Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2019 5 22 /02 /février /2019 12:30

Les jeunes ados sont des férus de bédés difficiles à contenter. En revanche, quand ils aiment quelque chose il devient difficile de passer à côté ! Parmi leurs séries à succès nous retrouvons des titres comme Les Légendaires (Delcourt), Louca (Dupuis) ou encore Seuls (Dupuis). Cette dernière saga est d'ailleurs depuis plusieurs années LA référence en matière de récit étrange et post-apocalyptique pour le public visé. Cependant, il se pourrait bien qu'un nouvel adversaire se présente dans la partie : KidZ de Aurélien Ducoudray et Jocelyn Joret (Glénat).

 

 

Brooks, Spielberg, Ben, Mickey et les jumeaux vivent tous ensemble. Ils voyagent de maisons en maisons afin d'échapper à la menace qui les poursuit. En effet, ils sont les derniers survivants d'une apocalypse zombie et pensent former le dernier rempart avant la disparition totale de l'humanité. 

Obligés de fuir sans cesse et de combattre des ennemis qui n'ont de cesse de réapparaître, nos héros s'attendaient à tout sauf à l'arrivée de Polly et Sue, deux jeunes sœurs (dont une en fauteuil roulant) en pleine traversée d'Amérique à la recherche de leurs parents. D'abord méfiants, ils acceptent finalement de les accueillir à conditions que les deux sœurs se plient à leur règlement,

 

Tout va alors changer dans le quotidien de nos héros. Pour le meilleur, et surtout pour le pire...

 

 

Cette nouvelle collaboration est ABSOLUMENT GÉNIALE ! Le scénario de KidZ rassemble tout ce qui est nécessaire à la naissance d'une bonne histoire de zombies : de l'action, du suspens, du mystère et des héros débrouillards ! 

 

Le graphisme de Joret est très moderne et parfaitement incroyable, il nous entraîne à mi chemin d'univers connus comme ceux de Gorillaz ou de Spielberg et c'est un véritable régal ! 

 

Une nouvelle série dont nous attendons la suite avec vraiment beaucoup trop d'impatience !

Dès 12 ans.

 

KidZ de Ducoudray et Joret

Glénat, 2019

14,95€

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2018 2 02 /10 /octobre /2018 12:30

Cette année, pour la deuxième fois, sera décerné le prix Vendredi, prix national de littérature ado. Celui-ci présente une sélection, plus ou moins éclectique, dont l'objectif " est de mettre en valeur la richesse et la créativité de la littérature jeunesse française contemporain" (voir ici). 

Nous, libraires jeunesse, sommes donc fortement concernées par cette sélection et avons jeté notre dévolu sur la sélection ; en ressorte quelques pépites comme Rester Debout, de Fabrice Colin, Pâquerette, de Gaston Boyer ou encore Les Amours d'un Fantôme en temps de guerre, de Nicolas de Crécy. 

 

Ce dernier est mon plus grand coup de cœur de la sélection. On y découvre l'histoire d'un jeune fantôme dont les parents viennent mystérieusement de disparaître. Avec l'aide de son oncle, il va alors lui aussi disparaître et vivre caché en compagnie d'une autre fantôme, Lili. Tout cela se passe dans la deuxième moitié du vingtième siècle.

Notre jeune héros finit par prendre conscience des raisons de ces disparitions forcées, c'est la guerre au pays des Fantômes. Un parti politique, celui des Fantômes Acides, a choisi de contrôler tous les autres fantômes et ses membres tentent d'éliminer tout opposant à leurs idées, peu importe les méthodes. Fatigués de toujours rester cachés, notre fantôme et sa nouvelle amie décident de devenir actifs et de s'engager dans la Résistance. C'est ainsi qu'ils font une étrange découverte : tout ce qui se passe dans le monde des Fantômes fini irrémédiablement par se produire dans celui des humains... Ainsi, la violence fantôme engendre la violence humaine et inversement, créant un cercle vicieux et sans fin. 

 

 

A la lecture de ce roman, nous comprenons bien vite que l'aventure du petit fantôme n'est pas anodine. En effet, dans ce roman, Nicolas de Crécy raconte la Seconde Guerre Mondiale et apporte un nouveau regard sur les conflits qui se répètent encore et encore ; le tout dans un texte d'une grande poésie et des illustrations splendides. 

Les Amours d'un Fantôme en temps de guerre est une magnifique fresque, un morceau de vie et d'espoir au milieu de la réalité. A savourer, dès 14 ans.

 

Les Amours d'un Fantôme en temps de guerre, de Nicolas de Crécy

Albin Michel Jeunesse, 2018

23.90€

 

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 12:45

 

 

Chaque jour Dracula, une bande dessinée qui contribue à la prévention du harcèlement scolaire, que chaque parent devrait lire et qui devrait se trouver dans chaque CDI.

Écrite par Loïc Clément à qui on doit Professeur Goupil (Little Urban) et illustrée par Clément Lefèvre dont on connait déjà l'univers fantastique de l'épouvantable peur d'Epiphanie Frayeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons tous été enfants, et Dracula aussi, avant d'être le vampire célèbre qu'il est aujourd'hui. Nous sommes donc tous allés à l'école, et malheureusement ça ne s'est pas toujours bien passé . Dans cette bande dessinée, qui peut aussi être lue comme un album, nous suivons le quotidien du petit Drac et le cauchemar qu'il vit à l'école, à cause d'un groupe d'enfant l'ayant prit pour cible. Victime de violences physiques et morales (ses dents pointues, son allergie au soleil, sa façon de s'exprimer), Dracula n'en parle à personne et garde tout pour lui, jusqu'au jour de la brimade de trop.

 

 

 

À travers ce personnage aux multiples capacités extraordinaires et à la renommée internationale, les enfants peuvent relativiser les faits, et comprendre qu'il n'y a pas de honte à parler de ce que l'on vit, que cela peut arriver à tout le monde, et que les violences et les insultes ne nous caractérisent pas. Parmi les personnages, on retrouve aussi le père de Dracula, dont la réaction est extrêmement bien imagée, et exprime parfaitement la tempête intérieur qui secoue les proches à l'annonce du harcèlement que subit leur enfant. 

 

 

"La rébellion de Dracula fut pourtant de courte durée...

 

Que l’éternelle victime ose un tant soit peu se rebeller provoqua la fureur de Christophe ! 

 

On ne sait pas très bien ce que Christophe et sa bande firent à Dracula en représailles mais...

 

Cette fois-là, la violence atteignit un palier supplémentaire,

 

Celui de trop.

 

Celui qui marque.

 

Et laisse des séquelles."

 

 

 

Chaque jour, Dracula de Loïc Clément et Clément Lefèvre

Delcourt Jeunesse, 2018

10.95 €

 

 

Partager cet article

Repost0
1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 12:30

 

Nouveau venu de la collection 1000 pages chez Glénat, ce roman graphique est un ovni, d'un genre indéfinissable. Entre initiatique et dramatique, il nous conte une histoire de fantôme et de quête de soi.

 

 

Louison comme tous les étés se rend chez sa grand mère pour y passer ses vacances, avec sa grande sœur et ses cousines. Seulement voila, cette année l'écart d'âge entre elle et les autres filles de la famille se fait sentir, elles deviennent adultes tandis qu'elle est encore coincée dans l'enfance. Résultat, elle se sent rejetée et erre dans la maison avec sa grand mère jusqu'au jour où elle tombe nez à nez avec le fantôme d'une jeune fille de son âge, qui se trouve être sa grand-tante. Elles vont ainsi lier une amitié très forte, assez forte pour que cette dernière n'ai plus envie de la laisser partir... Tandis que les grandes passent leur temps entre plage, premières cigarettes, et premiers émois amoureux.

 

 

Ce roman graphique nous montre les difficultés à grandir et vieillir, du passage de l'enfance à l'adolescence, de la vieillesse et des troubles de mémoire et ce, dans l'atmosphère légère des vacances estivales en famille.

À lire dès 14 ans !

L'été fantôme de Elizabeth Holleville

Glénat, 2018

25 €

 

 

Partager cet article

Repost0
20 avril 2018 5 20 /04 /avril /2018 12:30

Cette bande dessinée adaptée du roman de Malika Ferdjoukh par Nicolas Pitz, nous plonge dans une histoire mêlant culture cinématographique, aventure initiatique et premières romances. 

 

 

Suivez Harry Bonnet, un jeune parisien de 16 ans, passionné par le cinéma, qui se retrouve projeté dans le Hollywood des années 60 du jour au lendemain.

Après l'embauche de son père en tant que chef particulier pour une actrice vivant à Hollywood, Harry passe son été à conduire sur les routes américaines, à traîner au cinéma privé de leur hôte et à tester toutes les crèmes glacées sur la plage.

Mais voila qu'un jour, il tombe sans le savoir, sur le tournage secret d'un film du maître du suspense, pour lequel il se passionne.

 

 

 

 

 

L'histoire, reprend des faits véridiques, tels que la volonté du réalisateur d'adapter Marie-Rose qui l'avait subjugué au théâtre, la fascination de l'homme pour ses muses, des actrices jeunes et toujours blondes. Mais aussi le monde complexe et parfois dangereux du Hollywood des 60s.

Cette bande dessinée plaira aux grands comme aux moins grands (à partir de 13 ans), qui veulent découvrir cette aventure estivale aux cotés de cet adolescent en plein "American Dream" !

 

 

 

La bobine d'Alfred de Malika Ferdjoukh et Nicolas Pitz

Rue de Sèvres, 2018

14€

 

Partager cet article

Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 12:30

On connait bien Adrien Albert pour son travail pour les petits avec des albums à la fois tendres et amusants. On le retrouve ici avec un super bande-dessinée dont voici les détails. 

 

Pour Morino, les vacances commencent plutôt bien : confortablement installé dans sa caravane, il boit comme tous les soirs une tasse de tisane. Et comme toutes les nuits, il se réveille soudainement pour un besoin urgent. Et plutôt que de sortir de la caravane en pyjama, il a eu la bonne idée d'installer une petite trappe dans le sol de la caravane. Mais cela ne convient pas tout à fait à Claude, un squelette réveillé par une pluie fort odorante. Ce dernier décide de rendre visite à Morino pour lui faire part de ce désagrément et lui annoncer une drôle de nouvelle : ils vont désormais être liés et ne vont plus pouvoir se quitter sous peine d'exploser. Commence alors une drôle d'aventure pour les deux compères, qui n'en sont pas au bout de leurs surprises.

 

 

Très originale et pleine d'humour, cette première bande-dessinée est un petit bijou à découvrir et faire découvrir aux premiers lecteurs. L'amitié complètement improbable entre un taureau grognon et un squelette très pot de colle n'en finit pas de nous faire sourire, voir rire. Les illustrations sont très dynamique et permettent au enfants non lecteurs de pouvoir eux aussi suivre voir même lire l'histoire à leur manière. Un gros coup de cœur à lire dès 7 ans. 

 

Claude et Morino d'Adrien Albert

l'École des loisirs, 2018

13.50€

 

 

Partager cet article

Repost0
20 mars 2018 2 20 /03 /mars /2018 13:06

Robert Kondo et Dice Tsutsumi sont peut-être des noms qui ne vous évoquent pas grand chose, et pourtant... La collaboration de ces deux hommes n'est pas nouvelle puisque vous pouvez les retrouver derrière des projets tels que Toy Story 3 ou encore Monsters University.

 

 

 

Depuis que son père est parti, Pierre a pris sa place, il est devenu le veilleur des Brumes de Val-de-l'Aube. Il a pour objectif de s'occuper du barrage qui protège la ville de la noirceur et de la folie... Mais Pierre est avant tout un enfant comme les autres, il va à l'école, fait ses devoirs, et parfois même il s'amuse avec ses copains. 

Alors que les grandes vacances commencent, Pierre observe les Brumes et s'inquiète de leurs mouvements inhabituels. Alors que ses camarades Rox et Roland sont venus lui rendre visite les Brumes s'agitent soudainement et emportent une partie de la muraille et ses occupants...

Lorsque les trois amis se réveillent Val-de-l'Aube est loin derrière eux, ils sont seuls et en territoire interdit. Parviendront-ils à rentrer chez eux ? 

 

 

 

"Empêcher les ténèbres d'entrer, c'est la mission du veilleur des brumes"

 

 

 

Le Veilleur des Brumes est une adaptation en bande-dessinée du court-métrage des deux auteurs nominé aux Oscars en 2015.  S'ils ont obtenu ce prix, ils ont également su gagner notre cœur avec cette histoire touchante et passionnante.

 

La mise en image de cette aventure est absolument splendide ! Elle permet une immersion parfaite dans cet univers à la fois sombre et pourtant toujours rempli d'espoir. Et les personnages créés pour occuper ce monde ne sont pas en reste, leur animalisation permettant une certaine mise en abîme de leur caractère... Le tout créant une alchimie irrésistible.

 

 

Vous l'aurez compris, le Veilleur des Brumes nous a plu, et nous attendons la suite (prévue pour le printemps 2019) avec beaucoup d'impatience...

Dès 10/11 ans.

 

Le Veilleur des Brumes T.1 de Robert Kondo & Dice Tsutsumi

Grafiteen, 2018

16,50€

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 12:30

40 Éléphants, c'est une collaboration extrêmement prometteuse entre Kid Toussaint et Virginie Augustin. De cette collaboration résulte une excellente bande-dessinée nous entraînant dans un univers fort, empreint de réalisme et de sentiments.

 

 

Au sortir de la Première Guerre Mondiale, le visage des rues londoniennes a bien changé. En effet, aux côtés du gang masculin des 40 Voleurs sévit maintenant celui des 40 Éléphants. Ce dernier est uniquement composé de femmes... Au milieu de nombreuses poinçonneuses, voleuses et autres criminelles, nous faisons la rencontre de Florrie. Repérée pour ses talents de pick-pocket hors-pair, elle intègre très rapidement le groupe de femmes qui la surnomme les Doigts de Fée. À cette étrange association s'ajoute une sombre affaire de trafic d'enfants...

Entre complots, guerre des gangs et histoires personnelles, Florrie est-elle vraiment qui elle prétend être ? 

 

 

Cette exploration du Londres des bas-fonds est une véritable réussite. Mélange de fiction et de réalité historique, il est très agréable de se plonger dans cette période de notre histoire trop peu connue et exploitée. 

Le texte de Kid Toussaint, très fidèle à la langue de l'époque, est tout à fait accessible même aux plus jeunes ; son côté classique étant compensé par le dynamisme de la mise en image de Virginie Augustin.

La découverte de ce récit policier est un véritable plaisir. En effet, il sait exactement à quel moment, et surtout comment, capter l'attention de son lecteur. La magie opère donc immédiatement, que ce soit par le biais du texte, ou de l'image ! 40 Éléphants est donc bel et bien une nouvelle saga à suivre, dès 14 ans !

 

40 Éléphants T1 : Florrie, les Doigts de Fée de Kid Toussaint & Virginie Augustin

BAMBOO, 2017

14.90€

 

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:30

Paru pour la toute première fois en 1812, Blanche Neige a connu d'innombrables adaptations, s'éloignant de plus en plus du récit d'origine. Nouvelle adaptation, nouveau projet, nouvelle mise en valeur de ses valeurs intemporelles. Et ils n'étaient pas trop de 3 artistes pour s'emparer de ce monument : Lylian au texte, Nathalie Vessillier au dessin et Rozenn Grosjean à la colorisation.

 

Il était une fois, dans un royaume immergé en plein hiver, une reine qui se piqua le doigt. En voyant le sang tacher la neige immaculée, elle se prit à rêver d'avoir un enfant blanc comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang et aux cheveux noirs comme l'ébène. Quelques mois plus tard, une petite fille naquit. Elle correspondait en tous points au souhait de la Reine. Avant de mourir, elle baptisa l'enfant Blanche Neige....

 

Narrée dans toute sa cruauté et sans détour, cette adaptation met superbement en valeur le conte originel. Exit les princesses ingénues et les méchants ridicules, nous voilà plongés dans la noirceur de Blanche Neige. Alternant texte et dialogue, Lylian parvient tout de même à ajouter sa touche personnelle au récit des frères Grimm. Les illustrations, tout en vert et ocre, nous plonge dans un véritable univers de douceur. Cette bande dessinée décuple la puissance de ce conte et permet aux plus jeunes de le découvrir dans son entièreté. Une excellente adaptation, dès 10 ans.

 

Blanche Neige de Lylian, Vessillier et Grosjean

Delcourt, 2016

17,95€

 

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 12:30

Petite maison d'édition relativement confidentielle, Makaka a un objectif clair : publier de jeunes auteurs de grand talent pour les faire découvrir au grand public. Le moins que l'on puisse dire, c'est que leurs choix sont justifiés et leurs publications de qualité ! L'une de leurs dernières bandes dessinées, Charlotte et moi, a particulièrement retenu mon attention.

 

 

Après le divorce de ses parents, Gustave, 8 ans, déménage avec sa mère en Province. Et ça, ça ne lui plaît pas du tout à Gus. Surtout que l'immeuble dans lequel ils habitent désormais est très étrange : Charlotte, une grosse dame très bizarre, Pénélope, une chef anciennement star de télé, un appartement apparemment vide (mais qui abrite en réalité un fugitif),... Suite à un accident bête, le téléviseur de Gus se casse. Seule occupation de ses journées, observer Charlotte à travers les fenêtres. Qui est-elle ? D'après Pénélope, Charlotte aurait "manqué d'air à la naissance". Est-ce cela qui la rend si étrange ? Après quelques péripéties, Gus décide de fuguer pour retrouver son père à Paris. Le fugitif décide de s'enfuir. Et Charlotte veut retrouver ses parents, a priori perdus dans la capitale. C'est le début d'un voyage périlleux et plein de quiproquos.

 

 

Chronique d'un immeuble de province aux habitants plus attachants les uns que les autres, cette bande-dessinée est une petite perle. Une tendresse profonde s'en dégage, que ce soit autour du personnage de Charlotte, ou même de la mère de Gus. Olivier Clert parvient à mettre en évidence de façon pudique les relations à la fois proches et distantes de voisins ne se connaissant pas réellement. Il critique également ces préjugés faciles qui nous entraînent à des raccourcis parfois terribles. Un tout petit événement peut amener des conséquences imprévues. L'auteur parvient également à distiller du suspense, nous projetant dans une attente difficile du tome 2. Sensible et réaliste, cette histoire nous fait réfléchir sur la solitude, l'amitié et la force des rêves. Dès 9 ans.

 

 

Charlotte et moi, Tome 1 d'Olivier Clert

Makaka éditions, 2016

23,00€

 

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.