Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 12:30

Envie d'une aventure parisienne, drôle et émouvante, à hauteur d'enfant ? Un des derniers titres de la collection Dacodac du Rouergue, Bande de zazous, est fait pour vous ! 

 

La vie de Philippe n'est pas des plus faciles : il déteste son prénom, il boite depuis sa naissance et il vit dans un village perdu en Bourgogne. Avec tous ces défauts, il est sûr archi-sûr que ses parents vont l'abandonner. Alors quand il part à Paris pour un rendez-vous avec sa mère, il profite de l'occasion pour lui fausser compagnie. À lui la liberté ! Il fait rapidement la rencontre d'une bande de jeunes gens : Bella l’excentrique, Michèle la sensible, un autre Philippe (que son prénom n'empêche pas d'être chouette), Mehdi et sa moto... Ils le prennent sous leur aile et vont lui faire vivre la plus inoubliable des nuits de Noël. Au programme escalade de la Tour Eiffel, vol de statue et comédie musicale déchaînée ! 

 

 

« On me sert un second fond de champagne qui me donne envie de roter. Stan a ressorti les bouteilles et j'admire comment Mehdi a réussi à changer l'ambiance du tout au tout. Bella en profite pour nous faire hurler de rire en nous confiant qu'elle porte le même prénom que le cochon d'Inde de ses parents. 

- Vous rigolez, mais ça m'a traumatisée, elle conclut.

Son air sérieux fait que tout le monde pouffe de plus belle. »

 

On se prend très vite de sympathie pour ce petit bonhomme débrouillard. Âgé de 10 ans, il a l'imagination qui va à vive allure. Même s'il enjolive beaucoup son histoire, on vite est embarqué avec lui dans cette folle nuit que tous les enfants aimeraient vivre. Les illustrations en pleines pages de Camille Jourdy donnent un visage à nos personnages. Petit plus, l'auteur est passé derrière la caméra pour réaliser un court-métrage inspiré de son livre. En bref, c'est un un grand coup de cœur pour Bande de zazous, à dévorer dès 9 ans !

 

Bande de zazous de Guillaume Nail

Rouergue Dacodac, 2017

9,50 €

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 12:30

En voilà un manga adorable dans lequel tous les amoureux des chats se reconnaîtront ! Akihiro Kimura, l'auteur, nous raconte son quotidien avec sa compagne et leurs cinq chats. Tout commence dix-huit ans plus tôt lorsque le couple recueille un chaton aventureux dans la rue. C'est le début de leur grande histoire avec ces félins.

 

 

 

Dans la famille Chat, je demande Sasuke ! C'est le premier chat qui entre dans la vie d'Akihiro et de sa compagne. Ce petit rouquin a tout de suite fait régner sa loi dans l'appartement. Pas question pour notre pauvre Akihiro d'utiliser sa confortable chaise de bureau pour travailler, par exemple : Sasuke en a fait son lit ! Le couple adopte ensuite deux autres chatons en même temps, Arashi et Kohaku. Puis, c'est au tour de Sango, une croisée persanne qui dort bizarrement. Et enfin, Kurumi, un chat de gouttière légèrement boiteux aux reins fragiles. Ce dernier est l'un des plus attachants (même si c'est une terreur qui attaque tout ce qui bouge).

 

 

 

 

« Chez nous, il y a les maîtres et leurs serviteurs... cinq maîtres et deux serviteurs. Bien entendu, un serviteur doit une obéissance totale à sa majesté le chat. »

 

 

 

 

Nous suivons ainsi sur plusieurs années la vie de cette petite troupe de chats et de leurs maîtres (enfin, nous devrons plutôt dire leurs serviteurs !). Certains épisodes sont à mourir de rire, comme quand l'auteur se lance dans une typologie des manières qu'ont ses chats de boire – mention spéciale à Kurumi la terreur qui ne boit que dans les mains en coupe d'Akihiro. Ou alors lorsque les chats reviennent chacun leur tour de chez le vétérinaire avec collerettes et blouse qui leur donnent un air abruti, ou bien lorsque ce même vétérinaire profite du grand cœur d'Akihiro et de sa compagne pour leur proposer à tout va de nouveaux chatons à adopter ! Mais viennent également quelques moments d'émotions – les chats ne sont malheureusement pas éternels... Le tout donne un manga mignon, drôle et touchant qui ravira tous les lecteurs amateurs de chats ! Petit plus, le manga se présente dans le sens de lecture français (de gauche à droite).

 

Sa majesté le chat d'Akihiro Kimura

Doki Doki, 2017

9,90 €

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 12:30

Premier tome d'une trilogie qui s'annonce haletante, Alphonse Vaublanc contre l'homme à la barbe nous emporte dans le Paris de 1912. Aventure, suspense et enquête palpitante sont au rendez-vous !

 

Alphonse Vaublanc et sa petite sœur vivent dans le château de leur grand-mère en attendant le retour de leur mère, partie en Guyane chercher leur père disparu. Quand d'obscurs cousins se mettent en tête d'adopter les deux enfants pour mettre la main sur leur héritage, c'est la catastrophe. Heureusement, le parrain d'Alphonse propose aux jeunes Vaublanc de se réfugier chez lui, à Paris. Mais ce parrain providentiel cache nombre de secrets... comme le fait qu'il cambriole les maisons des bourgeois ! Ses activités hors-la-loi vont le mettre dans une bien mauvaise posture ; il est accusé de meurtre. Alphonse, qui connaît la vérité sur cette affaire, est déterminé à faire innocenter son parrain. 

 

 

 

« Parvenu au sommet, il s'assied à cheval sur le faîtage. Le dos contre la cheminée, il découvre une nouvelle perspective sur la capitale. La nuit est presque tombée, pourtant le métal sur lequel il est assis est encore agréablement chaud. Il pourrait rester là des heures, à contempler les lumières qui s'allument, les unes après les autres, et les silhouettes des monuments qui se détachent sur le ciel : la tour Eiffel, l'Arc de Triomphe, les clochers des églises... »

 

Courageux, malin et débrouillard, Alphonse Vaublanc est un jeune héros très attachant. Les lecteurs en quête d'aventures ou passionnés d'histoires de détectives pourront sans peine s'identifier à lui. D'ailleurs, son parrain rappelle un certain Arsène Lupin - les connaisseurs apprécieront la référence ! Ajoutez à cela l'atmosphère du Paris du début du XXe siècle et voilà une histoire palpitante, à dévorer sans modération dès 10 ans.

 

Alphonse Vaublanc contre l'homme à la barbe Vincent Cordonnier

Magnard Jeunesse, 2017

13,90 €

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 12:30

"Poulpe Fictions", c'est LA nouvelle maison d'édition de romans pour les 8-12 ans. Sa devise : "le label venu des profondeurs pour chatouiller les lecteurs", nous a bien donné envie de lire les premiers romans parus. En voici donc un petit résumé, avec appréciation bien sûr.

 

 

Allô Sorcières Tome 1 Viser la lune d'Anne-Fleur Multon, 2017 – 9.95€

 

Aliénor Itaï, Azza et Maria ont toutes 14 ans, habitent au 4 coins de la planète et sont amies depuis quelques mois maintenant, suite à des échanges sur un forum en ligne. Bien décidées à se soutenir les unes les autres dans leurs projets respectifs, elles créent une chaîne Youtube baptisée "Allô sorcières" où elles postent des vidéos de leurs passions. Aliénor propose des vidéos sur l'astronomie, Itaï sur les jeux vidéo, Azza la pâtisserie et Maria des conseils sur la photo. Très vite, la chaîne devient populaire et les filles prennent confiance dans leur travail. Mais un jour, Itaï, inscrite à un grand concours d'e-gaming, se voit écartée sous prétexte que le concours est réservé aux hommes. Ni une ni deux, l'équipe des sorcières réagit contre cette injustice via leur réseau Youtube et décide de venir soutenir en chair et en os leur amie.

 

Ce premier roman d'Anne-Fleur Multon est très réussi. Plein de fraîcheur, d'optimisme et d'humour, cette bande d'amies aux caractères forts saura conquérir le cœur des jeunes filles en quête d'identité et de confiance. L'écriture est dynamique, riche en vocabulaire geek et scientifique. Un premier tome dont on a hâte de découvrir la suite ! 

 

 

Tarzan poney méchant de Cécile Alix, 2017 – 9.95€

 

On a souvent en tête l'image d'un poney mignon, tout doux et gentil avec les enfants. Mais attention, Tarzan n'est pas comme ça ! Ce gros ronchon n'apprécie qu'une personne sur terre : son maître et ami Noé. Mais ce dernier doit déménager un an à l'étranger et ne peut faire venir avec lui son poney préféré. Tarzan est donc placé en pension dans un poney-club, quelle horreur ! Bien décidé à ne pas se laisser faire et monter par les affreux enfants venus pour quelques semaines dans le cadre d'une colonie de vacances, Tarzan va être méchant, très méchant même... 

Mais imaginez si, en plus de cela, c'est une petite fille odieuse du nom de Jeanne qui se voit attribuée à notre cher héros, rien ne va plus. Je laisse Tarzan vous en dire plus...

 

" Je me suis fait avoir sur toute la ligne ! Mon ami Noé a déménagé et sa famille m’a collé en pension au club des Edelweiss, un endroit abominable ! Rempli de stars à crinières tressées et de ponettes à leurs mémères !
Tout ça me rend vraiment… méchant !
Et les choses ne s’arrangent pas quand on m’inflige Jeanne, la pire cavalière qui soit, et qu’on m’oblige à partir en randonnée avec cette maladroite hargneuse sur le dos… » 

Après le succès de La mémé du chevalier (article ici), Cécile Alix revient pour notre plus grand plaisir avec un personnage drôle à souhait : un affreux poney. Riche en aventures, en bêtises et en vocabulaire, ce roman est à mettre entre toutes les mains dès 8 ans, petits ou grands lecteurs ! Un très gros coup de cœur à découvrir de toute urgence, avec en prime, une interview exclusive de Tarzan à la fin de l'ouvrage !

 

 

Retrouvez Poulpe-fictions sur leur site internet, leur page facebook et youtube ! 

http://www.poulpe-fictions.fr

https://www.facebook.com/%C3%89ditions-Poulpe-Fictions-1360999153921857/

https://www.youtube.com/channel/UC6HId16x0fYyGgifxwlfOsA

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 12:30

Nous nous sommes tous un jour demandé : qu'aurions nous fait enfant si nous avions eu la possibilité de contrôler le temps ? Manon Fargetton répond à la question à travers sa nouvelle saga pour la jeunesse Les Plieurs de temps. Et c'est un régal !

 

Tout commence lorsque Robin, lors d'une partie de cache-cache avec ses sœurs, fait la découverte d'une gigantesque pendule... Rien de bien extraordinaire jusqu'au moment où, miraculeusement, le temps s'immobilise à sa demande alors que sa jeune sœur est sur le point de tomber à travers le plancher du grenier. Robin découvre alors qu'il est un « Plieur de temps ». Parallèlement, Anthony, alors qu'il descend à la cave, fait également la rencontre d'une étrange horloge ; « Plieur de temps » lui aussi, il est désormais capable de repartir cinq minutes en arrière. 
Chacun de leur côté (et dans deux romans différents) Robin et Anthony apprennent à apprivoiser leurs nouveaux pouvoirs et à s'en servir dans différentes situations. Robin stoppe le temps et en profite pour piquer des bonbons à la boulangerie ou tricher pendant les contrôles. Anthony, lui, utilise sa nouvelle capacité à l'école pour embêter et terroriser ses camarades sans se faire prendre ou encore à la maison pour le protéger lui et son petit frère de la mauvaise humeur de son père. Mais tout n'est pas aussi simple... car ordinairement Robin n'est pas aussi sûr de lui et Anthony n'est pas vraiment fier d'être méchant.

 

« Au centre du grenier, mes sœurs me tournent le dos. Soudain, Anouk trébuche. Je vois son pied droit s'enfoncer dans le plancher, sa cheville se tordre, son petit corps basculer en avant... Par réflexe, je jaillis de ma cachette et crie : StooooOOOP !
Et là, il se passe le truc le plus bizarroïde de tout l'univers. Au lieu de terminer sa chute le nez contre le plancher et la cheville complètement tordue, Anouk reste suspendue dans l'air, le visage à cinquante centimètres du plancher, les mains tendues devant elle, absolument immobile. »

 

En plus d'avoir une histoire prenante, intéressante, illustrée par Noëmie Chevalier et bien écrite, ce nouvel univers créé par Manon Fargetton (Le suivant sur la liste, Aussi libres qu'un rêve, etc) permet d'aborder des thèmes essentiels à la jeunesse. En effet, le développement des person-nages offre des réponses à beaucoup d'interrogations auxquelles des enfants d'une dizaine d'années pourraient être confrontés. Enfin, Les Plieurs de temps questionnent intelli-gemment la place et le rôle de la famille dans la vie des plus jeunes et met en avant l'importance de l'amitié et de la confiance. Deux romans à dévorer absolument. Deux romans dont nous attendons la suite avec impatience. 
En somme, un coup de cœur absolu, dès 8/9 ans ! 

 

Les Plieurs de temps de Manon Fargetton, deux tomes sortis simultanément

Robin à la dernière seconde

Anthony à cinq minutes près

Rageot, 2017

11,90€ chaque


 

Partager cet article

Repost0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 12:30

Après les désormais très célèbres aventures de Béatrice, chevalière très intrépide (ici), Matthieu Sylvander et Perceval Barrier nous content cette fois-ci les aventures de Manoel, un tatou pas comme les autres ! En voici une petite présentation. 

 

Luizao est un vendeur ambulant, navigant sur la rivière Jurua à bord de sa petite barque, s'arrêtant au gré des plages pour vendre sa camelote. Il a pour ami et client régulier Manoel, un tatou grand lecteur, voir même très très très grand lecteur (il lit tout ce qui lui passe entre les pattes, du roman à la notice de montage des meubles ikéa !). Un jour, Luizao troque un CD contre un livre un peu abîmé auprès d'un indien. Il s'empresse alors d'apporter cette nouvelle lecture à Manoel. Mais après avoir lu quelques pages, le tatou s'énerve : Histoires comme ça, d'un certain R. Kipling, n'est pas du tout de son goût. Il y a en effet un passage sur les tatous qui est à priori très éloigné de la réalité. Manoel décide alors sur un coup de tête d'aller causer à ce Kipling et lui faire rectifier les informations de son livre. Luizao accepte de faire parti du voyage et prend donc le tatou sur sa barque. Mais vont-ils réussir à retrouver ce fameux auteur et lui faire rectifier ses erreurs ? 

 

 

 

 

"- Reprenons les choses dans l'ordre, pour commencer, ce R. Kipling n'est certainement pas un tatou. Autant je veux bien croire qu'il s'y connaisse en éléphants, autant il raconte n'im-por-te quoi à propos de notre espèce.

Il se lança dans un long résumé de cette fameuse septième histoire, Le Commencement des Tatous, qu'il avait lu plusieurs fois afin d'être sûr d'avoir bien compris les intentions de l'auteur. [...] 

- Chacun sait que le Premier Tatou est arrivé par le ciel dans un Panier Sacré, porté par le Grand Toucan. Ce R. Kipling n'est qu'un imposteur dont les mensonges insultent la très ancienne et estimable espèce des tatous. Tu es d'accord ?"

 

 

Accrochez-vous bien et embarquez à bord de la barque de Luizao, pour un voyage qui promet d'être animé. Manoel, doté d'une grande culture mais aussi d'un fort caractère va vous faire (beaucoup) rire avec sa répartie et ses idées très originales. Idéal pour de jeunes lecteurs en quête de vocabulaire, d'aventures et de surprises, ce roman aux illustrations expressives et colorées est à faire découvrir d'urgence dès 8 ans.

 

Manoel le liseur de la jungle de Matthieu Sylvander et Perceval Barrier

L'École des Loisirs, 2017

13.50€

 

Partager cet article

Repost0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 12:30

Qu'ils soient fictifs ou bien réels, ces personnages ont marqué l'histoire de la littérature et du cinéma : Alfred Hitchcock, Agatha Christie, Sherlock Holmes et Arsène Lupin. Mais qu'ont-ils vraiment en commun ? Irène Adler et Ana Campoy vous le dévoile dans deux séries où le mystère et les enquêtes haletantes sont de mise.

 

Les enquêtes d'Alfred et Agatha d'Ana Campoy - Bayard jeunesse, 2016 - 13.90€ chaque (3 tomes à ce jour)

 

Alfred est un petit garçon très actif et bricoleur. Le problème est que ses inventions finissent souvent par déranger les voisins. La dernière en date, un avion, atterrit dans la perruque du poissonnier. En guise de punition, Alfred passe une nuit en prison. Il y fait la rencontre de Victor, jardinier accusé du meurtre de son employeur et du vol d'objets précieux. Ce dernier se dit innocent et demande à Alfred d'aller trouver Agatha, sa voisine, qui vient juste d'ouvrir une agence de détectives. Mais comment prouver que le jardinier est innocent ?

 

Embarquez avec Alfred et Agatha dans une enquête bien difficile à résoudre. Ce premier tome, à la fois drôle et plein de suspense, séduit par sa qualité d'écriture et la construction très réussie de l'énigme autour du meurtre. Deux autres tomes sont déjà parus, pour notre plus grand bonheur ! À découvrir de toute urgence, dès 10 ans.

 

Sherlock, Lupin et moi d'Irène Adler - Albin Michel Jeunesse, 2017 - 12.50€ (un seul tome à ce jour)

 

Été 1870, Irène passe ses vacances avec sa mère à St Malo. Très vite, la jeune fille fait la rencontre de Sherlock et Lupin, avec qui elle passe ses journées. Mais très vite, une mauvaise nouvelle secoue la petite ville : le cadavre d'un homme est retrouvé sur la plage. Ni une ni deux, la petite bande se met à enquêter. Rapidement, le mystère s'épaissit : la victime aurait deux identités, un passé mystérieux... Parallèlement, un collier de diamants est dérobé chez une grande bourgeoise et une silhouette fantomatique se balade sur les toits la nuit. Tout cela serait-il lié ?

 

C'est une belle idée de la part d'Irène Adler (pseudonyme particulièrement bien choisi !) que de réunir des personnages célèbres dans une première enquête pleine de suspense et de rebondissements. Si Sherlock a déjà un caractère très calme et discret, avec un grand sens de l'observation, on retrouve chez Lupin le côté vif et curieux, que l'on connaît bien. Ce premier tome convient aussi bien pour les fans de policiers que pour les plus petits lecteurs, à partir de 10 ans.

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 12:30

Petite maison d'édition relativement confidentielle, Makaka a un objectif clair : publier de jeunes auteurs de grand talent pour les faire découvrir au grand public. Le moins que l'on puisse dire, c'est que leurs choix sont justifiés et leurs publications de qualité ! L'une de leurs dernières bandes dessinées, Charlotte et moi, a particulièrement retenu mon attention.

 

 

Après le divorce de ses parents, Gustave, 8 ans, déménage avec sa mère en Province. Et ça, ça ne lui plaît pas du tout à Gus. Surtout que l'immeuble dans lequel ils habitent désormais est très étrange : Charlotte, une grosse dame très bizarre, Pénélope, une chef anciennement star de télé, un appartement apparemment vide (mais qui abrite en réalité un fugitif),... Suite à un accident bête, le téléviseur de Gus se casse. Seule occupation de ses journées, observer Charlotte à travers les fenêtres. Qui est-elle ? D'après Pénélope, Charlotte aurait "manqué d'air à la naissance". Est-ce cela qui la rend si étrange ? Après quelques péripéties, Gus décide de fuguer pour retrouver son père à Paris. Le fugitif décide de s'enfuir. Et Charlotte veut retrouver ses parents, a priori perdus dans la capitale. C'est le début d'un voyage périlleux et plein de quiproquos.

 

 

Chronique d'un immeuble de province aux habitants plus attachants les uns que les autres, cette bande-dessinée est une petite perle. Une tendresse profonde s'en dégage, que ce soit autour du personnage de Charlotte, ou même de la mère de Gus. Olivier Clert parvient à mettre en évidence de façon pudique les relations à la fois proches et distantes de voisins ne se connaissant pas réellement. Il critique également ces préjugés faciles qui nous entraînent à des raccourcis parfois terribles. Un tout petit événement peut amener des conséquences imprévues. L'auteur parvient également à distiller du suspense, nous projetant dans une attente difficile du tome 2. Sensible et réaliste, cette histoire nous fait réfléchir sur la solitude, l'amitié et la force des rêves. Dès 9 ans.

 

 

Charlotte et moi, Tome 1 d'Olivier Clert

Makaka éditions, 2016

23,00€

 

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 12:30

Les héroïnes médiévales sont-elles aussi courageuses que les chevaliers célèbres ? Bien évidemment ! Et c'est ce que nous prouvent Matthieu Sylvander et Perceval Barrier dans "Béatrice l'Intrépide", petit roman à mourir de rire.

 

Quand elle essaie de choisir son surnom, Béatrice hésite beaucoup. Elle finit par tomber sur la définition d'intrépide : qui ne tremble pas devant le péril, l'affronte sans crainte. PARFAIT ! Elle enfourche sa jument Véronique et part à l'aventure ! Sa première mission sera de délivrer une princesse des griffes d'un terrible dragon. Cette princesse, absolument stupide, soit dit en passant, est en route pour rencontrer le Prince du royaume, à la recherche de sa future épouse. Béatrice décide donc de l'accompagner, elle qui n'a jamais rencontré de prince...

Dans la deuxième histoire, Béatrice part à la rencontre d'un village déserté. Une bête atroce dévore tout. Elle a commencé par réclamer les vaches. Puis, une fois qu'il n'y avait plus de vache, elle a réclamé les enfants. Maintenant qu'il n'y a plus ni vaches, ni enfants, les femmes du village sont bien embêtées, elles vont devoir y passer... Qu'à cela ne tienne, Béatrice a plus d'un tour dans son sac !

 

Une héroïne intelligente et qui n'a pas froid aux yeux, c'est un régal ! Les auteurs mélangent tradition moyenâgeuse et éléments modernes de manière très originale et avec beaucoup d'humour. Gentils profondément stupides et méchants au bout du rouleau, les codes sont brisés pour notre plus grand plaisir. Toutes en nuances de vert et d'orange, les illustrations renforcent le comique du texte et permettent une pause dans la lecture. Ce roman ravira petits et grands, à partir de 7 ans.

 

Béatrice l'Intrépide de Matthieu Sylvander et Perceval Barrier

L'école des loisirs, 2016

12,50€

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 12:30

Il n'est pas toujours simple d'assouvir la soif de curiosité de nos enfants et surtout, pas toujours simple de répondre à leurs questions de façon simple et claire. Anaïs Vaugelade nous propose en ce qui concerne le corps humain et son fonctionnement un très bel album, entre le documentaire et l'histoire.

 

 

Zuza est une petite fille très curieuse. Toujours accompagnée de ses amis les jouets et d'un crocodile, elle a aujourd'hui décidé de s'attaquer à un projet gigantesque et pas des moindres : fabriquer un grand frère. Car, certes, une petite sœur c'est sympa, mais un grand frère serait encore mieux. Mais par quoi commencer ? Le crocodile propose de se baser sur sa super encyclopédie qui sait tout, où il est indiqué qu'il faut commencer par composer un squelette. Mais les os (en bois) ne peuvent tous s'assembler sans quelque chose pour les lier... Zuza ajoute donc des ligaments à l'aide d'élastiques... Au fur et à mesure, ce fameux grand frère prend forme, pour devenir un véritable personnage. Mais une fois que Zuza lui demande de s'animer, rien ne se passe. Il va falloir lui ajouter un cerveau et autres organes bien utiles.

 

 

Zuza est de retour ! Après de nombreux albums racontant les aventures de cette petite héroïne très curieuse et intrépide, Anaïs Vaugelade nous propose cette fois-ci un album très original et réussi, à la fois documentaire, encyclopédique et récit d'aventure. Le très grand format permet au lecteur de bien observer les multiples détails fourmillants sur les doubles pages, consacrées à un grand élément du corps humain. Le texte et les explications sont adaptées pour des enfants dès 7 ans, le vocabulaire parfois difficile du corps étant accompagné d'exemples très concrets en images.
Quant aux illustrations, elles sont à la fois colorées, réalistes et douces pour permettre à l'enfant d'observer, fouiller et picorer les informations dont il a envie. Un ouvrage très réussi, à avoir absolument dans sa bibliothèque et à partager avec tous les curieux et curieuses, dès 7 ans.

 

Comment fabriquer son grand frère d'Anaïs Vaugelade
L'école des loisirs, 2016
19,80€

 

En bonus, voici une petite vidéo présentant ce bel album

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.