Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2021 6 16 /10 /octobre /2021 18:30

L'automne est là, les vacances approchent et Halloween aussi !

 

Cette année nous avons décidé de vous proposer une vitrine hantée et une sélection de lectures effrayantes pour vous accompagner lors des vacances 👻

 

 

Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges, avec du rire et du frisson garantis ! C'est parti !

 

 

 

POUR LES PETITS

 

 

 

 

 

 

Un tout-carton à croquer ! Idéal pour initier les tous petits à Halloween et toutes ces créatures 👻

Des flaps tout doux en feutrine dissimule notre ami fantôme à chaque page. En plus, les couleurs sont magnifiques ! On adore ♥

 

Cache-cache Petit Fantôme de Melisande Luthringer

Éditions Nathan, 2021

6,90€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est jamais trop tard pour découvrir un classique, surtout quand il est aussi drôle !

Henri le fantôme a invité ses amis à dîner. Au menu ? Une farandole de plats plus fous les uns que les autres ! Mais soudain, Henri disparaît... EXCELLENT ! 👻

Le dîner fantôme de Jacques Ducquennoy

Éditions Albin Michel Jeunesse, 2014

5,50€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore mieux que la maison hantée de la fête foraine : Manoir Hanté, le pop-up !

Un voyage en trois dimensions, plein de détails et de surprises, à faire en famille 👻

 

Le Manoir Hanté : le livre pop-up de Fabiono Florin et Sam Taplin

Éditions Usborne, 2021

19,95€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR LES UN PEU PLUS GRANDS (à lire en famille ou en lecture autonome)

 

 

 

 

 

 

 

Crabibi rêve de remporter le concours de la meilleure sorcière. Seulement, rien ne se passe comme prévu...

Mais, à défaut de gagner le concours, peut-être pourrait-elle gagner un ami ?

 

La sorcière Crabibi de Laurent et Olivier Souillé et Fédéric Pillot

Éditions Kaléidoscope, 2021

13€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour son anniversaire, Dulcinée rêve d'une tarte aux myrtilles. En allant en chercher dans les bois, son père croise le chemin de la vilaine sorcière qui le transforme en arbre...

Dulcinée est décidée à le retrouver. Saura-t-elle déjouer les plans de la sorcière ? 🧙

 

Dulcinée, un conte magique de Ole Könnecke

Éditions l'École des Loisirs, 2021

13€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le terrifiant ogre Yosipovitch a un problème : il est amoureux. Mais comment lui, l'ogre dégoutant, pourrait-il séduire la si belle et raffinée cyclope qu'il vient juste de rencontrer ?

Heureusement pour lui, il a des jokers en réserve. Les enfants perdus dans la forêt vont devoir l'aider, autrement ils risquent d'être mangés ! A hurler de rire !

 

La romance de l'ogre Yosipovitch de Matthieu Sylvander et Agnès Vaugelade

Éditions l'École des Loisirs, collection "Neuf", 2019

11,50€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR LES PRESQUE ADOS

 

 

 

 

 

 

Une collection d'escape-books effrayant ! Enfermé dans un manoir, un labyrinthe ou un laboratoire, il va falloir résoudre des énigmes pour pouvoir s'enfuir...

Attention à ne pas tricher, une seule page manquée et vous ne pourrez plus sortir... 👻

 

Échappe-toi de... de Alice Millot

Éditions Milan, depuis 2018

16,90€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fans d'histoires effrayantes, ce roman est fait pour vous !

Enfermé dans l'appartement magique d'une sorcière, Alex parviendra-t-il à s'échapper ? Heureusement pour lui, il lui reste encore le carnet d'histoires d'horreur qu'il avait prévu de brûler...

En plus, le livre est adapté sur Netflix sous le titre Les Pages de l'Angoisse !

 

Otage de la Nuit de J.A. White

Éditions Nathan, 2020

15,95€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une forêt, un weekend de camping, quatre amis, un carnet de dessin et des monstres. Le tout pour une nuit cauchemardesque intense !

Attention, à être trop fan de Stranger Things, les jeux peuvent devenir réalités... GÉNIALISSIME !

 

Le Camping de la Mort de Thibault Vermot

Éditions Casterman, collection "Hanté", 2020

5,95€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR LES ADOS (et les adultes aussi...)

 

 

 

 

 

 

La vie d'Esther bascule lorsqu'à vingt ans, elle découvre qu'elle est une sorcière... Elle est ainsi engagée à l'Agence de Contrôle et de Détection des Créatures Surnaturelles comme apprenti enquêtrice.

Enquêtes, mystères et humour déjantés à gogo, Esther et son nouvel univers ne vous laisserons pas indifférent !

 

Les Tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire - Cadavre Haché, Vampire Fâché, une enquête sang pour sang de Maëlle Desard

Éditions Rageot, 2020

15,90€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsqu'il avait douze ans, Hugo a perdu deux amis dans des circonstances mystérieuses. Il a tout oublié. Son seul souvenir ? Ils étaient à la recherche de la Princesse au visage de Nuit.

Huit ans plus tard, il revient dans son village et enquête. Parviendra-t-il à découvrir la vérité ?

 

La Princesse au visage de Nuit de David Bry

Éditions de l'Homme Sans Nom, 2020

19,90€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avertissement : celui qui pénètre dans cette partie de la forêt ne reviendra jamais en arrière. Jamais.

 

Récit singulier à mi-chemin entre rêve et réalité, cette histoire mettra votre estomac à rude épreuve !

 

Comme des sauvages de Vincent Villeminot

Éditions Pocket Jeunesse, 2020

18,90€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en bonus, un libraire sorcier !

 

Joyeux Halloween à tous !

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2021 6 25 /09 /septembre /2021 10:00

"Tu as vu la dernière saison de la Casa ? Elle est énorme !

Surtout l'épisode où...

- Stop ! Tais-toi ! Ne me spoiles pas ! Je le binge ce soir, j'ai trop hâte !"

 

Remplacez la Casa de Papel par Sex Education, Lupin ou encore Stranger Things et vous obtiendrez une conversation devenue classique auprès des férus d'histoires, d'aventures et de divertissement.

 

C'est un fait, les séries rendent accro. Tout le monde les regarde, tout le monde les aime et plus personne ne lit...

Mais regarder des séries est-il pour autant stupide ? SPOILER : non.

 

Après Fake News, Hamza Garrush, Kevin Razy et toute leur bande, reviennent avec Scienceflix : ce que tes séries préférées disent de notre société

 

C'est passionnant.

 

 

 De The Wire à The Good Place en passant par Snowpiercer ou Sex Education, Scienceflix prouve que la série télévisée n'est pas qu'un outil de divertissement mais aussi un outil d'informations et de décryptage.

 

Comme dans la littérature, les histoires sont souvent prescriptrices d'un message ou d'une réalité. Ainsi, regarder une série comme The Wire, c'est par exemple découvrir les répercussions de la crise des subprimes sur la société américaine.


D'un point de vue historique, elles nous apprennent aussi à remettre notre futur en question (poke Black Mirror). Ou bien encore à découvrir des personnalités et des destins hors du commun comme celui de la Reine Elisabeth II d'Angleterre et de Pablo Escobar.

 

Enfin, elles peuvent éclairer les spectateurs sur des sujets de débats actuels tels que le féminisme, la sexualité ou encore le harcèlement scolaire. Et le plus chouette c'est que c'est drôle et subversif !

 

 

Avec son panorama de séries choisies, Scienceflix se targue d'expliquer le succès des séries avec simplicité et efficacité et c'est une réussite.

 

Que l'on connaisse ou non les séries citées, les analyses proposées sont claires, compréhensives et intéressantes. Elles donnent envie de regarder ces fictions avec un nouveau regard plus acéré et plus critique.

 

Vous l'aurez compris, que vous soyez fan de la première heure, avide de nouvelles connaissances ou simplement désireux de comprendre : ce documentaire est fait pour vous. De 14 à 99 ans.

 

Scienceflix de Hamza Garrush, Aness Garrush, Kevin Razy et Simon Bailly

Éditions de La Martinière Jeunesse, septembre 2021

15,90€

Partager cet article

Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 08:00

 

Dans cette aventure qui se déroule au temps des samurai, un jeune garçon nommé Ichirô est recueilli et élevé par un maitre d’armes. Ils vivent reclus de l’humanité, mais la vie de Ichirô va basculer quand un vieil ami de son maitre vient leur confier un mystérieux sabre...
En lisant Les Chroniques de l’Érable et du Cerisier, on est transporté au Japon grâce aux longues descriptions poétiques qui parsèment ce livre, on y apprend du vocabulaire japonais ou encore des éléments culturels. Tous nos sens sont mis en alerte, ce qui rend l’expérience encore plus immersive.
Moi qui n’aime pas d’habitude la fiction historique, le dynamisme de style m’a tenu en haleine tout le long du livre.
Je ne recommande pas ce livre pour de jeunes lecteurs à cause des sujets plus matures qu’il aborde.
Par contre, ceux qui ont aimé Le Clan des Otori aimeront aussi cette histoire. Non seulement se déroule-t-elle à la même époque, mais on y retrouvera sûrement une lutte pour le pouvoir dans les prochains tomes. Et oui! Il y en aura d’autres!       - Agent F.

 

Les chroniques de l'Érable et du Cerisier, tome 1 : "La fille au masque de Nô" de Camille Monceaux

Gallimard Jeunesse, août 2020 - 20,50€

 

 

 

Très bon roman d'aventure, Ordo introduit au lecteur un monde de magie noire et de démons, régi par des familles magiques surpuissantes. Les plus jeunes membres de ces familles volent la relique légendaire de leur défunt aïeul pour la remettre à un terrifiant démon. Dans ce monde où les êtres les plus maléfiques et malintentionnés ne sont pas toujours ceux qu'on pense et où les règles ne sont pas celles qu'on connait, on est facilement entraîné par les péripéties des cinq amis d'enfance. À ne pas rater !    - Agent R.

 

Ordo de Anthony Combrexelle

404 Éditions, septembre 2020 - 16€

 

 


J’ai fini Je ne meurs pas avec toi ce soir.
WoW... comment décrire toutes mes émotions ? C’est un livre extrêmement fort... on a vraiment l’impression de vivre dans le livre...
Je n’arrive pas vraiment à décrire tellement c’est fort mais c’est un super livre qui, je l’aimerai, soit de science-fiction mais malheureusement c’est tellement d’actualité... on découvre réellement ce qu'est le «White privilege».
Désolée si ce n’est pas vraiment compréhensible mais c’est très dur de décrire ce qu’on ressent tellement c'est fort.    - Agent D.

 

Je ne meurs pas avec toi ce soir de Gilly Segal et Kimberly Jones

Milan Jeunesse, juin 2020 - 14,90€

Partager cet article

Repost0
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 11:00

Embarquons, si vous le voulez bien, pour l'Angleterre et prenons la direction des Cornouailles en 1929.

 

Ajoutons à ce voyage un brin de la finesse de Jane Austen et une grain de la folie du Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald.

 

Maintenant, imaginez une île, la nature sauvage, un verger et une grande demeure abandonnée.

 

Notre décor est planté, c'est le moment d'ouvrir la première page de notre livre et de commencer notre voyage. C'est l'été... Sous un ciel d'or.

 

 

 

Louise a dix-sept ans et cela fait plusieurs mois qu'elle prépare un grand événement : le mariage de sa sœur ainée. Et, par la même occasion, elle se prépare à démarrer une nouvelle vie sans celle qui depuis toujours est sa meilleure amie.

 

Avec toute cette agitation, Lou est parfois prise d'inquiétude alors elle s'évade. Elle traverse la plage à marée basse et part rejoindre l'île et la maison abandonnée en face de chez elle. Cet endroit est son refuge. C'est là qu'elle imagine et écrit les aventures de l'héroïne de son roman. Elle y rêve aussi au grand amour, à l'évasion et à l'avenir.

Si jusqu'alors elle parvenait à dissimuler le chagrin que lui inspire le départ proche de sa sœur, tout va basculer quand les richissimes propriétaires de son refuge vont soudainement réinvestir les lieux...

 

L'île appartient à l'illustre famille Cardew dont le patriarche, ancien général de l'armée d'Angleterre, vient de disparaître suite au traumatisme qu'il doit au premier conflit mondial.

 

De cette grande famille, il ne reste qu'Andrew et Caitlin. Robert a vingt-trois ans et est extrêmement séduisant mais solitaire. Caitlin, dix-neuf ans, fait régulièrement la une de la presse à scandale du pays. Ils sont tous deux réputés pour leur amour des fêtes et de l'extravagance et, de ce fait, dénotent complètement avec le paysage calme et paisible des Cornouailles.

Lou, bien qu'impressionnée et contrariée par cette brusque apparition, elle la voit comme le retour de vieux amis après une longue absence...

 

Intriguée, notre héroïne ne peut résister à mettre sa curiosité de côté et à rester raisonnable. L'envie de se rapprocher des nouveaux venus, de leur vie, de leurs fêtes et de leur extravagance est bien trop forte.

 

C'est ainsi que Lou va vivre le plus extraordinaire été de toute sa vie. Et pourtant, une ombre plane toujours. Celle de l'avenir.

 

En effet, elle a pleinement conscience que ces moments ne sont qu'une parenthèse. Une parenthèse avant d'être rattrapée par une vie d'adulte responsable et ennuyeuse. Une vie faite de choix réfléchis, mesurés et censés. Une vie motivée par la raison plus que par le plaisir et la joie.

 

Se marier ? Fonder une famille ? Coudre des rideaux ?

 

Pourquoi ne pourrait-elle simplement pas écrire, aimer et vivre libre ?

 

 

Lorsque je les vis pour la première fois, c'était un vendredi froid et humide.

Des trombes de pluie grise s'abattaient au dehors et les vagues se fracassaient sur les rochers à l'arrière de la maison. Tout à mon bonheur, je ne prêtais aucune attention à se vacarme : je dévorais un roman d'Agatha Christie en m'empiffrant de fruits. J'étais là depuis deux heures environ, peut-être davantage, quand j'entendis un bruit : un son inconnu, pas l'un des grincements habituels de la vieille bâtisse. Je me figeai, le livre suspendu au bout de mes doigts, et je tendis l'oreille, aux aguets.

Des voix.

Quelqu'un avait fini par venir.

 

(...)

 

Je ne m'attardai pas davantage. Je pris mes jambes à mon cou, dévalai l'escalier délabré, descendis en toute hâte l'allée de gravier jusqu'à la chaussée submersible. Par chance, la marée était basse, et, tandis que je filais à toute allure sur la route, j'aperçus l'étincelante voiture bleue dans laquelle les inconnus étaient arrivés.  Je jetai un regard derrière moi et poussai un soupir de soulagement : personne ne me pourchassait. Je courus jusqu'à ce que ma poitrine me fasse souffrir, remplissant par saccades mes poumons d'air iodé.

Je riais, à présent, de ce rire frénétique du voleur qui se sait sur le point d'être tiré d'affaire. Je pris le risque de me retourner pour observer la maison.

Une silhouette se tenait sur le seuil de la porte principale : un homme, grand et immobile, qui ne pouvait plus me rattraper. Le vent rabattit mes cheveux autour de mon visage, cinglant mes joues rosies. La pluie avait enfin cessé.

Je baissai les yeux ; je tenais toujours à la main une pomme rouge et brillante.

 

 

Sous un ciel d'or est un très beau et bon roman initiatique et d'émancipation.

 

Mais l'histoire imaginée par Laura Wood est plus que le simple récit de la fin d'une adolescence. L'autrice se sert de son livre pour dresser un portrait partiel de la société anglaise de l'après-guerre.

Il est question de patriotisme avec l'importance de renforcer un pays grandement touché par la guerre. Celui-ci est principalement représenté par la sœur de Lou, son mariage et la création de sa propre famille. Laura Wood revient également sur le contrôle de la consommation d'alcool et des fêtes, notamment en parlant de la vie nocturne et clandestine londonienne. Ainsi, le roman met en avant les problèmes typiques d'une époque torturée aux apparences joyeuses.

 

Néanmoins, le fond reste essentiellement positif !

Sur un rythme de jazz endiablé, chacun des personnages trouvent leurs voies et acceptent leurs différences. Ainsi, Lou, Robert et Caitlin mettent en avant les bons côtés de cette époque incroyable qu'étaient les Années Folles.

 

Sous un ciel d'or est une bouffée d'air frais incontestable.

 

Sous ses airs innocents, il encourage à croire en ses rêves et à ne pas avoir peur de ses envies. Et vous savez quoi ? Ça fait du bien !  dès 13 ans.

 

 

Sous un ciel d'or de Laura Wood

Éditions Pocket Jeunesse, mars 2021

18,50€

Partager cet article

Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 14:30

Chaque roman de Flore Vesco est un enchantement, une fête.


D'or et d'Oreillers, publié dans la collection "Medium +" de l'École des Loisirs est une véritable pépite littéraire. On adore aussi l'illustration de couverture de Mayalen Goust, onirique, sensuelle et raffinée.

 

 

Une mère entreprend de raconter à sa fille la véritable histoire de la princesse au petit pois. Le conte que l'on raconte aux enfants sages est en vérité d'une bêtise déconcertante : faut-il, pour être une bonne épouse, être "à ce point fragile et se pâmer au moindre inconfort" ?  Sottises et fadaises que tout cela. Et surtout le rôle du petit pois : "vous pensez bien qu'il n'y en avait pas plus que de citrouilles et de haricots magiques. Ou de bébés qui germent dans les roses et les choux. Cette manie de masquer la réalité derrière les légumes !"

 

 

La véritable histoire de déroule dans une campagne anglaise, peuplée de jeunes filles à marier, digne des romans de Jane Austen.
L'unique héritier de Blenkinsop Castle est à la fois beau, richissime et orphelin. Qui plus est, il est de retour sur ses terres pour trouver épouse. Ça tombe bien, les jouvencelles du coin s'y précipitent.
Il soumet donc ses prétendantes à une épreuve : passer une nuit dans une chambre du château, dans un lit fait d'un empilement de 10 matelas.

 

Faisant fi de toutes les convenances, Mrs Watkins envoie donc ces trois filles, accompagnées de leur femme de chambre, à cette curieuse et redoutable épreuve. Les unes après les autres, elles dorment dans cette mystérieuse pièce et chacune, au matin, doit répondre à la question fatidique : "Avez-vous bien dormi ?". La réaction du Lord ne fait pas de doute : elles ont toutes échoué, manifestement.
C'est alors que le Lord, riche et fort bien mis, propose à Sadima, la jeune femme de chambre, de s'y prêter aussi. Sadima est aussi brune que les filles Watkins sont blondes ; aussi sensuelle qu'elles sont graciles, et aussi rusée qu'elles sont, malgré toutes leurs qualités, sottes.

 

A l'occasion de cette nuit, au sommet ce cet empilement de matelas, Sadima va éprouver d'étranges et d'agréables sensations. A la question, "Avez vous bien dormi ?", elle répond par une ritournelle, qui s'est imposée à elle. Le Lord est convaincu : elle est prête à passer les deux épreuves finales. Aussi bien par amour-propre, curiosité et intérêt pour ce Lord Fantasque, Sadima accepte.

 

 

Elle ignore tout des défis qu'elle doit relever, mais cette étrange quête lui permet de découvrir la sensualité, le plaisir, et le désir.

 

 

 Flore Vesco déploie toute sa fantaisie et son amour de la langue dans cette réécriture subversive et féministe de la Princesse au Petit Pois.

 

 

D'or et d'Oreillers de Flore Vesco,

L'École des Loisirs, Mars 2021

15€

 

Partager cet article

Repost0
Published by Naza Chiffert - dans 15-25 ans
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 13:40
Enfin ! Noël est à deux pas (deux jours si vous préférez) ! 🎅🐞
 
Nous vous avons conseillé avec plaisir tout ce mois de décembre et continuons de vous conseiller jusqu'au jeudi 24 à 16 heures ! ⌚
Vous êtes très nombreux au rendez-vous et pour cela nous vous remercions très fort ! ❤️
 
Après ce mois d'affluence, nous prendrons un peu de repos ! La librairie sera exceptionnellement fermée du vendredi 25 décembre au lundi 28 décembre inclus ⌚
Nous reviendrons le 29 et le 30 décembre de 11 heures à 19 heures ainsi que le 31 décembre de 11 heures à 16 heures ⌚
Nous reprendrons les horaires habituels dès le samedi 2 janvier ⌚
 
Avant de vous souhaitez de joyeuses fêtes, nous vous rappelons qu'il vous reste encore un peu de temps pour gâter les vôtres !
 
Que vous soyez à la recherche du livre idéal, du gadget parfait ou bien de simples rouleaux de papier cadeau : NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS ! 🐞
 

Joyeux Noël à tous, et encore mille mercis ! 🐞

 

 

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 11:23

Ce Noël, l'Émile et Little Urban vous proposent LE cadeau personnalisé idéal : un album dédicacé des Couzz !

 

 


Ça y est, c'est les vacances et les Couzz sont plus que ravis de se retrouver chez leur mamie Mamoush pour fêter Noël !
Ils ont une petite semaine tous ensemble pour réussir à tout préparer : décorations de Noël, bonhomme de neige et surtout, la sacro-sainte liste de souhaits... Les Couzz sont ravis, tout est enfin prêt, il ne leur reste plus qu'à attendre le jour J !
Mais un matin, tout bascule avec l'arrivée du courrier... Le père Noël a répondu, et il y a un gros problème.
Il a décidé que cette année, le gaspillage c'est terminé et que la règle de Noël va changer. Désormais, chaque enfant n'aura plus le droit qu'à un seul souhait... Et donc, un seul cadeau !
Mais comment choisir ?! Les Couzz sont un peu perdus mais rien ne les arrête. Quand Noël est en jeu, ils sont prêts à tout !

 

 

 

 

Des cadeaux (par milliers) est le premier opus d'une nouvelle série qu'on adore et que l'on vous conseille dès 4 ans.
Fanny Joly nous régale avec l'idée de cette petite troupe et de leurs aventures, et les illustrations fraîches et pleines de détails d'Églantine Ceulemans nous enchantent !
Nous avons donc décidé de vous enchanter et de vous régaler vous aussi !
D'ici Noël, nous allons recevoir la visite de Fanny Joly qui viendra dédicacer VOTRE album pour VOTRE enfant !

 

 


 

N'attendez plus et réservez dès aujourd'hui votre exemplaire dédicacé 🐞
Les premières réservations pourront être retirées à partir du 16 décembre et jusqu'au 23 décembre !
Pour réserver :
- par mail : librairie_emile@yahoo.fr
- par téléphone : 01.45.75.16.15
- sur Facebook
- sur Instagram

- via le formulaire de contact du blog


N'oubliez pas les frais d'envoi de livres neufs sont à 0.01€ jusqu'à la fin de l'année et donc qu'il vous est possible de faire ce cadeau depuis n'importe où en France !

 

 

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 11:52

En juin dernier, les éditions Pocket Jeunesse nous ont présenté un de leur plus gros enjeu de l'année 2020. Un enjeu éditorial certes, mais aussi un enjeu important et personnel pour son auteur : Michel Bussi.

 

Personnalité iconique du paysage de la littérature française, Michel Bussi est un habitué des succès et du public. S'il est principalement connu et reconnu pour ses romans policiers, il s'est aussi essayé à la bande-dessinée et à l'album jeunesse. Il ne lui manquait donc plus qu'une corde à son arc, celle du roman pour la jeunesse.

 

Et BAM ! voilà qu'il signe une entrée fracassante en passant par la porte de la fiction pour adolescent. Cher lecteur, il est temps de découvrir N-E-O, "La chute du Soleil de fer".

 

 

 

Il y a douze ans, une étrange épidémie a quasi entièrement décimée la population. Peu d'êtres ont survécu et parmi eux ne restent que des enfants nés la même année que cette maladie.

Tout au long de ces douze années un nouvel ordre s'est installé. D'un côté il y a le Tipi et de l'autre le Château. Chacune de ces deux tribus accueillent des enfants très différents. Ceux du Tipi vivent en harmonie avec la nature et presque sauvagement. Ils vivent entre eux, chassent, font confiance aux signes que leur envoie la nature et aux légendes qu'ils se racontent depuis leurs plus tendre enfance. S'ils ont peu de règles, au moins l'une d'entre elles supplantent toutes les autres : les enfants du Château sont dangereux, il ne faut surtout pas s'en approcher sous peine de disparaître à jamais...

 

Zyzomys est un des enfants les plus valeureux et courageux du Tipi, il est choisi parmi tous ses pairs pour enfreindre la règle numéro un et il est envoyé en tant qu'espion au Château.  Sa mission : trouver un moyen d'entrer, espionner les habitants du lieu puis rentrer avec une solution permettant de définitivement mettre fin à cette menace.

 

Néanmoins, une fois arrivé sur place et après quelques temps, les idées et illusions de Zyzo vacillent. Il fait la rencontre d'Alixe, la reine du Château qui l'invite à découvrir son univers. Un monde fait de lois, de hiérarchie et d'érudition. Un monde de paix et de culture. Un monde construit sur le modèle de celui d'avant la maladie.

Si l'amitié de Zyzo et Alixe pourrait laisser place à une paix durable et une évolution des relations entre les deux tribus, il n'en est rien. La méfiance et la haine restent présentes et fortes, accentuées par les étranges phénomènes qui se propagent depuis le début de l'aventure. Les températures changent, les animaux meurent mystérieusement. Les esprits s'échauffent et les anciennes légendes commencent à devenir réalité.

Le Tipi et le Château parviendront-ils à mettre de côté leurs différences ? La situation reviendra-t-elle à la normale ? Le monde retrouvera-t-il un jour la paix ?

 

 

- Quelque chose est en train de changer, Zyzomys, on ne le voit pas encore, mais je le sens. C'est dans l'air. La course des nuages n'est plus la même. Ni la caresse du vent, ni la brûlure du soleil. Quelque chose se modifie. Nous ne pouvons pas attendre les grands froids de la Veillée du Sanctuaire. Nous devons préparer. Il nous faut être prêts. Il nous faut des informations.

Quelles informations ? allait demander Zyzo. Il n'en eu pas le temps. Akan prit à son tour la parole. Tout de suite, Zyzo préféra son discours. Akan ne prédisait pas les menaces dans la forme des nuages. Les menace dont parlait leur chef étaient beaucoup plus réelles.

- Mordélia a raison. Nous avons besoin d'informations ! Tu seras notre espion.

Akan tourna son regards vers le grand fleuve, suivit sa courbe, délaissa le Sanctuaire et s'arrêta sur les bâtiments carrés, tous éclairés, du Château.

- Eux aussi grandissent, poursuivit Akan. Les enfants du Château ne se contenteront pas toujours de vivre sous terre, bientôt ils voudront sortir, eux aussi, et pas seulement dans le Sanctuaire. Peut-être demain jusqu'aux pieds du tipi. Ils gagnent en force, en ruse. Nous devons savoir combien ils sont. A quoi ils jouent. Ce qu'ils mangent, puisqu'ils ne chassent jamais. Ce qu'ils font de leur journée... Ce qu'ils...

Le premier coup de cloche de la tour du Sanctuaire résonna dans la nuit.

[...]

- Tu partiras demain matin, fit-il. Tu devras t'approcher le plus près possible du château. Tu devras trouver s'il existe un moyen d'entrer. Tu ne devras pas prendre de risques. Tu devras revenir chaque soir nous rapporter ce que tu as découvert, et repartir le plus tôt possible le lendemain matin.

Demain ? Le plus tôt possible ? Zyzo avait prévu de jouer avec Agnel et Gulo à une partie de Loup-pas-vu dans la savane sous le tipi. Zyzo savait qu'Akan et Mordélia ne participaient presque jamais à leurs jeux, mais les autres enfants occupaient la plus grande partie de leur temps à s'amuser. Qui avait-il d'autre à faire, toute la journée, à part jouer, une fois que l'on avait cueilli, chassé, qu'on s'était lavé et qu'on avait mangé ?

- C'est important, Zyzomys, ajouta Akan, en se tenant juste à côté de Mordélia, nous comptons tous sur toi.

 

 

"La Chute du Soleil de fer" est incontestablement un roman dystopique, et un bon en plus !

Si ce genre est très présent au sein de la littérature adolescente. On le retrouve plus souvent chez nos voisins anglo-saxons et américains qui sont les maîtres incontestés du genre. On cite, entre autres, Hunger Games, Divergente, Le Labyrinthe, tous adaptés au cinéma (et pourquoi pas N-E-O bientôt ?). Du côté de la fiction jeunesse française, on peut citer U4, Interfeel et d'autres encore. Michel Bussi se hisse sans peine à leurs côtés.

Outre l'aspect aventure, beaucoup de choses font que l'univers de N-E-O est intéressant. Comme toute dystopie, le roman présente un univers futur où le monde a subi un grand bouleversement. Ici, il s'agit d'une mystérieuse épidémie (toute ressemblance avec des faits ayant réellement existés serait purement fortuite) qui a fait disparaître les adultes et laisser le monde aux mains de la jeunesse. Si l'on aurait pu espérer un changement des choses, de la façon qu'à le monde de tourner, la lecture a plutôt tendance à révéler un schéma proche de notre réalité actuelle.

D'un côté il y a le Château, l'érudition et la culture qui voient les habitants du Tipi comme des êtres primitifs et sauvages. Le Tipi, lui, voit dans le Château la menace ultime. Ainsi, sans même se connaître ni essayer de se comprendre, les deux clans se vouent une haine sans faille créant ainsi un fossé quasi impossible à combler.

"La Chute du Soleil de fer" est, en quelque sorte, une mise en abîme de la réalité du lecteur et on peine à croire ou même à envisager que ça ne soit que pure coïncidence de la part de l'auteur. La lecture de ce roman laisse place à une vision autre de ce que pourrait être le futur de notre planète. Une vision autre mais surtout une vision neutre pleine d'espoir et d'aventure.

En effet, une fois le sous-texte de "mise en garde" laissé de côté, on a surtout un roman d'aventure initiatique prenant et haletant, le tout dans un décor à la fois familier et déroutant.

A peine après quelque pages du roman, le lecteur découvre sans peine que son nouveau terrain de jeu n'est autre que le Paris d'après l'apocalypse. Les enfants du tipi vivent en fait dans la tour Eiffel, drapée de tentures pour les protéger et de cordes pour y monter. Les enfants du Château, eux, vivent dans le faste et le luxe du palais du Louvre et sont nourris par les terres cultivées du jardin des Tuileries.

Tout au long de la lecture on prend donc plaisir à chercher et découvrir tous les petits secrets de cet univers très bien imaginé par l'auteur.
Enfin, l'aventure en elle-même est composée de tout ce qui fait un bon récit. Un héros courageux et curieux, des méchants sombres et torturés, un mailleur ami loyal et intelligent, une irréductible bande de copines et surtout, une grande histoire d'amour impossible.

 

Vous l'aurez donc compris la "Chute du Soleil de fer" est une réussite. La lecture et l'écriture sont fluides sans pour autant être simples. L'univers bien construit et solide laisse place à une évasion totale et les personnages réalistes, attachants, parfois détestables, permettent une véritable identification pour le jeune lecteur.

Conclusion, si vous aimez l'aventure, si vous aimez les récits futuristes, si vous aimez les histoires de vie, alors N-E-O est fait pour vous, n'attendez plus !

Enfin, bienvenue à vous, Michel Bussi, dans la grande famille du roman ado.

 

N-E-O, "La Chute du Soleil de fer" de Michel Bussi

Pocket Jeunesse, 2020

19,90€

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2020 3 23 /09 /septembre /2020 10:30

Aujourd'hui nous nous retrouvons pour parler de trois choses qu'à l'Émile nous aimons beaucoup 🐞

La première, c'est Marie Pavlenko, la seconde, c'est Camille Garoche et la troisième, c'est leur bébé commun. Un tout petit bébé sur le point de grandir et de se frayer un grand chemin !

Oui, aujourd'hui, nous allons parler de La plus belle crotte du monde !

 

 

Marie Pavlenko fait maintenant partie intégrante du paysage de la littérature jeunesse française. Pour ces différents textes, elle connaît la reconnaissance de ses lecteurs, de ses pairs mais aussi de tous les acteurs du monde du livre. Plusieurs fois nommée et récompensée, elle est notamment lauréate du prix Babelio Jeunes Adultes 2019 pour son roman Un si petit oiseau (Flammarion, 2019). Elle est actuellement en course pour la troisième édition du prix Vendredi avec son excellent et dernier roman : Et le désert disparaîtra. Cela fait bientôt dix ans qu'elle nous enchante avec ses mots et que nous les défendons auprès de vous en librairie.

 

 

 

 

 

Camille Garoche est autrice-illustratrice de livres pour enfants et si vous ne connaissez pas encore son travail, on espère vraiment vous donner envie de le découvrir. Sa technique de prédilection, originale et atypique, attire le regard et on comprend pourquoi une fois qu'on la connaît un peu mieux. Plus que de simples illustrations sur papier plat, les livres de Camille Garoche sont en fait composés de photos de papiers découpés mis en scène comme un petit théâtre ; créant ainsi un bel et délicat effet de perspective. Parmi ces différents travaux, on retient son Merveilleux Sapin de l'Avent (Casterman, 2018) ou encore sa collaboration à la collection Métamorphose des éditions Soleil pour Trois contes de fantômes de Maupassant.

 

 

Vous l'aurez compris, à l'Émile, on aime Marie et Camille. C'est pourquoi nous avons sauté au plafond à la découverte de La plus belle crotte du monde.

 

 

Les illustrations pleines de sève de Camille Garoche s'accordent parfaitement au texte tendre et malicieux de Marie Pavlenko afin de raconter cette improbable "battle" de la pus belle crotte du monde. Souris, renard, blaireau, loup et belette se succèdent pour admirer et comparer leur "création".

 

La chute fera grincer des dents les amis de la chasse, mais on entend d'ici le rire des enfants !

Un bel album relié, au titre doré, à offrir et à s'offrir sans aucune autre réserve.

 

La plus belle crotte du monde de Marie Pavlenko et Camille Garoche

Little Urban, septembre 2020

15.90€

 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2020 1 27 /04 /avril /2020 11:00

Au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, Robin est notre agent double, étudiant le jour et lecteur la nuit ! Voici donc une nouvelle sélection des ses coups de coeur  !

 

Ciao Bianca de Vincent Villeminot

Fleurus, 2019 - 13,90€

 

 
Bien que la quatrième de couverture me paraissait peu attrayante, j'ai été agréablement surpris par ce roman empreint de sentiments sincères dont la lecture est un plaisir.  
Malgré la situation dramatique du début du roman, l'auteur parvient à insérer judicieusement des touches d'humour tout au long de l'histoire. Les réactions des personnages et leurs dialogues sont naturels et la relation entre les frères et sœurs est à la fois complexe et touchante. 
 
 
Les secrets du Strom de Benoit et Emmanuelle de Saint Chamas
Nathan, 2019 - 15,95€
 

 

 
Les Secrets du Strom est excellent et son concept complètement novateur surprend le lecteur, avide d’en savoir plus sur cet univers original. Un livre entraînant, qui, de surplus, peut être facilement compris et apprécié à sa juste valeur sans avoir lu la première trilogie. Alors que les humains n’utilisent que 10% de leur cerveau, les 90% restants sont utilisés par les Séides (membres du Strom) et leur permettent de faire des choses que nous qualifierions de “magiques”. Cette science-fiction à la frontière du fantastique donne une atmosphère intrigante et prometteuse.
 
 
Killing November de Adriana Mather
Pocket Jeunesse, 2020 - 17,90€
 

 

 

Killing November est une valeur sûre. Le contraste entre le lieu où se passe l’histoire, une école, et l’atmosphère de danger permanent rend l’histoire très intéressante. Le fait que l’héroïne ne sache même pas qu’elle appartient à la Strategia, une organisation secrète toute puissante, permet au lecteur d’en savoir autant que le personnage qu’il suit et de ne pas être trop perdu par les multiples familles, leurs caractéristiques, et l’appartenance des élèves à ces familles. Ce danger permanent auquel November fait face lui fait vivre des aventures toutes plus palpitantes les unes que les autres. La confusion et le mystère sont maniés de main de maître dans ce roman, le lecteur aussi bien que la protagoniste, entre complots et trahisons, ne parviennent pas à comprendre le but de chacun, et ainsi, il est impossible de lâcher ce livre. Même si cette école originale et ses matières font envie au premier abord, on réalise vite que la haine et le danger prédominent et, même s’ils rendent l’histoire d’autant plus passionnante, ils font aussi passer toute envie au lecteur de découvrir ce fameux pensionnat. En bref, Killing November est un roman sans prise de tête mais incroyablement divertissant avec un univers et des personnages complexes dans un contexte incongru et ce mélange donne un résultat parfait.

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.