Le noir est ma couleur s'avère très prometteur. Un vrai régal de lecture, évitant les faux-semblants et prenant les ados pour ce qu'ils sont : des adultes en devenir. 

 

Dans la même classe depuis le début de l'année, Alexandre et Manon s'ignorent royalement. Lui, c'est le bad-boy du lycée, plus habitué à traîner dans les bars glauques et sur les rings que dans une salle de cours. À l'inverse, elle, c'est l'intello typique, qui ne sort jamais, collectionne les 20/20 et se démarque par une discrétion excessive. À première vue, tout les oppose. Un beau jour, Alexandre, pour gagner un pari, décide de la séduire. Allant d'échecs en échecs, il décide de la suivre et se retrouve à devoir la sauver d'une étrange créature... Il doit se rendre à l'évidence : cette histoire ne semble franchement pas normale...

 

Si le synopsis paraît éculé, Le noir est ma couleur est à coup sûr un roman hors-norme, à cheval entre le polar et la fantasy. On va de surprises en rebondissements, sans cesse étonné et amusé. Olivier Gay se place tour à tour dans la tête d'Alexandre puis de Manon, nous offrant ainsi leurs réflexions, mais aussi deux tons radicalement différents. On retrouve en Alexandre le même cynisme et le même "anti-héros" que dans Les Dossiers Dresden de Jim Butcher. On rit, on frissonne, on veut connaître la fin : un très très bon début de série ! Dès 14 ans.

 

- C'est moi qui la décoincerait, déclaré-je.
Mes amis se retournent vers moi. Fred arrête de machouiller sa paille. Ils ont déjà oublié de quoi nous parlions.
- Qui ça ?
- Manon, expliqué-je patiemment. Ma voisine de ce matin.
- Sérieux, tu bloques toujours sur elle ?
(...)
- Je suis célibataire pour l'instant, alors cette fille-là ou une autre... Je vais la draguer jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus et je la garderai sous la main, histoire qu'elle apprenne à me souffler les bonnes réponses. Je vais la dresser, moi.

 

Le noir est ma couleur, Tome 1 Le pari
d'Olivier Gay
Rageot, 2014
11,90€

 

 

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 12:30

Depuis près de 10 ans, les éditions Talents Hauts sont célèbres pour leur ligne éditoriale : bousculer les mentalités et offrir des textes engagés, en particulier en faveur de l'égalité des sexes. Aujourd'hui, avec Quatre filles et quatre garçons, elles nous proposent une vision très réaliste du monde du collège et, en particulier, de l'année de 3ème.

 

Joséphine, Benoît, Sarah, Dorian, Juliette, Mehdi, Clotilde et Corentin rentrent de la plage, en plein été. Comme toujours, ils sont dans le 15, le bus qui les réunit depuis la 6ème et qui a vu naître leur amitié indéfectible. Oui mais voilà, l'an prochain sera leur dernière année ensemble. Après la 3ème, leurs routes se sépareront. C'est suite à ce constat que germe l'idée de Jo : faire un journal de bord à 8 de cette année. À tour de rôle, chacun prendra donc la parole, chacun à sa façon, pour raconter leurs péripéties mais aussi, et surtout, leurs petits tracas et leurs tourments. Nous voici plongés dans la vie de huit ados de 15 ans...

 

Deux choses m'ont paru évidentes une fois ce roman refermé : je me sentais revenir quelques années en arrière et tout ado devrait le lire avant de commencer son année de 3ème. Florence Hinckel parvient à décrire cette période de la vie de manière très réaliste, avec beaucoup de simplicité et d'innocence. Tout y est : les premiers émois, l'amitié-amour, les questions fondamentales (mais comment savoir dans quel sens pencher la tête lorsqu'on embrasse ?), la rébellion,... Mais l'auteure aborde également des sujets plus sensibles et plus difficiles tels que l'anorexie et l'homosexualité, tout cela avec beaucoup de pudeur et sans lourdeurs. Hymne à l'amitié et roman de l'été, Quatre filles et quatre garçons est à mettre entre toutes les mains. Que l'on ait 15 ans... ou quelques années de plus.

 

"Le problème de l'adolescence, c'est ça :
les parents ne parviennent pas à vous faire quitter l'enfance.
"

 

Quatre filles et quatre garçons de Florence Hinckel
Éditions Talents Hauts, 2014
14,50€

Partager cet article

Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 12:30

La trilogie Le Pacte est issue de l'association de Jenny Han (auteure de L'été où je suis devenue jolie) et Siobhan Vivian (auteure de La Liste).

Ambiance de campus sur fond de vengeance et de luxe, la série réunit trois héroïnes qui veulent toutes trois prendre leur revanche sur des méfaits qu'elles ont subi par le passé. Moqueries, surnoms odieux et autres méchancetés, les ados sont inventifs... mais pour les bourreaux, il est temps de payer !
C'est ce à quoi vont s'employer nos trois héroïnes avec une vengeance qui monte peu à peu dans les extrêmes au fil des pages...
Ne vous fiez pas à leur air charmant ! Mary, Kat et Lillia vont faire passer un sale quart d'heure (voire plus) à tous ceux qui ont eu le malheur de se frotter à elles.


Entre le roman à suspense et la littérature dite girly, Le Pacte est une trilogie qui nous plonge au fil des pages dans une noirceur de plus en plus grande. Surprenante et addictive, nous avons hâte de découvrir le fin mot de l'histoire... le tome 2 nous ayant laissé complètement éberlués ! À lire d'urgence. Dès l'âge de 14 ans environ.

Deux tomes disponibles :

 

  • Tome 1 - Vengeance
  • Tome 2 - Mensonges

 

Le Pacte de Jenny Han et Siobhan Vivian
Scarlett, 2013-2014
16,00€ chaque

Partager cet article

Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 12:30

Blake Nelson fait partie des auteurs qu'on ne présente plus. Si son nom ne vous dit rien, vous avez sûrement déjà entendu le nom de son roman le plus célèbre : Paranoid Park, porté à l'écran en 2007 par Gus Van Sant. Aujourd'hui, c'est à nouveau avec un roman axé sur la violence et l'errance des adolescents qu'il nous interpelle. Addiction, sorti au mois de mai, a été une réelle découverte.

 

Maddie a 17 ans. Suite à de nombreux problèmes d'alcool, de drogue et, surtout, de comportements violents, elle se retrouve en cure de désintoxication. Elle est abstinente, par la force des choses, mais tout de même très rétive. Heureusement, son amie Trish est là pour la soutenir. Et c'est sans compter Stewart... Participants tous deux à la sortie cinéma du mardi (seule sortie autorisée), ils tombent très vite amoureux. Mais aucune relation n'est tolérée durant la cure. Maddie et Stewart défient donc le règlement et se mettent en danger. Toutefois, la sortie s'annonce. Dehors, les séparations et les rechutes peuvent être nombreuses. Alors que l'une se sent plus solide et plus forte, l'autre perd de plus en plus pied. La question se pose pour Maddie : à quel point peut-on aider quelqu'un sans risquer de se perdre à nouveau ?


 

Trois raisons de lire ce roman

La première, c'est un roman très juste et percutant. I
l nous apporte autant d'humilité et nous arrache autant de larmes que Nos étoiles contraires de John Green, best-seller du moment. La deuxième raison, c'est que ce roman est un vrai message d'espoir. En traitant d'un sujet aussi réaliste, il permettra à beaucoup de jeunes connaissant le même mal-être (sans en être forcément au stade des héros) de se reconnaître. Or, l'entraide et le soutien sont au cœur du récit. Enfin, la dernière raison, c'est le sujet. Oui, la drogue et l'alcool sont des sujets très compliqués à traiter. Alors pour une fois que c'est fait avec subtilité et intelligence, il serait trop bête de passer à côté. Un excellent roman à dévorer, un concentré d'émotions à offrir autour de nous ! Dès 15 ans.


 

"Dans deux jours, tu seras propre et correctement habillé. Tu n'auras plus la nausée et tu y verras clair. Tu te promèneras en peignoir et chaussons, avec ton infusion à la main et ton programme du jour dans la poche. Emploi du temps : réunion d'information médicale sur l'alcool et les drogues, puis séance de thérapie contre l'addiction à l'alcool et aux drogues, et ensuite groupe de parole sur la dépendance à l'alcool et aux drogues. Les sujets ne sont pas très variés.
Mais c'est le but. Spring Meadow. Centre de désintoxication. Ce sont tes vingt-huit premiers jours.
D'une certaine façon, ce sont les plus faciles."


 

Addiction de Blake Nelson
Wiz, Albin Michel Jeunesse, 2014
15,00€

Partager cet article

Repost0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 12:30

Après le succès des livres de George R.R Martin et de la série télévisée, les dérivés fleurissent ! On garde en mémoire notamment la bande-dessinée chez Dargaud, pour laquelle l'engouement fut plus mitigé. Aujourd'hui, c'est un superbe pop-up que nous offre Huginn & Muninn.

 

Dans ce livre animé, vous allez découvrir les sept royaumes comme jamais vous ne l'aviez espéré. Ce voyage passionnant sur le territoire de Westeros est totalement inspiré du générique de la série HBO Game of Thrones. Sont recréés en trois dimensions tous les lieux clés de la série : la capitale Port-Réal, le château de Winterfll, les Îles de fer, le Mur... Les créatures les plus emblématiques ont également plus de vie que jamais. Admirez ainsi les loups géants, les Marcheurs blancs ou les célèbres dragons...

 

À la tête de ce bijou, Matthew Reinhart (ingénierie papier) et Michael Komarck (couverture et illustrations) ont imaginé cinq scènes exceptionnelles et plus de trente dépliants ! Vous pouvez, au choix, le lire page par page ou le déplier et révéler ainsi la carte complète de Westeros et Essos de plus d'un mètre de longueur ! Ce pop-up spectaculaire et passionnant est un ouvrage indispensable à tous les fans !

Game of Thrones, le guide pop-up de Westeros
Huginn & Muninn, 2014
55€

 

Pour les fans, voici un trailer vidéo !

 

Partager cet article

Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 13:00

9782360511037_1_75.jpgÀ destination des lecteurs dès l'âge de 15 ans, Cœur d'Acier est un roman où l'action ne s'arrête jamais ! À l’Émile, on en est littéralement fans !

Nous suivons les pas de David, un jeune homme prêt à tout pour éliminer le surhomme le plus fort de toute l'Amérique : Cœur d'Acier. Seul problème, Cœur d'Acier est à l'épreuve des balles, des explosions, il peut voler et transformer tout ce qu'il souhaite en acier. Il est donc invulnérable... à une chose près. Mais laquelle ? C'est ce que David va s'efforcer de découvrir durant plus d'une décennie...


Au final, Coeur d'Acier est un roman explosif à tous les niveaux. Suivez des personnages au cran fou dont la témérité nous fait littéralement trembler de peur pour eux. En bref, point besoin de vous faire un roman sur ce livre, nous n'avons que des mots élogieux pour le décrire : génial, immersif, tantôt drôle tantôt plus sérieux, toujours dans le cœur de l'action... Foncez-y ! C'est de la bombe !

 

Coeur d'Acier de Brandon Sanderson
Orbit, 2014
14,90€

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 13:00

Le Cœur des louves, c’est une histoire de femmes, de celles qui vous marquent et vous obsèdent.


9782812605581FS.gifElles sont de retour dans ce tout petit village de montagne, isolé de tout. Elles ? Une mère écrivain à succès en quête d’inspiration et sa fille adolescente solitaire et écorchée. Catherine et Celia. Le village où vivait également Tina, la grand-mère, morte depuis de nombreuses années que l’on traitait de pute et de sorcière. Les deux femmes ne rencontrent que méfiance et scepticisme…et si une malédiction pesait vraiment sur leur famille ? Quels douloureux secrets se tapissent derrière ces portes closes ? Qui croire ?

Car chacune de ces femmes sont les dépositaires d’une histoire, d’une tragédie qui les dépasse et qui ne pourra se révéler que dans la souffrance et le fracas.

 

Stéphane Servant nous plonge avec brio et finesse dans l’atmosphère confinée d’un village, d’un pays où tout le monde connaît tout le monde, et où la moindre erreur, le moindre faux-pas se répercute sur des générations entières. Ce pays est au cœur même du roman, avec ses croyances ancestrales, ses légendes pourtant réelles et cette beauté sauvage qui enchante autant qu’elle rend fou. Le lecteur suit trois générations de femmes, de la guerre à maintenant, qui se font louves pour contrer la violence des hommes.

Un roman complexe et mystérieux, impossible à résumer, à l’écriture fluide et incisive. Inutile de résister au charme toxique de ce conte, de ce roman initiatique furieux : une fois commencé il est difficile de le lâcher.

 

Dès 15 ans car les thèmes abordés (violence, sexualité, histoire de famille) peuvent gêner. Une sublime découverte qui ne laissera personne indifférent !

 


Le Cœur des louves, de Stéphane Servant

Le Rouergue, 2013

17,50€

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 12:30

Les Salauds Gentilshommes (titre original : The Gentleman Bastards) est une série de fantasy de l'écrivain américain Scott Lynch. Les Mensonges de Locke Lamora est le premier tome.


lockelamora.jpgLocke Lamora est un virtuose : du vol, de la rapine et de la tromperie. Vendu à un faux prêtre par son ancien maître, il va affiner ses techniques et ses intrigues jusqu’à devenir un Salaud Gentilhomme. Avec sa bande, il écume la belle ville de Camorr et tente des coups de plus en plus gros… Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si un mystérieux inconnu, qui se fait appeler le Roi Gris, ne commençait à semer la zizanie parmi les différentes factions et à menacer le Capa Barsavi : le chef des bandes criminelles de Camorr. Les Salauds Gentilshommes vont, bien malgré eux, se retrouver impliqués dans le conflit, conflit qui semble prendre des proportions énormes… 

 

Scott Lynch réussit le tour de force de rendre accro ses lecteurs dès le début du roman. Les intrigues se succèdent, toutes plus imbriquées les unes dans les autres. Les descriptions sont majestueuses et donnent vie à la ville. Le lecteur se surprend à rêver de Camorr la belle, ville d’inspiration vénitienne qui n’est pas sans rappeler l’Ankh Morpork de Terry Pratchett. Scott Lynch nous propose ici des héros qui n’en sont pas vraiment : attachants, mais faillibles, résolument humains. Et il les maltraite pour le plus grand plaisir du lecteur. La violence et l’action gagnent en intensité tout au long du roman.
Attention cependant car une lecture attentive s’impose. En effet la narration s’appuie sur deux fils : la jeunesse de Locke et sa dernière aventure, le passé contre le présent proche. Une myriade de personnages secondaires vient également ajouter à la densité du roman.
Scott Lynch ne nous accorde aucun répit et ce, jusqu’à la dernière phrase qui laisse le lecteur sur sa faim ! 

 

Une lecture indispensable pour tous les adeptes de fantasy et d’intrigues savamment orchestrées, dès 15 ans !

 

Les Salauds Gentilhommes
Tome 1, Les Mensonges de Locke Lamora
de Scott Lynch
J'ai lu Science-Fiction, 2013
8,90€

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.