Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 12:30

Les éditions Au Diable Vauvert ont lancé récemment une collection "Young Adult". Leur volonté ? Offrir des textes de qualité et originaux. Nous vous avions notamment parlé de Inaccessible de Jessica Brody. S'ajoute à cette collection la nouveauté de Paolo Bacigalupi, La Fabrique de Doute, qui sortira le 8 octobre. Un roman perturbant et passionnant.

Coup de cœur : Et si votre vie était bâtie sur un mensonge ?

Alix a une vie parfaite. Des parents qui l'aiment, bien que son père travaille trop, une scolarité sans accrocs dans une école prestigieuse, des amis en or, bref une vie parfaite. Jusqu'au jour où 2.0 entre dans sa vie. Qui est-il ? Que veut-il ? Il crée des happenings dans son école, la suit et, surtout, va finir par l'enlever. Il va lui réveler quelque chose de terrible : son père dirigerait une grande entreprise de manipulation de l'information à des fins financières. Entre son amour pour son père et la recherche de la vérité, elle ne sait plus quoi faire.D'autant que 2.0 l'attire étrangement... Qui croire ? Que penser ?

 

 

"La vérité existe, Alix. Nous devons simplement la traquer. Une partie d’elle est sous nos yeux. Si tu crois vraiment que ton père est si innocent, alors tu n’as qu’à nous aider à hacker la Fabrique de Doute pour le confirmer. La mort de ma famille n’est pas de ta faute. Mais le prochain à mourir, par contre ? Celui-là, oui. Parce que maintenant tu sais que quelque chose ne va pas, et que tu ne fais rien."

 

 

Éthique scientifique, amour, action et suspense, La Fabrique de Doute est un cocktail explosif et addictif. On se laisse embarquer avec Alix dans ses questionnements, ses inquiétudes. On se retrouve entièrement à sa place, tiraillé entre l'envie de croire 2,0 (qui nous attire nous aussi, il faut bien le dire) et l'incrédulité qu'une telle machination puisse exister. La Fabrique de Doute est un roman d'action phénoménal, mené de main de maître et qui nous pousse à réflechir. Nous en ressortons différents, grandis. C'est un roman qui marque et qui fera date dans l'histoire de la littérature ado. À lire ABSOLUMENT, dès 16 ans.

 

La Fabrique de Doute de Paolo Bacigalupi
Au Diable Vauvert, 2015
19,50€

 

 

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 13:25

Pari réussi pour Gaïa Guasti ! Après nous avoir conquises avec La tête dans les choux en 2013, la voici de retour avec une trilogie pour ados dans un univers qu’on aurait pu croire démodé ou bien encore déjà totalement exploité. Détrompez-vous ! En voici la preuve...

Ils sont trois. Trois adolescents, comme des frères et sœurs depuis leur enfance, et qui se retrouvent encore à chaque vacances, malgré les parcours étudiants différents. Il y a tout d’abord Mila, jeune fille discrète et calme, qui sait écouter les autres mais qui n’en fait qu’à sa tête. Vient ensuite Ludovic, fils de boulangers, plutôt prudent et protecteur. Et enfin Tristan, à la situation familiale dure, plutôt renfermé mais au grand cœur. Mais en cet automne, un évènement imprévu va bouleverser leur vie et leur amitié. Partis faire une balade en forêt, ils sont soudainement attaqués par une bande de chiens sauvages. Peu après l’accident, chacun se découvre un début de transformation aussi bien physique que mental. Ils deviennent des loup-garous à la nuit tombée… Mais comment faire pour dompter leur animalité naissante ? Est-ce une malédiction ou, au contraire, un moyen de se libérer de ses chaînes ? 

Elle est bien loin maintenant la mode des vampires et autres loup-garous amoureux d’une simple mortelle. Gaïa Guasti vous propose de plonger dans l’animal qui se tapit au fond de vous à travers cette trilogie splendide. Une histoire prenante jusqu’à la dernière phrase, surprenante et menée par une écriture fluide et merveilleuse. Les personnages sont très attachants et ont, pour une fois, des réactions tout-à-fait réalistes, ce qui se perd un peu parfois dans les récits pour adolescents aujourd’hui. Un grand coup de cœur pour l’ensemble de la trilogie ! 
À partir de 14 ans.

 

La voix de la meute de Gaïa Guasti
Thierry Magnier, 2014
14,50€ chaque

 

En bonus, une interview de Gaïa Guasti !

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 12:30

Ah, quel monde bien mystérieux que le métro ! Un univers sombre, bruyant, parfois inquiétant. C’est en tout cas ce terrain qu’ont voulu explorer Darlot et Pilet dans cette nouvelle série, dont le premier tome vient tout juste de paraître chez Kennes. Une très belle surprise…

 

Ninn est une petite demoiselle d’une dizaine d’année, recueillie à sa naissance par deux ouvriers dans le métro. Cet univers, elle le connaît presque par cœur justement, et elle en est passionnée, mais il lui reste encore un mystère à résoudre : celui de son origine. Un jour, elle croise par hasard dans les couloirs un vieux monsieur qui tente d’attraper des papillons apparemment invisibles mais qui, selon lui, représentent une menace. Le lendemain, Ninn voit alors elle aussi ces étranges papillons virevolter partout dans le métro. Elle décide de résoudre à son tour ce mystère qu’elle semble être la seule à voir… Il va la mener vers une ancienne ligne de métro, aujourd'hui fermée au public et totalement interdite d’accès….

 

 

C’est la BD de la rentrée littéraire pour enfants ! Une intrigue originale, un univers graphique à la fois sombre et en même temps merveilleux : un mélange parfait et détonant pour un premier tome très réussi. Les héros sont à la fois attachants et mystérieux, le décor du métro est dépeint de façon original, ce qui donne envie d’aller en explorer les moindres recoins, à l’aide de quelques papillons éclaireurs bien sûr ! En résumé, une BD à mettre entre toutes les mains à partir de 10 ans.

 

Ninn, Tome 1 La ligne noire de Darlot et Pilet
Éditions Kennes, 2015
14,95€

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 12:30

Nous connaissons Arthur Ténor depuis longtemps. Auteur reconnu, il travaille également en étroite collaboration avec les éditions Scrinéo, dirigeant notamment la collection « Roman d'horreur » que nous adorons ! Cette année, il lance une nouvelle collection toute aussi ambitieuse : « Il était un jour... ». Exit le gore et l'humour, apprenons maintenant l'Histoire ! Par le biais de quelques faits précis, souvent méconnus, les éditions Scrinéo nous proposent de découvrir de nombreuses périodes historiques, avec beaucoup de simplicité et de justesse.

 

Quand le Panchen Lama fut kidnappé d'Éric Simard

 

En Occident, nous sommes fort peu nombreux à connaître le Panchen Lama. Deuxième plus haut chef spirituel bouddhiste, il est finalement aussi important que le Dalaï Lama au Tibet. En 1995, le prétendant au titre fut enlevé par le régime chinois, afin de pouvoir mieux contrôler les bouddhistes. Éric Simard s'inspire de ce fait et nous emmène en plein cœur de la captivité de Guendun, jeune enfant tibétain détenu dans le plus grand secret par le régime chinois.
Au delà de l'aspect didactique certain, Éric Simard nous offre une fiction passionnante et emplie d'émotions. Avec Guendun, on rêve d'évasion, de retour aux origines, de se connaître, tout simplement. Ce roman permet également d'aborder le bouddhisme et la situation du Tibet avec les plus jeunes. Un ouvrage de fonds, à proposer à tous, dès 12 ans.

 

"Tous les soirs, après manger, j'ai droit à une heure de télévision. C'est toujours le même rituel : Li, la plus âgée des deux femmes qui veillent sur moi, ouvre l'armoire en fer du petit salon et je m'assois devant l'écran. Elle appuie sur un bouton de la télécommande et l'image apparaît. Deux présentateurs, un homme et une femme, parlent des événements qui se déroulent dans le monde. C'est un de mes moments préférés parce que je découvre ce qui se passe dehors."

 

Quand la Comtesse de Ségur vit brûler Moscou de Lorris Murail

 

Avant d'être l'auteure reconnue de tous, la Comtesse de Ségur n'était autre que Sophie Rostopchine, fille du gouverneur de Moscou. Elle a dû fuir la ville avec sa famille en 1812, laissant derrière elle sa maison d'enfance et son père, car l'armée de Napoléon était proche. Peu de temps après, un brasier immense s'élève de Moscou. Elle va alors chercher à comprendre : qui a osé incendier la capitale ? Choquée et tiraillée de questions, la grande Comtesse de Ségur se livre à nous. 
Lorris Murail nous fait découvrir les horreurs de la guerre et les affres du désespoir avec beaucoup de finesse. Avec Sophie, on est emportés dans le besoin de trouver un responsable, de comprendre les mécanismes de la pensée. Subtilement, on se pose peu à peu la question : comment aurais-je réagi ? Ce docu-fiction romance avec beaucoup de talent les conquêtes Napoléoniennes et nous pousse à en apprendre plus ! Dès 12 ans.

 

"Je dois vous faire un aveu, mes chéries. J'ai toujours aimé les histoires épouvantables. Si je ne me retenais pas, j'en écrirais de vraiment affreuses. Seulement, celle-là, je ne l'ai pas inventée. À cause d'elle, j'ai dû quitter la Russie, mon pays. Et je n'y suis jamais retournée. Alors, je ne suis pas sûre de pouvoir vous la raconter sans pleurer. (…) Nous étions au mois de septembre 1812..."

 

Le 1er octobre sortira également les titres Quand Toutankhamon devint le pharaon maudit de Béatrice Bottet et Quand les enfants Finaly devinrent une affaire d'État de Yaël Hassan.

 

Collection Il était un jour
Éditions Scrinéo, 2015
8,90€ chaque

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 12:30

Cette rentrée, les éditions P'tit Glénat frappent encore ! Exit l'humour de Même les princesses pètent et la loufoquerie de Jasmine. Entrez dans l'intimité de Juliette, de Maman Anne et de Papa Philippe ! Un album pour tous les papas maladroits !

 

Aujourd'hui, Juliette est née ! Maman Anne est aux anges ! Papa Philippe, lui, se sent un peu bizarre. Il ne sait pas trop comment se comporter avec cette petite chose frippée. À chaque fois qu'il prend les choses en main, il rate et Juliette pleure. Il l'oublie sur la pelouse du jardin, dans un chariot au supermarché,... Il n'arrive pas à lui parler, à la prendre dans ses bras, à lui communiquer son affection. Jusqu'au jour où Juliette ne mange plus. Elle vomit son lait, devient pâle et fiévreuse. Le médecin lui diagnostique un manque cruel de bisous paternels. Ni une, ni deux, Papa Philippe court acheter une boîte à bisous ! Mais cette solution sera-t-elle éternelle ?

 

"Papa Philippe regardait cette petite chose bizarre qui faisait des bruits et des grimaces avec sa bouche, en agitant ses petites pattes. Il trouvait qu'elle ressemblait plutôt à une grenouille rose."

 

Cet album parvient avec brio à mettre en avant les difficultés d'un homme à devenir père. Émotion et tendresse sont les maîtres mots. On se prend d'affection pour Papa Philippe, emmêlé dans sa maladresse et on se réjouit de l'évolution de la relation père/fille. Les illustrations au trait simple et aux couleurs pastels apportent une étonnante sensation de bien-être et de douceur. Un album que les papas doivent absolument lire avec leurs enfants, dès 4 ans !

 

La boîte à bisous de Pascal Bruckner (textes) et Mayana Itoïz (illustrations)
Adaptation de Jean-Pierre Kerloc'h
P'tit Glénat, 2015
11,00€

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:30

Vous cherchez un nouveau thriller à dévorer en cette fin de rentrée ? Eh bien figurez-vous que je l'ai trouvé pour vous ! Pourtant connue aux États-Unis, E. Lockhart arrive seulement maintenant dans nos librairies avec un roman haletant qui allie suspens et retournement final.

 

Chaque été depuis qu’ils sont tout petits, Johnny, Mirren, Gat et Cadence passent leurs vacances sur leur île privée. Beaux, riches, blonds, les Sinclair ont tout pour eux. Cadence, l’héroïne, est l’aînée des petits enfants de la famille. Âgée de 17 ans, elle n’a plus de souvenirs de l’été de ses 15 ans depuis le fameux "accident". Prise de maux de têtes, de nausées, elle n’est plus la même et peut rester alitée durant des jours. Le seul souvenir qui lui reste est la sensation de s’être noyée et retrouvée sur la plage à moitié nue.

 

"Je prouverai ma force à ceux qui me croient malade. Je prouverai mon courage à ceux qui me croient faible. Le vent souffle fort, là-haut. Mirren pleure à chaudes larmes. Gat et Johnny me hurlent un tas de choses. Je ferme les yeux et je saute."

 

Qu’est-il arrivé de si horrible pour que sa propre famille refuse de lui raconter les événements passés ? Basé sur les amnésies de l’héroïne, ce livre nous fait passer un bon moment jusqu'à la révélation finale : UN CHOC ! Dès lors, je me devais de faire une deuxième lecture pour retrouver tous les indices laissés par l'auteur. Et après cette relecture, la fin paraît tellement évidente... Un livre, en somme, que je qualifierai d'OVNI ! Dès 14 ans.

 

Nous les menteurs d'E. Lockhart
Gallimard Jeunesse, 2015
14,50€

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 12:30

Les éditions Albin Michel lance une nouvelle collection pour ados : Litt'. Le concept ? Mettre à disposition des ados des textes réalistes écrits par des auteurs français. Pour ses premières parutions, la collection a fait appel à deux auteurs dont le talent n'est plus à prouver : Fabrice Colin et Audren. Par cet article, je vous présente Wild Girl, l'excellent roman d'Audren.

 

Nous sommes aux États-Unis, en 1867, soit deux ans après la fin de la Guerre de Sécession. Milly Burnet a 19 ans. Elle s'ennuie sur la côté Est et rêve de liberté. Elle profite donc d'un poste d'institutrice dans le Montana pour quitter son Massachussetts natal. Dans un village de chercheurs d'or, Milly se rend vite compte que cette contrée reste malheureusement très sauvage malgré des conventions puritaines bien ancrées. À l'Ouest, la liberté n'est finalement pas beaucoup plus accessible qu'à l'Est. Le jour où Milly accepte dans sa classe Joshua, bandit notoire de 17 ans, les ennuis commencent.

 

"L'école était située à l'extrémité de la ville, au bout de la rue principale. D'ailleurs, il n'existait qu'une rue dans le bourg. Une rue dans laquelle se regroupaient les commerces : la banque, le maréchal-ferrant, le bureau des télégraphes, la boulangerie, trois saloons, le charpentier, les pompes funèbres, le salon de coiffure, le salon de thé et le bureau du shérif. Les maisons, aux facades de bois, étaient principalement construites sur cette artère, mais on trouvait aussi des cabanes de mineurs plantées un peu n'importe où aux alentours, et des exploitations agricoles, plus loin dans la ville. Milly était passée devant, en charette. (...) Les oiseaux semblaient plus libres ici que partout ailleurs."

 

Tout d'abord, il faut saluer le travail de recherche effectué par Audren. Si les personnages et la ville de Tolstoy sont pure fiction, tout le reste - sans exception - reflète au plus précis le quotidien des pionniers dans le Montana. Cet aspect documentaire est à apprécier. Pour ce qui est du récit, on se laisse totalement emporter par la plume légère et littéraire, les personnages romantiques (en particulier une Milly pleine d'espoirs ou de désillusions) et les rebondissements inattendus. Audren parvient à nous montrer une héroïne farouche, idéaliste et tenace que l'on suit avec régal et émotion. Les personnages secondaires sont également très bien décrits et l'on s'attache sans retenue à certains d'entre eux. On pleure, on rit, on frissonne : bref, on s'immerge totalement dans ce roman. À lire ! Dès 13 ans.

 

Wild Girl d'Audren
Albin Michel, 2015
15,00€

En bonus, le teaser raconté par Audren elle-même !

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 12:30

Pas facile d’écrire une histoire à 3… C’est pourtant le défi que se sont lancé deux auteures et une illustratrice, toutes ayant déjà un pied dans le monde de la littérature jeunesse, à travers le journalisme ou l’écriture. Et c’est une belle réussite ! Je vous présente le premier volume des aventures de Lucile Finemouche et son compagnon le Balafré. En voici tout d’abord un petit résumé.

 

Bienvenue dans l’agence de détectives privés 3ID (Investigation Discrète, Indices Décisifs, Intrigue Dénouée). Elle se compose de deux associés : Lucile Finemouche et Le Balafré, tous deux jeunes enquêteurs pour qui les affaires marchent plutôt bien. Et les voici sur une nouvelle affaire : le dernier manuscrit de Madame Agatha Holmes vient d’être dérobé, alors qu’elle s’apprêtait à le dévoiler au public… Une enquête plutôt classique démarre. Mais très vite, le mystérieux voleur disparaît littéralement, laissant place à d’étranges phénomènes ou fantômes et autres esprits démoniaques… Une aventure que nos deux héros, poussés par leur curiosité, vont devoir résoudre avec beaucoup de sang-froid et de patience ! 

 

C’est une histoire très surprenante (je ne vous en dit pas plus…) qui mérite l’attention des jeunes lecteurs. Des personnages hauts en couleurs avec des caractères et des histoires plus loufoques les unes que les autres, un univers un peu sombre et mystérieux, un vocabulaire et une écriture recherchée (parfois peut-être un tout petit peu difficile pour des petits lecteurs) et surtout des rebondissements et révélations à chaque chapitre pour tenir le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page ! Une note toute particulière pour les illustrations très jolies, qui ajoutent un petit plus à l’univers du roman. 
À partir de 9 ans pour les bons lecteurs. 



Lucie Finemouche et le Balafré, Tome 1 La dimension chronogyre 
de J. Vallery, A. Fati et Y. Dumont
Actes Sud Junior, 2015
12€

 

En prime, une petite vidéo présentant l’histoire et les illustrations

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 12:30

Avez-vous entendu parler de la série W.I.T.C.H. ? Créée en 1998, cette série alliait à la perfection magie et aventure pour les petites filles de 8 à 12 ans. Leur créatrice, Elisabetta Gnone, revient cette année avec un univers très développé. Best-seller en Italie, Fairy Oak rassemble une trilogie et une série annexe intitulée Les quatre mystères. Les éditions Kennes nous font le plaisir d'éditer le premier volume, et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est prometteur !


Aux confins d'un monde merveilleux, aux paysages rappelant les falaises normandes ou les vertes prairies d'Irlande, se trouve le village de Fairy Oak. Depuis la nuit des temps y cohabitent créatures fantastiques, humains "Magiques" et "Non-Magiques", vivant en parfaite harmonie. Nous y rencontrons donc Féli, fée-nounou de la famille Periwinkle. Avec tendresse, elle est chargée de veiller à la bonne éducation des jumelles Vanilla et Pervinca et, surtout, de déceler toute trace de pouvoirs magiques entre l'arrivée des premières prémolaires et leurs poussées définitives. Leur tante, Lalla Tomelilla, sorcière accomplie et renommée, ne peut imaginer ses nièces sans pouvoirs. Surtout avec la terrible menace qui gronde sur Fairy Oak...

 


 

"Tout le monde savait que Lalla Tomelilla était une sorcière, et tout le monde avait de l'estime pour elle. Elle était peut-être l'habitante la plus respectée de Fairy Oak et l'estime qu'on lui témoignait rejaillissait sur moi : tout le monde, ou presque, me choyait et avait pour moi mille égards. Et ce n'est pas tout : comme les Magiques de Fairy Oak qui avaient des nièces et des neveux hébergeaient d'autres fées-nounous telles que moi, j'avais également beaucoup d'amies.
Chacune de nous veillait sur ses petits magiciens es ses petites sorcières en herbe. Pour moi, j'en avais deux, qui se prénommaient Vanilla et Pervinca. C'étaient les nièces de Lalla Tomelilla, les filles de sa sœur, Dahlia Periwinkle.
"


Mettre un pied à Fairy Oak, c'est se laisser emporter par des personnages attachants, un Chêne Parlant et une petite fée dépassée par les événements. Elisabetta Gnone construit un univers fabuleux dans lequel le lecteur peut s'identifier et s'immerger. En filigrane, elle explore de nombreux thèmes tels que l'amour, l'amitié et les relations au sein d'une fratrie de façon profonde et subtile. Un premier tome très réussi, à lire dès 8 ans.

 

Fairy Oak, Tome 1 Le secret des jumelles d'Elisabetta Gnone
Éditions Kennes, 2015
15,00€

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 12:30

Aaaah l’été ! Le bon moment pour lire de bons romans détentes et un peu « girly ». Mais pas toujours évident de faire le bon choix parmi la large panoplie de propositions ! En voici un qui m’a tapé dans l’œil, grâce à son titre, dans un premier temps, puis à son résumé pour le moins alléchant. En voici un personnalisé…

 

C’est un été original qui s’annonce pour Douce, jeune adolescente de 15 ans : tandis que toutes ses copines partent en voyage ou au bord de la plage, elle réalise un stage au sein un magazine féminin avec une amie de sa mère. Mais l’ambiance est mauvaise. Notre jeune stagiaire un peu méprisée décide pourtant de s’accrocher et de s’occuper de la rubrique des tests, délaissée par ses collègues. Un matin, au détour d’un couloir, elle croise sa chanteuse préférée, Amira, star du moment. Cette dernière, désespérée et en larmes, lui demande un grand service… Douce va-t-elle profiter de cette opportunité pour tenter de décrocher une interview exclusive ? 

 

Vous cherchez une histoire drôle et émouvante, qui amène à la réflexion sans pour autant tomber dans les reflexions « toutes faites » ? Alors ce livre est pour vous ! Il aborde des sujets chers aux pré-ados et ados tout en laissant place à la discussion, aussi bien entre amies avec les tests glissés entre les chapitres qu’avec les adultes. On peut citer en exemple assez pertinent le thème des stars et de leur quotidien. Une très bonne surprise, à mettre dans toutes les mains à partir de 13 ans ! 

 

Même les stars aiment les sardines à l’huile de Maïa Brami
La Martinière Jeunesse, 2015
12,90€

Partager cet article

Repost0

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie ouvre :

- de 8h à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.